Ordre dynastique

ordre de chevalerie

Un ordre dynastique est un ordre de chevalerie qui a été aboli par les autorités de son pays d'origine à la suite d'un changement de régime politique, mais qui continue à être délivré par la famille anciennement souveraine de cet État.

En règle générale, le chef de famille en porte parfois les insignes et crée des chevaliers au sein de sa famille, des membres des maisons souveraines et de ses partisans.

FranceModifier

Branche aînée des Capétiens, la maison de Bourbon-Anjou (parti légitimiste) :

La branche cadette des Orléans (parti orléaniste) ne les portent pas et ne les revendiquent pas. En 2014, le prétendant orléaniste a créé l'ordre (fantoche) de l'Étoile.[1]

AlbanieModifier

Maison de Zogu :

  • ordre de Skanderbeg ;
  • ordre de la Fidélité.

AllemagneModifier

  • 1 : depuis 1884 le Duché de Brünswick et le royaume de Hanovre ont la même dynastie, celle-ci dispose donc des ordres dynastiques des 2 États.
  • 2 : la dynastie schwarzbourgeoise s'est éteinte en ligne masculine en 1971 et en ligne féminine en 1984 et il est probable que l'ordre dynastique soit de fait éteint.

AutricheModifier

Maison de Habsbourg-Lorraine :

BrésilModifier

Maison d'Orléans-Bragance :

BulgarieModifier

Maison de Saxe-Cobourg et Gotha :

Chine / MandchoukouoModifier

Dynastie Qing :

  • ordre du Double Dragon (Chine) ;
  • ordre impérial du Trône de Chine (Chine) ;
  • ordre de la Fleur d'Orchidée (Mandchoukouo) ;
  • ordre du Dragon Illustre (Mandchoukouo) ;
  • ordre des Nuages Propices (Mandchoukouo) ;
  • ordre des Piliers de l'État (Mandchoukouo).

CoréeModifier

Dynastie Yi :

  • ordre de la Règle d'Or ;
  • ordre des Etoiles propices ;
  • ordre de la Fleur de Prunier ;
  • ordre du Pavillon national ;
  • ordre du Faucon pourpre ;
  • ordre des Huit Trigrammes ;
  • ordre du Phénix propice.

ÉgypteModifier

Maison de Méhémet Ali :

  • ordre de Méhémet-Ali ;
  • ordre du Nil ;
  • ordre d'Ismaïl ;
  • ordre du Collier de Fouad Ier ;
  • ordre militaire de l'Étoile de Fouad Ier ;
  • ordre des Vertus.

ÉthiopieModifier

Dynastie salomonide :

GéorgieModifier

Dynastie bagratide :

  • ordre de l'Aigle de Georgie et la Tunique de Notre Seigneur Jésus-Christ ;
  • ordre royal de Saint-David (créé en 2008 par le prétendant au trône, le prince Nugzar) ;
  • ordre royal du Roi Irakli II (créé en 2008 par le prétendant au trône, le prince Nugzar) ;
  • ordre de la Couronne du Royaume de Georgie (créé en 2013 par le prétendant au trône, le prince Nugzar).

GrèceModifier

Maison d'Oldenbourg :

HongrieModifier

Maison de Habsbourg-Lorraine :

ItalieModifier

MonténégroModifier

Maison Petrović-Njegoš :

PortugalModifier

Maison de Bragance :

RoumanieModifier

Maison de Hohenzollern :

RussieModifier

Maison Romanov :

Serbie/YougoslavieModifier

Maison Karageorgevitch :

Empire ottoman (Turquie)Modifier

Dynastie osmanlie :

  • ordre de la Maison d'Osman (Nichan i Hanedani Ali Osman).

ComoresModifier

  • Ordre de l'Étoile de Grande-Comore.

RwandaModifier

Dynastie Abanyiginya :

  • Ordre royal du Lion (Intare)
  • Ordre royal de la Couronne (Ikamba)
  • Ordre royal de la Grue Couronnée (Usumbere)
  • Ordre royal du Tambour (Kalinga)

SuluModifier

Dynastie Hashimite :

  • Ordre de la Perle (créé en 2011 par le prétendant au trône, le sultan Medzul-Lail-Tan-Kiram).

Viêt NamModifier

Dynastie Nguyễn :

  • ordre impérial du Dragon d’Annam.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier