Ordre de la Couronne de Wurtemberg

distinction au Wurtemberg

L'Ordre de la Couronne de Wurtemberg est un ordre de chevalerie d'État du duché puis du royaume de Wurtemberg.

Ordre de la Couronne de Wurtemberg
(de) Orden der Württembergischen Krone
(de) St.-Hubertus-Jagdorden
(de) Ritterorden des Goldenen Adlers
Ordre de la Couronne de Wurtemberg
Grand-croix de l'ordre.
Décernée par Drapeau du Royaume de Wurtemberg Royaume de Wurtemberg
Type Ordre de chevalerie d'État
Statut Plus décerné
Chiffres
Date de création Stuttgart, 1702
Par Eberhard-Louis de Wurtemberg
Dernière attribution Stuttgart, 1918
Par Guillaume II de Wurtemberg
Importance

Knight Order of the Crown Württemberg..png
Ruban de chevalier
Grand Cross of Sovereign Order of the Crown Württemberg.png
Ruban de souverain.
Croix de commandeur de l'Ordre.
Plaque et croix de l'Ordre.

DescriptionModifier

Eberhard Louis, duc de Wurtemberg, institua cet ordre en 1702 dans ses États, et lui donna les noms d'Ordre de Saint-Hubert ou de la Grande-Chasse.

Il commençait à tomber en désuétude lorsque le roi de Wurtemberg, Frédéric Ier, le renouvela le , lui donna de nouveaux statuts et le nom d'Ordre de l'Aigle d'Or. Le roi en était le chef suprême et le grand maître. Il ne se composait que d'une seule classe de membres portant tous le titre de chevaliers.

Le , le roi Guillaume Ier, a profondément réformé l'ordre en le fusionnant avec l'"ordre du mérite civil" (fondé en 1806). C'est alors que fut choisi le titre d' Ordre de la Couronne de Wurtemberg.

Il comporta d'abord trois premières classes de Grand-croix, Commandeur et Chevalier, lesquelles furent élargies jusqu'en 1918 :

La devise de l'ordre était « Furchtlos und trew » (en allemand : Sans peur et fidèle).

Jusqu'à 1913 la plus haute distinction de l'ordre ne pouvait être reçue que par les nobles.

L'insigneModifier

RécipiendairesModifier

Ordre de l'Aigle d'orModifier

Ordre de la CouronneModifier

SourceModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Alexandre Mazas et Théodore Anne, Histoire de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis : depuis son institution en 1693 jusqu'en 1830, vol. 2, Firmin Didot frères, fils et Cie, , 2e éd. (lire en ligne)