Poupas

commune française du département de Tarn-et-Garonne

Poupas
Poupas
Le château de Poupas
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement Castelsarrasin
Intercommunalité Communauté de communes de la Lomagne tarn-et-garonnaise
Maire
Mandat
Pascal Guerin
2020-2026
Code postal 82120
Code commune 82143
Démographie
Population
municipale
84 hab. (2018 en diminution de 5,62 % par rapport à 2013)
Densité 8,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 05″ nord, 0° 50′ 29″ est
Altitude 165 m
Min. 79 m
Max. 212 m
Superficie 10,26 km2
Élections
Départementales Canton de Garonne-Lomagne-Brulhois
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Poupas
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Poupas

Poupas (en occitan : Popàs) est une commune française située dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune située en Lomagne, limitrophe du département du Gers.

Communes limitrophesModifier

Située dans le Tarn-et-Garonne en bordure du Gers, Poupas partage des frontières avec plusieurs communes des deux départements.



 
Panneaux de signalisation à Poupas

ToponymieModifier

 
Entrée dans Poupas

Le nom Poupas est dérivé de l’occitan « Popàs ». En l’occitan, la popa (\'pupɔ\), désigne le sein.

En effet le village ne se situe pas sur une colline isolée, mais sur une ligne de crête constituée de mamelons qui se succèdent.




HistoireModifier

L’histoire du territoire de Poupas apparaît à l’époque médiévale. Des vestiges archéologiques du Haut Moyen Âge et des tessons de poteries communes d’époque médiévale en témoignent.

En 1291, la terre de Poupas est un fief, propriété de Hélie et Bors de Talleyrand, vicomtes de Lomagne. Cette même année, ils en font don à l'abbé de Moissac en garantie d'une obligation. Après la mort de Marquèse de Talleyrand, fils de Hélie, la terre de Poupas revient aux descendants des vicomtes de Lomagne et d'Auvillar.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1797 Pierre Massoc    
1797 1800 André Candelon    
1800 1803 Jean Labatut    
1803 1807 Jean Gensac    
1807 1812 André Candelon    
1812 1815 Pertuze    
1815 1821 Jean Labatut    
1821 1825 Jean Candelon    
1825 1834 Jean Gibily    
1834 1837 Jean Candelon    
1837 1850 Jean Gibily    
1850 1855 Jean Canteloup    
1855 1860 André Candelon    
1860 1865 Antoine Pujos    
1865 1870 François Beraut    
1870 1873 André Candelon    
1873 1877 François Beraut    
1877 1878 Eloi Candelon    
1878 1880 Emmanuel de Reversat de Marsac    
1880 1884 Antoine Pujos    
1884 1891 Jean Navarre    
1891 1897 Isidore Navarre    
1897 1899 Albert Pujos    
1899 1918 Elie Cadeot    
1918 1926 Adolphe Techine    
1926 1929 Auguste Vedel    
1929 1945 Elie Cadeot    
1945 1959 Elie Candelon    
1959 1983 René Moussaron    
1983 1995 André Cadeot    
1995 2014 Serge Forlay    
mars 2014 En cours
(au 16 juillet 2014[2])
Pascal Guerin    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

Ses habitants sont appelés les Poupassiens/Poupassiennes.


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2018, la commune comptait 84 habitants[Note 1], en diminution de 5,62 % par rapport à 2013 (Tarn-et-Garonne : +3,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
504501511520536473479455420
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
415382374370352329325272266
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
240257260213211203208204171
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
18013213811710197889383
2018 - - - - - - - -
84--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Mairie de PoupasModifier

 
Mairie de Poupas

La mairie de Poupas se situe au centre du village près de l'église.







Église à clocher-murModifier

 
Église de Poupas

Située en plein cœur du village, l’église paroissiale Saint Christophe se dresse face à la place centrale.

De type clocher-mur, sa construction a commencé dans la deuxième moitié du XVe siècle. La chapelle Sud, actuelle sacristie, fut construite au XVIIIe siècle Une chapelle Nord a été détruite en 1902.

Les cérémonies religieuses au sein de l’église sont aujourd’hui occasionnelles.




Château du XVIIe siècleModifier

 
Château de Poupas

Le château de Poupas, aujourd’hui détruit, appartenait aux vicomtes de Lomagne depuis 1306. De nos jours, seules quelques ruines de cet édifice subsistent.

La demeure actuelle a été construite au XVIIe siècle pour la famille d’Arbieu. L'édifice sera ensuite signalé en ruine au XIXe siècle et reconstruit partiellement vers 1860 avec adjonction d'une aile à l’Ouest. Actuellement propriété privée, il n’est pas ouvert à la visite.




D'autres édifices ont pu exister sur ce territoire communal, mais ils ont disparu depuis longtemps. Les guerres de religion, la révolution, la dépopulation et l’indifférence sont les principales causes de leur destruction.

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Tableau des électeurs pour les élections sénatoriales, Préfecture de Tarn-et-Garonne, 16 juillet 2014, [lire en ligne], p. 14.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.