Ouvrir le menu principal

Saint-Jean-de-la-Motte

commune française du département de la Sarthe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.

Saint-Jean-de-la-Motte
Saint-Jean-de-la-Motte
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Blason de Saint-Jean-de-la-Motte
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Canton Le Lude
Intercommunalité communauté de communes Sud Sarthe
Maire
Mandat
Sylvain Fournier
2014-2020
Code postal 72510
Code commune 72291
Démographie
Gentilé Mottais
Population
municipale
960 hab. (2016 en augmentation de 8,47 % par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 44′ 32″ nord, 0° 03′ 23″ est
Altitude Min. 40 m
Max. 109 m
Superficie 32,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-la-Motte

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-la-Motte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-la-Motte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-la-Motte
Liens
Site web www.saintjeandelamotte.fr

Saint-Jean-de-la-Motte est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 960 habitants[Note 1] (les Mottais).

GéographieModifier

LocalisationModifier

Saint-Jean-de-la-Motte, commune du sud du département de la Sarthe, est située dans la vallée du Loir. Elle se trouve, en distances orthodromiques, à 10,8 km de La Flèche, 30,1 km du Mans, 55 km d'Angers, 61,1 km de Tours et 209,8 km de Paris[1].

Géologie et reliefModifier

L'altitude de la commune est comprise entre 40 mètres et 109 mètres. Le point le plus bas est situé à l'extrémité sud de la commune, sur le ruisseau du Carpentras, limite communale avec Luché-Pringé, tandis que le point le plus haut est situé à proximité du « Point du Jour », au nord-ouest de la commune[2].

Le bourg de Saint-Jean-de-la-Motte est implanté sur des colluvions de pente alimentées par les sables argileux du Turonien et du Sénonien. Le ruisseau du Caprentras a formé un terrain d'alluvions, ainsi que des colluvions de bas de pente alimentées par les formations argilo-sableuses et calcaires. On observe quelques affleurements crétacés le long de son cours : sables de Bousse du Cénomanien supérieur ou tuffeau du Turonien. Les formations éocènes recouvrent la moitié nord du territoire communal[3],[4].

HydrographieModifier

Le ruisseau de Carpentras, affluent du Loir prend sa source sur la commune de La Fontaine-Saint-Martin, à proximité du lieu-dit « le Pont de Pierre », puis s'écoule sur 12,5 km en traversant Saint-Jean-de-la-Motte du nord au sud[5]. Le petit ruisseau du Gué des Pierres, long de 3,5 km prend sa source sur le territoire de la commune, dans la « lande des Soucis », puis rejoint le Casseau sur la commune voisine de Mansigné[6].

ClimatModifier

Le climat y est de type océanique dégradé. Les données climatiques sont comparables à celles de la station Le Mans-Arnage, située à environ 25 km à « vol d'oiseau » de Saint-Jean-de-la-Motte.

Voies de communication et transportsModifier

La route départementale D 323, ancienne N 23 reliant Paris à Nantes via Le Mans et Angers, traverse la commune au nord, au lieu-dit le Point du Jour . La D 54 arrive à l'ouest en provenance de Ligron, et repart au sud en direction de Luché-Pringé. La D 157 arrive à l'est depuis Mansigné et repart au sud-ouest en direction de Mareil-sur-Loir et La Flèche. Enfin, la D 189 qui relie Mansigné à La Fontaine-Saint-Martin, traverse la commune au nord sur quelques hectomètres.

HistoireModifier

PrésentationModifier

La présence de l'homme dès le Néolithique est attestée par la présence de menhirs au lieu-dit la Lande des Soucis.

Au milieu du XIe siècle, le seigneur Achard fait venir des religieux qui établissent un prieuré sur le site de la motte féodale. Les moines, en établissant par la suite un monastère deux kilomètres au sud de la Motte, sont à l'origine du village actuel qui s'est développé autour de leur nouvelle église.

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune de Saint-Jean-de-la-Motte se blasonnent ainsi :
D'azur aux trois moutons d'argent[7].

