Prix Aurore

Les prix Aurore sont une parodie de récompense décernés aux pires navets du cinéma québécois.

HistoireModifier

Les prix Aurore, qui se veulent une réponse aux prix Jutra, ont été créés en 2007 par Jean-René Dufort, animateur de l'émission Infoman. Ils peuvent être considérés comme un équivalent québécois des Razzie Awards[1], cérémonie qui répliquent aux Oscars en « récompensant » les pires films et les pires acteurs d'Hollywood.

Le nom du prix réfère au long métrage de 1952 La Petite Aurore, l'enfant martyre, un classique du cinéma québécois néanmoins considéré comme un film de piètre qualité. En effet, le trophée remis aux lauréats est en forme de rond de poêle, en référence à une scène du film où le personnage d'Aurore est forcé de mettre les mains sur un rond en marche.

Il y a plusieurs catégories mais la plupart des prix sont acceptés par Pierre Brassard. Par contre, de plus en plus de personnes viennent accepter leur prix en personne dont, entre autres; Benoît Roberge, Guillaume Lemay-Thivierge, Sarah-Jeanne Labrosse, Mylène St-Sauveur , Julien Lacroix, Guy Jodoin, Pierre-Luc Brillant et Émile Bilodeau.

Plusieurs des prix sont de simples prix pour rire de certains acteurs ou certaines modes, mais il y a cinq prix qui ont été donnés à chaque gala depuis leur début. Il s'agit du Plus meilleur pire film, du prix « Liquid Paper » pour acteur et actrice, de la pire réplique et de l'accessoire de l'année (quoique ce prix a été inauguré seulement à la deuxième édition).

2007Modifier

Plus meilleur pire film:

Prix « Liquid Paper » de l'actrice qui fera disparaître de son CV son rôle dans un film:

Prix « Liquid Paper » de l'acteur qui fera disparaître de son CV son rôle dans un film:

Pire réplique:

  • «On va fourrer à souère » dans Duo

Acteur ou actrice ayant offert une meilleure performance dans Virginie ou dans une pub de pharmacie que dans un film:

  • Annick Lemay dans Duo

Pire perruque:

Film dans lequel on aurait dû retrouver Rémy Girard: Aucun gagnant annoncé, référence au grand nombre de films dans lequel l'acteur jouait cette année.

2008Modifier

Plus meilleur pire film:

Prix « Liquid Paper » de l'actrice qui fera disparaître de son CV son rôle dans un film:

Prix « Liquid Paper » de l'acteur qui fera disparaître de son CV son rôle dans un film:

  • Patrick Huard, cité comme «pire comédien dans le rôle d’un réalisateur qui ne veut pas voyager en classe économique »

Pire réplique:

L'accessoire de l'année:

Personnalité qui n'aurait pas dû laisser sa job de jour:

Film dont on a trop entendu parler:

2009Modifier

Plus meilleur pire film de l'année:

Prix "Liquid Paper" de l'actrice qui fera disparaître de son CV son rôle dans un film:

Prix "Liquid Paper" de l'acteur qui fera disparaître de son CV son rôle dans un film:

Pire réplique:

  • « Vas-tu finir par bander mon gros criss de verrat », dans Cruising Bar 2

Accessoire de l'année:

  • Le col de fourrure meurtrier, dans Truffe.

Prix de la meilleure affiche, remis au film qui aurait dû juste rester un poster:

L'Espoir Aurore 2010, pour le navet de l'avenir:

  • Le Bonheur de Pierre (le film gagna d'ailleurs le prix du Plus meilleur pire film l'année suivante).

Pire film étranger:

Prix honorifique Life achèvement:

2010Modifier

Prix Aurore du plus meilleur pire filmModifier

Prix "Liquid Paper" de l'actrice qui fera disparaître de son CV son rôle dans un filmModifier

  • Les actrices trentenaires qui jouent des adolescentes dans À vos marques... party! 2 (Mention spéciale)
  • Sylvie Testud dans Le Bonheur de Pierre

Prix "Liquid Paper" de l'acteur qui fera disparaître de son CV son rôle dans un filmModifier

Pire répliqueModifier

  • « T'es-tu en train de me fourrer?! », par Julie Lebreton dans Cadavres
  • Toutes les onomatopées de RosaLee Jacques, dans À vos marques... party! 2
  • « On se fait la baise. », par Louise Portal dans Le Bonheur de Pierre
  • « Ça va mal, ça allait mal, ça va aller mal, pis le monde entier va mal, boswel. », par Rémy Girard dans Le bonheur de Pierre

Prix Aurore de l'accessoire de l'annéeModifier

Prix Aurore des meilleurs crieuxModifier

Prix Aurore animalierModifier

  • Les toutous animaliers de À vos marques... party! 2
  • Le bichon dans Le bonheur de Pierre (ex-aequo)
  • Les cochons en cavale dans Cadavres

