Duché de Brunswick

Duché de Brunswick
Herzogtum Braunschweig

18151918

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Le duché de Brunswick au sein de l'Empire allemand.
Informations générales
Statut

État monarchique successivement membre du :
Flag of Germany.svg Confédération germanique (1815-1866)
Flag of the German Empire.svg Confédération de l'Allemagne du Nord ()

Flag of the German Empire.svg Empire allemand ()
Capitale Brunswick
Langue Allemand
Religion Protestantisme (luthéranisme et calvinisme)
Démographie
Population (1910) 494 339 hab.
Superficie
Superficie (1910) 3 672 km2

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le duché de Brunswick fut un État allemand fondé en 1815 au congrès de Vienne. Elle succède à l'ancien duché de Brunswick-Lunebourg fondé en 1235 et à la principauté de Brunswick-Wolfenbüttel qui avait été annexée en 1807 par le royaume de Westphalie. Après la révolution allemande de 1918-1919, il deviendra l'État libre de Brunswick.

HistoireModifier

C'est en 1235 que petit-fils de Henri le Lion, le prince Othon l'Enfant peut rétablir le duché de Brunswick-Lunebourg, recevant de larges régions impériales en Saxe des mains de l'empereur Frédéric II. Divisé plusieurs fois dès 1269, l'État fut ensuite gouverné par les ducs de Brunswick-Lunebourg issus des branches distinctes de la maison de Brunswick (les Welf), dont les princes de Brunswick-Wolfenbüttel dominant la partie sud autour de Brunswick et Wolfenbüttel. Leurs cousins, les princes de Calenberg ont obtenu le statut de prince-électeur en 1692 ; leur principauté est devenue l'électorat de Brunswick-Lunebourg, appelé plus tard l'électorat de Hanovre.

Toutes les possessions des Welf furent perdues pendant la guerrre de la Quatrième Coalition contre la France napoléonienne ; par les traités de Tilsit conlus en , ils ont été annexées par le royaume de Westphalie. Au congrès de Vienne en 1815, l'expansion française a été annulée. La Confédération germanique est fondée pour succéder au Saint-Empire et le nouveau duché de Brunswick ainsi que le royaume de Hanovre sont devenus États membres.

 
Le château résidentiel de Brunswick.

Déjà en 1813, le prince Frédéric-Guillaume de Brunswick-Wolfenbüttel (« le Duc noir ») était restitué. Pendant le congrès de Vienne, ses émissaires avaient, en vain, tenté d'obtenir les domaines de l'ancien évêché de Hildesheim qui, avec le soutien du royaume de Prusse, revenaient finalement à Hanovre. À la suite de la mort de Frédéric-Guillaume à la bataille des Quatre-Bras le , son fils aîné Charles II, à l'âge de onze ans, fut le premier duc régnant de Brunswick. Jusqu'à sa majorité en 1823, son oncle le roi George IV de Hanovre, exercera la régence.

Charles II s'est révélé un monarque infortuné : dans une période de chômage et de la faim, il doit abdiquer après une insurrection déclenchée par la révolution de Juillet en 1830. Déclaré incapable de gouverner, il ne le reste plus qu'à partir pour la Suisse. Son frère cadet Guillaume lui succède. Sous son règne, en 1834, le Brunswick a rejoint le Steuerverein avec le royaume de Hanovre, afin de contrecarrer l'influence prédominante de la Prusse. Mais en 1841, le duché adhère au Zollverein puis à la Confédération de l'Allemagne du Nord. En 1871, Brunswick est devenu un État fédéré de l'Empire allemand.

À la mort du duc Guillaume en 1884, la lignée de Wolfenbüttel s'éteint. Son héritier selon les lois successorales du duché est le duc de Cumberland, mais ce candidat ne plaît pas à la Prusse. Selon la décision du Bundesrat du , Brunswick est gouverné par les régents Albert de Prusse et Jean-Albert de Mecklembourg jusqu'en 1913, date à laquelle Ernest-Auguste III, fils du prince Ernest-Auguste II de Hanovre, duc de Cumberland, devient duc. Le mariage d'Ernest-Auguste III et de Victoria-Louise de Prusse avait modifié les relations des Welf avec la maison de Hohenzollern.

À la fin de la Première Guerre mondiale, lors de la révolution allemande de 1918-1919, Ernest-Auguste abdique comme les autres princes allemands. Le nouveau État libre de Brunswick a adopté une constitution democratique en 1922.

Liste des ducs de BrunswickModifier

Chefs de la famille depuis la chute de la monarchie :

Structure administrativeModifier

 
Carte du duché de Brunswick en 1914.

Le territoire du duché était constitué de plusieurs parties qui ne sont pas géographiquement contiguës. À partir de 1833, il fut subdivisé en six arrondissements :

Voir aussiModifier