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
    François Perrin de Boislaville   Propriétaire
(avant 2001) mars 2008 Michel Tessier    
mars 2008[8] En cours Sylvain Fournier[9] SE Professeur
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2016, la commune comptait 960 habitants[Note 2], en augmentation de 8,47 % par rapport à 2011 (Sarthe : +0,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 6481 6221 6061 9872 0151 8741 9471 9571 934
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 8091 7741 7191 6681 6781 5851 5941 5081 417
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3841 4181 3791 2871 2491 1731 1111 023976
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
971873727765815845925885960
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Revenus de la population et fiscalitéModifier

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 25 370 €, ce qui plaçait Saint-Jean-de-la-Motte au 22 469e rang parmi les 31 347 communes de plus de 50 ménages en métropole[14]. Selon l'enquête de l'Insee[15], 48,4 % des foyers fiscaux de la commune étaient imposables en 2009.

EmploiModifier

La population mottaise âgée de 15 à 64 ans s'élevait en 2009 à 565 individus, contre 524 en 1999, parmi lesquels on comptait 75,5 % d'actifs, dont 69,6 % ayant un emploi[15]. Également, en 2009, seulement 19,6 % des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident à Saint-Jean-de-la-Motte, travaillent dans la commune ; 76,7 % travaillent dans la Sarthe et 3,4 % travaillent dans un autre département[15].

En 2009, le taux de chômage était de 7,8 %, contre 10,3 % en 1999, dont plus de la moitié étaient des femmes. L'agence Pôle emploi pour la recherche d'emploi la plus proche est localisée à La Flèche[15].

En 2009 on comptait 121 emplois dans la commune, contre 135 en 1999. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la commune étant de 393, l'indicateur de concentration d'emploi[Note 3] n'est que de 30,8 %, ce qui signifie que la commune offre approximativement un peu plus d'un emploi pour trois Mottais actifs. Cet indicateur était de 41,7 % en 1999[15].

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Jean-Baptiste, des XIIIe et XIXe siècles, inscrite au titre des monuments historiques[16].
  • Château des Trocheries.
  • Motte castrale au lieu-dit la Motte.
  • Puits et refuge de la Cormerie.
  • Menhirs la Mère et la Fille, dans la lande des Soucis.
  • Menhir la Pierre Potelée, dans la lande des Soucis.
  • Mégalithe la Table de Vignolles, en forêt de la Chausse-Paillère.
  • Mégalithe (ancien dolmen ?) le palet de Gargantua, au lieu-dit le Palet.
  • Nombreux mégalithes isolés dans la lande des Soucis.
  • Arboretum, créé en 2000, avec plus de 200 espèces d'arbres.


Activité, manifestations, labelModifier

JumelagesModifier

LabelModifier

La commune a reçu deux fleurs au concours des villes et villages fleuris[17].

Personnalités liéesModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.
  3. L'indicateur de concentration d'emploi est égal au nombre d'emplois dans la zone pour 100 actifs ayant un emploi résidant dans la zone, selon la définition de l'INSEE

RéférencesModifier

  1. « Recherche d'orthodromie depuis Saint-Jean-de-la-Motte », sur Lion1906 (consulté le 27 décembre 2012)
  2. « Saint-Jean-de-la-Motte » sur Géoportail..
  3. Cartes géologiques de la France au 1/50 000e consultées sur InfoTerre (feuille d'Ecommoy).
  4. BRGM, « Notice de la feuille d'Ecommoy » [PDF], sur Infoterre, (consulté le 23 décembre 2012)
  5. « Fiche du Carpentras (M1477000) », sur le site du Service d'administration nationale des données et référentiels sur l'eau (Sandre) (consulté le 27 décembre 2012).
  6. « Fiche du Carpentras (M1464700) », sur le site du Service d'administration nationale des données et référentiels sur l'eau (Sandre) (consulté le 27 décembre 2012).
  7. « GASO, la banque du blason - Saint-Jean-de-la-Motte Sarthe » (consulté le 3 février 2011)
  8. « Sylvain Fournier a été élu maire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 3 septembre 2014)
  9. Réélection 2014 : « De nouveaux maires et adjoints élus dès ce vendredi soir », Le Maine libre, (consulté le 29 mars 2014).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 janvier 2013)
  15. a b c d et e [PDF] « Statistique Insee de Saint-Jean-de-la-Motte », sur le site de l'Insee, (consulté le 11 janvier 2013).
  16. « Église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-la-Motte », notice no PA00109946, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris » (consulté le 3 septembre 2014)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :