Élisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz

Noble tchèque, princesse du Brésil
Élisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz
Description de l'image Elisabeth_Dobrzensky_Dobrzenicz.jpg.

Titre

Consort du prétendant au trône du Brésil


(48 ans, 1 mois et 24 jours)

Prédécesseur Gaston d'Orléans
Successeur María de la Esperanza de Borbón y Orleans
Biographie
Titulature comtesse de Dobrzenicz
Nom de naissance Alžběta Maria Adelheid Dobřenská z Dobřenic
Naissance
Chotěboř (Autriche-Hongrie)
Décès (à 75 ans)
Sintra (Portugal)
Père Jan Václav Dobřenský z Dobřenic
Mère Alžběta Kotulínská z Kotulína
Conjoint Pedro de Alcântara de Orléans e Bragança
Enfants Isabelle d'Orléans-Bragance
Pierre-Gaston d'Orléans-Bragance
Françoise d'Orléans-Bragance
Jean d'Orléans-Bragance
Thérèse d'Orléans-Bragance
Religion catholicisme

Élisabeth Marie Adélaïde Dobrzensky de Dobrzenicz, née le au château de Chotěboř, dans la Bohême austro-hongroise, et morte le à Sintra, au Portugal. Princesse d'Orléans-Bragance par son mariage, elle est, pour une partie des monarchistes brésiliens, impératrice du Brésil de jure.

FamilleModifier

Élisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz est la fille du comte Jean Wenceslas Dobrzensky de Dobrzenicz (1841-1919) et de son épouse la comtesse Élisabeth Kottulinsky de Kottulin (1850-1929).

Le , elle épouse le prince brésilien Pedro de Alcântara de Orléans e Bragança (1875-1940), prince du Grão-Pará, aîné des fils de la princesse héritière Isabelle du Brésil, prétendante au trône depuis 1891. Cette dernière voulait cependant que ses enfants se marient avec un membre d'une famille royale, afin d'accroître selon elle les perspectives d'une restauration. Bien que noble bohémienne, Élisabeth ne fait pas partie d'une dynastie royale ou régnante. Mais la constitution (titre 5, chapitre IV, article 120) de l'empire du Brésil ne nécessitait pas un mariage avec une famille régnante, seul le mariage de l'héritière du trône (c'est-à-dire seulement si celle-ci était une femme : « O Casamento da Princeza Herdeira presumptiva da Corôa será feito a aprazimento do Imperador »[1]) dépendait du consentement du souverain. Néanmoins, sur l'insistance de sa mère, le prince Pierre renonce à ses droits de succession au trône du Brésil pour lui et ses descendants. La branche de Vassouras, qui descend de son frère cadet, le prince Luiz, devient alors « héritière » de l'ancienne monarchie brésilienne. Mais en 1940, Pedro Gastão de Orléans e Bragança, fils aîné du prince Pedro de Alcântara, revient sur la renonciation paternelle, non nécessaire et faite sous la pression, et se pose en chef de la maison impériale du Brésil.

Le couple a cinq enfants :

Titulature et décorationsModifier

TitulatureModifier

  •  : comtesse Élisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz
  •  : Son Altesse Royale la princesse Pedro de Alcântara de Orléans e Bragança

Décorations dynastiquesModifier

  Autriche-Hongrie
  Dame de l’ordre de la Croix étoilée[2]

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Isabelle, comtesse de Paris, Tout m'est bonheur, Éditions Robert Laffont, coll. « Vécu », Paris, 1978. (ISBN 2-221-00107-9).
  • Isabelle, comtesse de Paris, Tout m’est bonheur, Les Chemins creux (t. 2), Éditions Robert Laffont, Paris, 1981, (ISBN 2-22-100834-0).
  • João de Orleáns e Bragança en collaboration avec J. A. Gueiros, Memorias de um príncipe, Editora Record, 1997.