Prix Aurore de la pire coiffureModifier

  • Guillaume Lemay-Thivierge, dans Détour et Les pieds dans le vide
  • Les personnages punks et Patrick Huard dans Cadavres
  • Le toupet de Xavier Dolan, cité comme « coiffure s'étant la plus illustrée à l'étranger »

Prix Aurore de la pire scèneModifier

Prix Aurore du pire cadavreModifier

2017Modifier

Meilleurs pires effets spéciaux ou cascadesModifier

Prix « La farmes-tu ta yeule », remis à la meilleure pire réplique de l’annéeModifier

  • « C’est une jedi. Je pense que ça se prononce guédaille »Ça sent la coupe
  • « Moi non plus je ne les aime pas tes beans. Ça te fait péter pi tu sens la charogne, on dirait une dompe »Embrasse-moi comme tu m'aimes
  • '« Il faut toujours battre le beau-frère pendant qu’il est chaud »La Chasse au collet
  • « Je ne veux pas être la tapette du milieu des affaires de Montréal »Les 3 P'tits Cochons 2
  • « La sensation de l’heure qui chante avec son vagin : Marina Snatch »Votez Bougon
  • « Pas de zignage pendant deux heures; pif paf pouf dans pantoufle »Votez Bougon

Prix du meilleur pire accessoireModifier

La meilleure pire scèneModifier

Le Précoce-car, remis au film qui nous fait attendre le moins longtemps pour une scène de sexeModifier

Meilleur film pour les cardiaques, remis au film le plus lentModifier

Meilleure apparition de Marc Labrèche au cinéma cette annéeModifier

Meilleur pire accessoireModifier

Liquid paper masculin – Pire acteurModifier

Liquid paper féminin – Pire actriceModifier

Pire film de l’annéeModifier

  • Votez Bougon
  • Nitro Rush
  • Les 3 P’tits Cochons 2

2018 - Les nommésModifier

Meilleur pire film de l’annéeModifier

Liquid Paper non-genréModifier

2019Modifier

Aurore du meilleur pire filmModifier

Liquid paper féminin, remis à l’actrice qui devrait effacer de son CV le film dans lequel elle a compromis sa carrière cette annéeModifier

Les deux comédiennes sont venues chercher leur prix.

Liquid paper masculin, remis à l’acteur qui devrait effacer de son CV le film dans lequel il a compromis sa carrière cette annéeModifier

Julien Lacroix est venu chercher son prix.

Aurore « Quand on se compare, on se console », remis au meilleur pire film étrangerModifier

Aurore de la meilleure pire scèneModifier

Le comédien Guy Jodoin est venu chercher son prix.

Aurore du meilleur pire accessoireModifier

Aurore « Ça va pas fort », remis au film qui aurait dû être commandité par ProzacModifier

Le comédien est venu chercher son prix.

Aurore « La farme tu ta yeule », remis à la meilleure pire répliqueModifier

  • « Je te parle pas d’amour, je te parle du besoin de te purger le poireau de temps en temps. T’as le cerveau qui suinte le sperme ». (Pervers ordinaire)

Aurore « Ah ben r’garde donc qui c’est qui est là », remis au pire meilleur caméoModifier

Le musicien est venu chercher son prix.

Mentions spécialesModifier

Trois mentions spéciales ont été accordées par l’Académie.

  • Le renvoyou qui s’est taillé une place de choix dans notre cinéma cette année
  • Tous ceux qui ont concocté des scènes de danse pas piquées des vers dans de nombreux films
  • Les rires en canne dans Burn Out ou la servitude volontaire.

TrauroreModifier

L’Académie a remis cette année le Traurore pour la première fois. Ce prix a été créé spécialement pour saluer Papa est devenu un lutin. Ce film s’est en effet signalé comme le meilleur du pire dans tellement de catégories qu’il aurait sans peine raflé tous les prix[3].

Aurore RétroactifModifier

  • Prix Liquid paper masculin, remis à l’acteur qui devrait effacer de son CV le film dans lequel il a compromis sa carrière cette année à Marc-André Grondin pour After the Ball pour l'année 2012.

Notes et référencesModifier

[4],[5],[6],[7],[8]

  1. Jean-René Dufort et les prix Aurore, Radio-Canada, 6 mars 2008.
  2. « Aurore 2018 - Les nommés sont... », sur Infoman | ICI Radio-Canada - Télé (consulté le 29 juillet 2019)
  3. « Radio-Canada - Communiqués - GALA DES PRIX AURORE 2019 - Les gagnants de la 13e édition », sur communiques.radio-canada.ca (consulté le 29 juillet 2019)
  4. En bref - Les Aurore d'Infoman, Le Devoir, 7 mars 2008.
  5. À l'émission : deuxième gala annuel des prix Aurore, Radio-Canada, 8 mars 2008.
  6. Infoman dévoile ses prix Aurore: «Cruising Bar 2», le pire film, Julie Rhéaume, Showbizz.net, 27 mars 2009.
  7. Que le plus poche gagne!, Hugo Dumas, La Presse, 25 mars 2009.
  8. Prix Aurore 2010,Radio-Canada, 26 mars 2010.

Voir aussiModifier