Ouvrir le menu principal
Pierre de Bourbon-Siciles
Pedro de Borbón-Dos Sicilias
Description de l'image Defaut.svg.

Titre

Prétendant au trône des Deux-Siciles

Depuis le
(3 ans, 10 mois et 17 jours)

Prédécesseur Carlos de Borbón-Dos Sicilias
Biographie
Titulature prince de Bourbon-Siciles
duc de Calabre
comte de Caserte
Dynastie maison de Bourbon-Siciles
Nom de naissance Pedro Juan María Alejo Saturnín de Todos los Santos Borbón-Dos Sicilias y Orléans
Naissance (50 ans)
Madrid (Espagne)
Père Carlos de Borbón-Dos Sicilias, duc de Calabre
Mère Anne d'Orléans
Conjoint Sofía Landaluce y Melgarejo
Enfants Voir la section « Descendance »
Religion catholicisme romain
Description de cette image, également commentée ci-après

Pedro de Borbón-Dos Sicilias y Orléans (en français : Pierre de Bourbon-Siciles), né le à Madrid, est le chef de la branche aînée de la maison royale des Deux-Siciles depuis 2015 et prétendant au trône. Il porte les titres de courtoisie de duc de Calabre et comte de Caserte. Il est le seul fils et le troisième enfant de Carlos de Borbón-Dos Sicilias et de sa femme, Anne d'Orléans.

Alors titré duc de Noto, il épouse en 2001 Sofía Landaluce y Melgarejo (1973), fille de José Manuel Landaluce y Domínguez, riche propriétaire terrien, et de Blanca Melgarejo y González, petite-fille du duc de San Fernando de Quiroga.

Sommaire

Querelle dynastiqueModifier

À la mort de son père le et malgré l'acte de Cannes signé par son grand-père Charles de Bourbon-Siciles, le père de Pierre, Charles, se déclare duc de Calabre, comte de Caserte et prétendant au trône royal des Deux-Siciles. L'acte de Cannes, du , était une renonciation conditionnelle à la succession à la couronne des Deux-Siciles, sujet à la pragmatique sanction de Charles III du 6 octobre 1759, acte visant la séparation des couronnes d’Espagne et des Deux-Siciles, conditions qui n’existent pas en 1900. L'acte de Cannes ne mentionne pas la dignité du chef de la famille royale, ni la grande maîtrise de l'ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges, une dignité qui descend par primogéniture de la maison Farnese. À la mort de son père, en 2015, Pierre de Bourbon reprend son titre de courtoisie de duc de Calabre et ses prétentions au trône des Deux-Siciles.

Les prétentions de cette branche au titre de chef de la maison royale ont été contestées par le chef de la branche cadette, Rénier de Bourbon-Siciles, duc de Castro, et depuis lors par ses successeurs Ferdinand et Charles. Mais la légitimité de ces revendications est reconnue par l'infant Jean, comte de Barcelone, et son fils Juan Carlos Ier, ex-roi d’Espagne, Robert de Bourbon, duc de Parme (« Robert II »), dom Duarte, duc de Bragance, l'infant Jacques, duc d’Anjou et de Ségovie, le roi Paul et l'ex-roi Constantin II de Grèce, l'ex-roi Siméon II de Bulgarie et dom Pierre-Gaston d'Orléans-Bragance qui ont tous accepté le collier de l'ordre constantinien de Saint-Georges de l'infant don Alfonso, grand-père de Pierre de Bourbon-Siciles. L’archiduc Otto de Habsbourg-Lorraine fut reçu par l'infant don Carlos comme chevalier de l’ordre de Saint-Janvier et le prince héritier Alexandre de Yougoslavie comme bailli de justice de l’ordre constantinien de Saint-Georges.

Il est par ailleurs considéré par les légitimistes français comme vingtième dans l’ordre de succession au trône de France.

DescendanceModifier

Sept enfants sont nés de son union avec Sofía Landaluce y Melgarejo :

  • Jaime de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce, duc de Noto (2015)[1], duc de Capoue (2013)[2], né le 26 juin 1993 à Madrid[3]
  • Juan de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce, né le 18 avril 2003 à Madrid
  • Pablo de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce, né le 28 juin 2004 à Madrid
  • Pedro de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce, né le 3 janvier 2007 à Madrid
  • Sofía de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce, née le 12 novembre 2008 à Madrid
  • Blanca de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce, née le 7 avril 2011 à Madrid
  • Maria de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce, née le 21 avril 2015 à Madrid.

Titulature, décorations et armoiriesModifier

Titulature dans la famille royale d'EspagneModifier

En Espagne, les prédicats et titres que porte Pierre de Bourbon-Siciles sont des titres réguliers accordés par le royaume d'Espagne.

  • depuis le 16 décembre 1994 : Son Excellence Don Pedro de Borbón-Dos Sicilias y de Orleans, grand d'Espagne

Titulature dans la maison de Bourbon-SicilesModifier

Les prédicats et titres portés actuellement par les membres de la maison de Bourbon n'ont pas d’existence juridique en Italie et sont considérés comme des titres de courtoisie. Ils sont attribués par le chef de maison. Héritier du duc de Calabre, Pierre de Bourbon-Siciles a porté ou porte les titres suivants :

  • 16 octobre 1968 - 5 novembre 2015 : Son Altesse royale le duc de Noto (naissance) ;
  • depuis le 5 novembre 2015 : Son Altesse royale le duc de Calabre, comte de Caserte[1],[4].

Ordres dynastiquesModifier

  Royaume des Deux-Siciles
  Grand-maître de l'illustre ordre royal de Saint-Janvier (5 octobre 2015)[4],[5]
  Grand-maître de l'ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges (5 octobre 2015)[4],[5]
  Grand-maître de l'ordre de Saint-Ferdinand et du Mérite (5 octobre 2015)[4]
  Grand-maître de l'ordre de Saint-Georges de la Réunion (5 octobre 2015)[4]
  Grand-maître de l'ordre royal de François Ier (5 octobre 2015)[4]
  Espagne
  Commandeur de l'ordre d'Alphonse X le Sage (22 décembre 2017)[6]
  Président du conseil royal des ordres militaires (2014)[7]
  Commandeur majeur de l'ordre d'Alcántara (2014)[7],[4],[5]
  Chevalier de la société royale de chevalerie de Valence (1972)[8]
  Chevalier protecteur de la corporation royale de la noblesse de Madrid (21 décembre 2015)[9]
  Chevalier de la société royale de chevalerie de Gerone (28 avril 2018)
  Chevalier de la société royale de chevalerie de Saragosse
  Chevalier de la société royale de chevalerie de Séville
  Ordre souverain de Malte
  Bailli Grand-croix d'honneur et de dévotion de l'ordre souverain de Malte[4]
  Royaume de Portugal
  Grand-croix de l'ordre de l'Immaculée Conception de Vila Viçosa
  Vatican
  Grand-croix de l'ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem (5 novembre 2016)[10],[5]

Voir aussiModifier

NoteModifier