Ouvrir le menu principal

Uashat

réserve indienne au Québec (Canada)

Uashat
Uashat
Le vieux poste
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Côte-Nord
Statut municipal Réserve indienne
Chef Mike Mckenzie
Démographie
Population 1 485 hab. ()
Densité 691 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 13′ 00″ nord, 66° 24′ 00″ ouest
Superficie 215 ha = 2,15 km2
Divers
Code géographique 2497802
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Uashat

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Uashat

Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord

Voir la carte administrative de la zone Côte-Nord
City locator 14.svg
Uashat

Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord

Voir la carte topographique de la zone Côte-Nord
City locator 14.svg
Uashat
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Uashat (Grande Baie) mak (et) Mani-Utenam est une réserve indienne située dans la municipalité régionale de comté des Sept-Rivières au Québec, située dans la région administrative de la Côte-Nord[1]. Elle a le même conseil de bande que la réserve indienne de Mani-Utenam. Le conseil de bande Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam (Gérance montagnaise de Uashat et de Mani-Utenam) les dirige.

Sommaire

GéographieModifier

{{centrerDans la MRC : Sept-Rivières }}

Le territoire est enclavé dans Sept-Îles.

ToponymeModifier

En Innu-aimun, Uashau signifierait « baie ». La terminaison en "t" est un locatif. Uashat siginfierait donc « À la baie »[2]. Comme nutashkuant signifie « à nutashkuan ». 'Mani-Utenam' signifie littéralement 'Marie-Ville', c'est-à-dire la ville de Marie. Maliotenam n'a aucune raison d'être, il s'agit du nom que les Allochtones ont compris, à l'oreille, en entendant 'Mani-Utenam'.

DémographieModifier

Le recensement de 2006 y dénombre 1 190 habitants, 4,8 % de plus qu'en 2001[3].

LanguesModifier

En 2011, sur une population de 1480 habitants, Uashat comptait 35,5 % de francophones, 0,7 % d'anglophones et 63,9 % d'allophones (innu-aimun) [4].

AttraitsModifier

On y trouve une reconstitution d’un poste de traite de la Compagnie de la Baie d'Hudson, le Vieux Poste de Sept-Îles, établie d’après des fouilles archéologiques. On y trouve le poste, l’habitation, une tour de guet, une chapelle — transportée depuis le centre du village —, ainsi que les divers types de tentes innus érigées à titre de démonstration.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier