Ouvrir le menu principal

Plélo

commune française du département des Côtes-d'Armor
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plélo (homonymie).

Plélo
Plélo
L'Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Blason de Plélo
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Plélo
Intercommunalité Leff Armor Communauté
Maire
Mandat
Patrick Lopin
2014-2020
Code postal 22170
Code commune 22182
Démographie
Gentilé Plélotin, Plélotine
Population
municipale
3 332 hab. (2016 en augmentation de 1,71 % par rapport à 2011)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 26″ nord, 2° 56′ 44″ ouest
Altitude 115 m
Min. 44 m
Max. 175 m
Superficie 43,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Plélo

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Plélo

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plélo

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plélo
Liens
Site web Site officiel de la commune de Plélo

Plélo [plelo] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes ecclesia de Ploilou, Plelou en 1202, Pleilou en 1206, Plelou en 1206, Plelo en 1211, parrochia de Plelou en 1234 et en 1235, Ploilouen 1261, ecclesia de Ploelou vers 1330, Plelou en 1366, Plelo en 1490, Pleloch en 1698[1].

Plélo vient de l'ancien breton ple (paroisse) et lou (étang)[1], Plelou en 1202, Pleuloc'h en breton moderne, la « paroisse de l'étang »[2].

HistoireModifier

Sous l’ancien régime, Plélo appartenait à l’archidiaconé du Goëlo, à l’évêché de Saint-Brieuc et au comté du Goëlo.

OriginesModifier

Histoire linguistiqueModifier

En 1843, dans son "Dictionnaire géographique de la Bretagne", Jean-Baptiste Ogée explique qu'on parle à Plélo français et breton.

HéraldiqueModifier

  Blasonnement :
De gueules au léopard d'argent, au franc-canton senestre d'or chargé d'un chevron du champ.

PatrimoineModifier

  • Le Château de la Ville Chevalier est un des monuments de Plouagat. Le château en lui-même n'est pas à visiter. Le parc de ce château est ouvert le jour de la journée du patrimoine.
  • La chapelle de la Ville Chevalier peut être visitée. Tous les ans, la Sainte Anne est célébrée dans la chapelle.
  • La chapelle de Saint Jean du Temple, qui dépendit, sous l'ancien régime, de l'ordre du Temple puis de celui des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem - (commanderie de Palancrais) fut détruite en 1953.
  • La chapelle Saint-Nicolas des Alleux à Plélo[3]

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Yves Le Coqû UDF  
Yves Inizan SE  

(décès)
Yves Le Coqû UDF Conseiller général du canton de Châtelaudren (1985 → 1995)
Jean Michel SE Maire par intérim
en cours Patrick Lopin PS Chef d'entreprise retraité
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 3 332 habitants[Note 1], en augmentation de 1,71 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5 2755 0184 5894 9335 1054 2524 0244 2084 368
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
4 3924 3504 3434 0593 9113 9303 7003 7203 585
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 4063 2123 1202 6932 6432 5722 4432 4082 307
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 1552 0842 0332 1772 3592 6313 1033 1693 234
2013 2016 - - - - - - -
3 3013 332-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Plélo est une commune d'implantation de zones industrielles. Situées le long de la Nationale 12 (Rennes - Saint-Brieuc - Brest), elles accueillent essentiellement des activités liées à l'agro-alimentaire et quelques commerces. Le bourg, pour sa part, est le lieu d'implantation d'une vingtaine de magasins principalement alimentaires. En campagne, la présence de deux fermes auberges doit à Plélo son surnom de "Pays des fermes-auberges"[8].

Lieux et MonumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de plelo »
  2. Hervé Abalain, « Noms de lieux bretons - Page 90, Editions Jean-paul Gisserot, ISBN 2877474828 »
  3. https://theodia.org/place/4880?language=fr
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Iwan Le Clec'h, Entre conservatisme et modernité de l'appareil commercial : en territoires périurbains et ruraux à l'ombre d'une ville moyenne - Saint-Brieuc, Brest, UBO, , 505 p. (lire en ligne)
  9. Notice no PA00089766, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :