Ouvrir le menu principal

Charles de Bourbon des Deux-Siciles

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles de Bourbon.
Charles de Bourbon des Deux-Siciles
Carlo di Borbone delle Due Sicilie
Description de l'image Carlo di Borbone (old photo).jpg.

Succession

Prétendant au trône des Deux-Siciles

Depuis le
(11 ans, 8 mois et 17 jours)

Nom revendiqué Charles Ier
Prédécesseur Ferdinand de Bourbon-Siciles
Biographie
Titulature prince de Bourbon-Siciles
duc de Castro
Dynastie Maison de Bourbon-Siciles
Nom de naissance Carlo Maria Bernardo Gennaro di Borbone-Due Sicilie
Naissance (56 ans)
Saint-Raphaël (France)
Père Prince Ferdinand, Duc de Castro
Mère Chantal de Chevron-Villette
Conjoint Camilla Crociani
Enfants Princesse Maria Carolina, Duchesse de Calabre
Princesse Maria Chiara, Duchesse de Noto

Description de cette image, également commentée ci-après

Charles Marie Bernard Gennaro de Bourbon des Deux-Siciles (en italien : Carlo di Borbone delle Due Sicilie), né le à Saint-Raphaël, est un prince de la maison de Bourbon-Siciles, fils de Ferdinand de Bourbon-Siciles (1926-2008) et de Chantal de Chevron-Villette (1925-2005).

Famille et successionModifier

Le prince Charles porte successivement les titres de duc de Noto (1963-1973), duc de Calabre (1973-2008) et depuis 2008, duc de Castro comme chef de la maison royale des Deux-Siciles et prétendant au trône du royaume des Deux-Siciles, ce qui est contesté par Pierre de Bourbon-Siciles, duc de Calabre, son cousin de la branche espagnole.

Il épouse à Monaco le Camilla Crociani (née en 1971) avec qui il a deux filles, portant la qualité d'altesse royale :

  1. la princesse Maria Carolina Chantal Edoarda Beatrice Gennara di Borbone delle Due Sicilie (née le à Rome), titrée duchesse de Palerme en 2014, et duchesse de Calabre en 2016[1].
  2. la princesse Maria Chiara Amalia Carola Luisa Carmen di Borbone delle Due Sicilie (née le à Rome), titrée duchesse de Capri en 2014, et duchesse de Noto en 2017[1].

Le , Charles de Bourbon-Siciles décide de modifier les règles de succession en passant d'une règle semi-salique à la règle de primogéniture absolue[2]. À la suite de cette décision, annoncée solennellement en la basilique Saint-Pierre de Rome, sa fille Marie Caroline devient alors l'héritière de la maison royale de Bourbon-Siciles[3].

Cette décision suscite de la part de Pierre de Bourbon-Siciles, duc de Calabre, une réaction qu'il exprime par un communiqué où il revendique la tête de la maison royale[4].

Le duc de Castro lui réplique en exposant les arguments juridiques, généalogiques et dynastiques qui appuient, ce qu'il appelle son « rang incontestable »[5], rang allant, pour lui, de pair avec la grande maîtrise des ordres dynastiques, en particulier l'ordre constantinien de Saint-Georges, reconnu en 1963 par l'Italie.

Il est par ailleurs considéré par les légitimistes français comme vingt-cinquième dans l’ordre de succession au trône de France.

FerdinandeaModifier

En 2001, Domenico Caluso, qui a des attaches avec la ville portuaire de Sciacca (Sicile), persuade le prince Charles de Bourbon-Siciles, de parrainer une cérémonie afin de conforter les droits des Siciliens sur le banc sous-marin Ferdinandea, reste d’un volcan qui avait émergé en 1831 et que le roi Ferdinand II avait annexé en lui donnant son nom. La cérémonie se déroule au-dessus de Fedinandea où l’on dépose une plaque de marbre de 150 kg avec l’inscription : ERA E SARA SEMPRE DEL POPOLO SICILIANO. (« Ce morceau de terre, autrefois Ferdinandea, appartenait et appartiendra toujours aux Siciliens »).

Titulature, décorations et distinctionsModifier

TitulatureModifier

  • 24 février 1963 — 13 janvier 1973 : Son Altesse royale le prince Charles de Bourbon des Deux-Siciles, duc de Noto
  • 13 janvier 1973 — 20 mars 2008 : Son Altesse royale le prince Charles de Bourbon des Deux-Siciles, duc de Calabre
  • Depuis le 20 mars 2008 : Son Altesse royale le prince Charles de Bourbon des Deux-Siciles, duc de Castro

Décorations officiellesModifier

  Albanie
  Chevalier de première classe de l'ordre de Skanderbeg ()
  Antigua-et-Barbuda
  Chevalier grand croix de l'ordre du Mérite (, déchu le [6])
  Colombie
  Grand croix de l'ordre de San Carlos ()
  Costa Rica
Grand croix avec plaque en argent de l'ordre de Juan Mora Fernández ()
  Italie
  Chevalier grand croix de l'ordre du Mérite de la République italienne ()
  Liban
  Membre de classe exceptionnelle de l'ordre du Mérite ()
  Ordre souverain de Malte
  Bailli Grand-croix d'honneur et de dévotion de l'ordre souverain de Malte ()
  Grand croix de classe spéciale de l'ordre pro Merito Melitensi ()
  Monaco
  Grand officier de l'ordre de Grimaldi ()
  Panama
  Grand croix de l'ordre de Vasco Núñez de Balboa ()
Patriarche d'Antioche
  Grand croix de l'ordre patriarcal de la Sainte-Croix de Jérusalem ()
  Saint-Marin
  [Chevalier grand croix de l'ordre de Sainte-Agathe ()
  Tonga
  Grand croix de l'ordre de la Maison royale de Tonga ()
  Yémen
Membre de première classe de l'ordre de l'Unification ()

Décorations dynastiquesModifier

  Royaume des Deux-Siciles
  Grand maître de l'ordre de Saint-Janvier ()
  Grand maître de l'ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges ()
  Grand maître de l'ordre de Saint-Ferdinand et du mérite ()
  Grand maître de l'ordre de Saint-Georges de la Réunion ()
  Grand maître de l'ordre royal de François Ier ()
  Royaume d'Italie
  Chevalier de l'ordre suprême de la Très Sainte Annonciade ()
  Grand croix de l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare ()
  Royaume du Monténégro
  Grand croix de l'ordre du prince Danilo Ier ()
  Royaume de Portugal
  Grand croix de l'ordre de l'Immaculée Conception de Vila Viçosa ()

DistinctionsModifier

GénéalogieModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Ferdinand II (roi des Deux-Siciles)
 
 
 
 
 
 
 
8. Alphonse de Bourbon-Siciles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Marie-Thérèse de Habsbourg-Lorraine-Teschen
 
 
 
 
 
 
 
4. Rénier de Bourbon-Siciles, duc de Castro
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. François de Paule de Bourbon-Siciles
 
 
 
 
 
 
 
9. Marie-Antoinette de Bourbon-Siciles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19. Marie-Isabelle de Habsbourg-Toscane
 
 
 
 
 
 
 
2. Ferdinand de Bourbon-Siciles, duc de Castro
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Comte Stanisław Kostka Andrzej Zamoyski
 
 
 
 
 
 
 
10. Comte Andrzej Przemysław Zamoyski
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21. Comtesse Maria Eva Potocka
 
 
 
 
 
 
 
5. Comtesse Maria Carolina Zamoyska, duchesse de Castro
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22. François de Paule de Bourbon-Siciles
 
 
 
 
 
 
 
11. Maria Carolina di Borbone-Due Sicilie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23. Marie-Isabelle de Habsbourg-Toscane
 
 
 
 
 
 
 
1. Charles de Bourbon des Deux-Siciles, duc de Castro
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
24. Comte Theophile Victor de Chevron-Villette
 
 
 
 
 
 
 
12. Comte Charles Albert de Chevron-Villette
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
25. Idalie dei Baroni de Pougny de Guillet de Monthoux
 
 
 
 
 
 
 
6. Comte Joseph Pierre de Chevron-Villette
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
26. Henri Fromentin de Saint Charles
 
 
 
 
 
 
 
13. Louise Fromentin de Saint Charles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
27. Clemence Marie Justine Delocre
 
 
 
 
 
 
 
3. Chantal de Chevron-Villette , duchesse de Castro
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28. Comte Edouard de Colbert du Cannet
 
 
 
 
 
 
 
14. Marchese Alphonse Edouard de Colbert du Cannet
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. Comtesse Caroline de Colbert Turgis
 
 
 
 
 
 
 
7. Marie Marguerite Maxime de Colbert-Cannet
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
30. Barone André Stephane Brossier de La Roullière
 
 
 
 
 
 
 
15. Anne Marie dei Baroni Brossier de La Roullière
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31. Louise Bayon de Liberta
 
 
 
 
 
 

NotesModifier

  1. a et b Réconciliation au sein de la famille royale des Deux-Siciles, Noblesse et royautés, 25-01-2014.
  2. « La Maison Royale de Bourbon-Siciles abolit la loi salique, ce qui relancerait la querelle dynastique succession au trône des Deux-Siciles. », sur conseil dans l'espérance du roi, (consulté le 31 mai 2016)
  3. Camille Pascal, « Le Prince réformateur et le pape François », Valeurs Actuelles,‎
  4. « Polémica entre los Borbón Dos Sicilias por el cambio en la sucesión », sur El Confidencial Digital (consulté le 31 mai 2016)
  5. « Los derechos femeninos al "trono" de las Dos Sicilias enfrentan a los Borbones », sur eldiario.es (consulté le 31 mai 2016)
  6. « Other Notices », sur www.thegazette.co.uk (consulté le 11 mai 2019)

Voir aussiModifier

Lien externeModifier