Ouvrir le menu principal

Gala Québec Cinéma

(Redirigé depuis Prix Jutra)

Gala Québec Cinéma
21e gala Québec Cinéma
Prix remis Iris
Description Récompense l'excellence des productions cinématographiques québécoises
Organisateur Québec Cinéma
Pays Drapeau du Canada Canada
Date de création
Site officiel www.quebeccinema.ca

Le Gala Québec Cinéma est une cérémonie de récompenses cinématographiques honorant chaque année l’excellence du cinéma québécois par la remise des prix Iris.

Créé en 1999 par Québec Cinéma sous le nom de « Soirée des prix Jutra », ce gala est habituellement organisé au mois de mars à Montréal dans l'une des salles du Quartier des spectacles. Diffusé de 1999 à 2002 sur TVA, il est depuis retransmis sur ICI Radio-Canada Télé[1].

HistoireModifier

La première cérémonie a lieu le . Née du souhait de célébrer pour la première fois le cinéma québécois dans un gala spécifique réunissant plusieurs catégories, à l'image des Oscars ou des prix Génie, qui récompensent à l'époque le cinéma canadien, elle remplace les prix Guy-L'Écuyer, remis de 1987 à 1999 par les Rendez-vous du cinéma québécois à l'acteur ou à l'actrice de l'année.

De 1999 à 2015, le trophée remis aux lauréats (le prix Jutra) est l'œuvre de Charles Daudelin[2], pionnier de la sculpture moderne au Québec. Depuis 2017, le trophée remis (le prix Iris) est une création de l'artiste Marc-Antoine Côté.

Les prix sont initialement nommés en hommage au cinéaste québécois Claude Jutra (1930-1986)[3]. Le , une biographie rédigée par le critique Yves Lever met au jour des allégations d'agressions sexuelles perpétrées par Jutra sur des mineurs[4]. À la suite du témoignage d'une victime le lendemain dans le quotidien La Presse[5], la ministre de la Culture Hélène David demande à Québec Cinéma de changer le nom de la cérémonie, ce qui est entériné le jour même à l'unanimité par le conseil d'administration[6]. Six jours plus tard, Québec Cinéma annonce que l'ancienne Soirée des prix Jutra est rebaptisée provisoirement « Gala du cinéma québécois »[7]. Le , le gala est officiellement renommé « Gala Québec Cinéma »[8]. Après un vote populaire, les prix sont rebaptisés « Iris » le [9].

PalmarèsModifier

CatégoriesModifier

CompétitionModifier

Prix spéciauxModifier

  • Iris-Hommage - depuis 1999
  • Prix du public - depuis 2017
  • Billet d'or - de 1999 à 2016
  • Film s'étant le plus illustré à l'extérieur du Québec[Note 1] - depuis 2000
  • Meilleur exploitant - de 2005 à 2008

Faits marquantsModifier

  • Alexis Martin est le premier comédien québécois à gagner dans la catégorie Meilleur acteur en 1999.
  • Rachel Mwanza devint la première actrice africaine à décrocher le prix de la meilleure actrice lors de la 15e cérémonie des prix Jutra en 2013.
  • Denis Villeneuve est devenu, à partir de 2011, le réalisateur québécois ayant décroché le plus de Jutra pour un réalisateur dans l'histoire du gala.
  • CRAZY détient le record du film ayant décroché le plus de Jutra, soit 15, dont celui du meilleur film.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le nombre de nomination dans cette catégorie est variable selon les années, allant de 1 à 6.

RéférencesModifier

  1. C'est aussi le premier gala québécois à avoir été retransmis par TV5 Monde dans tous les pays affiliés.
  2. « Gala Québec Cinéma : place au trophée IRIS », sur La Fabrique culturelle (consulté le 18 décembre 2017)
  3. « Prix Jutra », sur encyclopediecanadienne.ca (consulté le 29 janvier 2016).
  4. Yves Lever, Claude Jutra, éditions du Boréal, 2016 (ISBN 9782764624173).
  5. Hugo Pilon-Larose, « Une victime de Claude Jutra témoigne : des attouchements dès 6 ans », La Presse,‎ (lire en ligne).
  6. Valérie-Micaela Bain, « Le gala du cinéma québécois laisse tomber le nom “Jutra” », ICI Radio-Canada, 17 février 2016.
  7. Ian Bussières, « Les Jutra deviennent le Gala du cinéma québécois », Le Soleil,‎ (lire en ligne).
  8. Le prochain Gala Les Olivier diffusé en décembre; celui du cinéma québécois en juin
  9. Les prix Iris du cinéma québécois remplaceront les Jutra

Voir aussiModifier

Liens externesModifier