Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Nitaskinan.

Nitassinan

Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Statut politique Territoire ancestral et revendiqué
Démographie
Gentilé Innus
Langue(s) Innu-aimun

Le Nitassinan, dont le nom signifie « Notre terre » en innu-aimun, est le territoire ancestral du peuple innu situé dans l'Est du Canada au Québec et au Labrador. En fait, le territoire couvre la partie orientale de la péninsule du Labrador[1]. Du point de vue de l'entente de principe signée entre certaines Premières Nations innues du Québec et les gouvernements fédéral et provincial, le Nitassinan correspond au territoire ancestral des Innus sur lequel ils ont certains droits tandis que le territoire qu'ils possèdent à part entière est l'Innu Assi.

GéographieModifier

Le territoire traditionnel des Innus comprend la péninsule du Québec-Labrador à partir des forêts boréales de la côte nord du fleuve Saint-Laurent jusqu'à la tundra de l'intérieur de terres autour de la baie d'Ungava[2].

HistoireModifier

Les Innus habitent le Nitassinan depuis 8 000 ans. Depuis 400 ans, des colons européens occupent le territoire, surtout pour l'exploitation des ressources naturelles[3].

Communautés innuesModifier

 
Villages innus du Québec et du Labrador
Population des Innus (Montagnais) du Québec en décembre 2015[4]
Communautés Total résidents non-résidents
Pessamit (Betsiamites) 3925 2893 1032
Essipit (Les Escoumins) 214 514 260
Unamen Shipi (La Romaine) 1161 1116 45
Mashteuiatsh (Pointe-Bleue) 6562 2085 4447
Matimekosh (Schefferville) 964 847 117
Ekuantshit (Mingan) 662 * *
Nutashkuan (Natashquan) 1097 1003 94
Pakua Shipi (St-Augustin) 363 * *
Uashat Mak Mani-Utenam (Sept-Îles/Moisie) 4532 3506 1026
Innus (Total) 19 955 12616 7339

Les Innus sont répartis en 12 communautés, dix au Québec et deux au Labrador, d'est en ouest[5],[6]

QuébecModifier

Conseil tribal MamuitunModifier

Regroupement Mamit InnuatModifier

Au la Basse-Côte-Nord

LabradorModifier

Revendication globaleModifier

Article connexe : Revendication globale.

Les négociations en ce qui a trait aux revendications globales des Innus par rapport au Nitassinan sont divisées en deux tables de négociations : celle de Mamuitun et celle de Mamit Innuat. Les négociations visent la confirmation et le respect des droits des Innus et la prise en charge de leur avenir collectif en relation avec les nations canadiennes et québécoises[7]. Bien que n'ayant pas de portée légale puisqu'elle est un cadre définissant l'orientation générale en vue de la signature future d'un traité, l'Entente de Principe d'ordre général entre les Premières nations de Mamuitun et de Nutashkuan et le Gouvernement du Québec et le Gouvernement du Canada définit, de manière administrative, les limites du Nitassinan. Cette dernière a été signée entre les gouvernements canadien et québécois et les Premières Nations de Mamuitun. De leur côté, les Premières Nations de Mamit Innuat ne sont toujours pas arrivées à une entente de principe. L'entente de principe définit en fait deux territoires qui seront créés et reconnus lors de la signature du traité : le Nitassinan et l'Innu Assi. Le Nistassinan est le territoire ancestral des Innus sur lequel ils exerceront certains droits tandis que l'Innu Assi sera le territoire de juridiction québécoise duquel les Innus auront l'entière propriété[8],[9],[10].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Marie Wadden, Nitassinan: The Innu Struggle to Relcaim Their Homeland, Douglas & McIntyre, 240 p. (ISBN 978-1-55365-731-6).
  2. (en) Mark Nuttall (éditeur), Encyclopedia of the Arctic, New York et London, Routledge, , 2278 p. (ISBN 0-203-99785-9), p. 975-978.
  3. « État du territoire », sur Nametau Innu (consulté en 17 j uillet 2017).
  4. http://www.autochtones.gouv.qc.ca/nations/population.htm
  5. (en) Anne-Marie Baraby, The Process of Spelling Standardization of Innu-Aimun (Montagnais), 16 p. (lire en ligne [PDF]).
  6. « Portrait de la région », sur Nametau Innu (consulté le 17 juillet 2017).
  7. « Le Regroupement Petapan », sur Le Regroupement Petapan (consulté le 17 juillet 2017).
  8. Entente de Principe d'ordre général entre les Premières nations de Mamuitun et de Nutashkuan et le Gouvernement du Québec et le Gouvernement du Canada, Affaires autochtones et du Nord Canada, 105 p. (lire en ligne [PDF]).
  9. Synthèse de l'Entente de Principe d'ordre général entre les Premières nations de Mamuitun et de Nutashkuan et le Gouvernement du Québec et le Gouvernement du Canada, Conseil tribal Mamuitun, 10 p. (lire en ligne [PDF]).
  10. Synthèse de l'entente de principe avec les Innus, Gouvernement du Québec, 12 p. (lire en ligne [PDF]).

AnnexesModifier

Article connexeModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

OuvragesModifier

  • Camil Girard, Nistassinan-Notre Terre : alliance et souveraineté partagée du peuple Innu au Québec : des premiers contacts à nos jours, Québec, Presses de l'Université Laval, , 175 p. (ISBN 9782763723679).
  • Céline Noury, La Conservation du Nitassinan : besoins et intérêts des Ilnus de Mashteuiatsh, Faculté des études supérieures de l'Université Laval, 113 p. (lire en ligne [PDF]).
  • Marie Massuard, Les Ressources naturelles du Nitassinan de Nutashkuan : rapports de pouvoir et avenir de la Première Nation, Faculté des études supérieures de l'Université Laval, 137 p. (lire en ligne [PDF]).
  • (en) Marie Wadden, Nistassinan: The Innu Struggle to Reclaim Their Homeland, Douglas & McIntyre, , 218 p. (ISBN 9781550540017).  

ArticlesModifier

  • Anne Doran, « Territoire et sacré chez les Innus », Théologiques, Faculté de théologie et de sciences des religions, Université de Montréal, vol. 16, no 1,‎ (ISSN 1492-1413, lire en ligne [PDF]).
  • Anonyme, « Le droit des Innus à la cogestion des ressources naturelles sur leur Nitassinan », Recherches amérindiennes au Québec, Montréal, vol. 35, no 3,‎ , p. 94-86 (lire en ligne [PDF]).
  • Jean-Olivier Roy, « Identité et territoire chez les Innus du Québec », Recherches amérindiennes au Québec, vol. 45, nos 2-3,‎ , p. 47-55.
  • Jean-Paul Lacasse, « Le territoire dans l'univers innu d'aujourd'hui », Cahiers de géographie du Québec, Département de géographique de l'Université Laval, vol. 40, no 110,‎ (ISSN 1708-8968, lire en ligne [PDF]).
  • Maxime Saint-Hilaire, « La proposition d'entente de principe avec les Innus : vers une nouvelle génération de traité ? », Les Cahiers de droit, Faculté de droit de l'Université Laval, vol. 44, no 3,‎ (ISSN 1918-8218, lire en ligne [PDF]).

Lien externeModifier