Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George.
Melissa George
Description de cette image, également commentée ci-après
Melissa George en juin 2009.
Nom de naissance Melissa Suzanne George
Surnom Mel, Gorgeous George, Roo
Naissance (43 ans)
Perth Drapeau de l'Australie-Occidentale Australie-Occidentale
Nationalité Drapeau de l'Australie Australienne
Profession Actrice
Films notables Amityville
Dérapage
30 jours de nuit
Triangle
Séries notables Summer Bay
Alias
En analyse
La Gifle
Site internet MelissaGeorge.co.uk

Melissa Suzanne George est une actrice australienne née le à Perth (Australie-Occidentale).

Révélée par la série populaire australienne Summer Bay (1993-1996) et considérée comme une jeune actrice montante, elle profite alors de ce succès pour jouer dans des longs métrages tels que Dark City (1998), Mulholland Drive (2001).

Elle apparaît ensuite dans des séries à succès comme Friends (2003) et Charmed (2003) mais c'est surtout le rôle de Lauren Reed dans la série d'espionnage Alias (2003-2005) qui lui ouvre les portes d'Hollywood et lui permet de se faire connaître auprès du grand public. Propulsée vedette, elle est la tête d'affiche de films tels que Amityville (2005), Dérapage (2005), Paradise Lost (2006), 30 jours de nuit (2007), Triangle (2009).

Mais c'est bel et bien le petit écran qu'elle investit par plusieurs rôles réguliers. Elle joue l'interne Sadie Harris dans la saison 5 de Grey's Anatomy (2008) et Marilyn Garbanza dans la saison 5 de The Good Wife (2013-2014); dans le même temps, elle porte des séries éphémères : La Gifle (2011), La Maison sur le lac (2012), Hunted (2012), The Slap (2015), Heartbeat (2016).

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Melissa George est la fille de Pamela et Glenn George, respectivement infirmière et ouvrier du bâtiment. Elle est la deuxième d'une fratrie de quatre enfants.

Durant son enfance, elle s’orientait plutôt vers une carrière sportive puisque, après avoir commencé à pratiquer la danse jazz, les claquettes et le ballet, elle est devenue championne de patin à roulettes en Australie[1].

Elle a remporté deux médailles de bronze aux championnats nationaux et une médaille d’argent au championnat du monde junior en 1991.

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Débuts et révélation australienneModifier

Adolescente, elle a été mannequin et fut sacrée modèle adolescent de l'année de l'Australie-Occidentale.

Elle est remarquée par un agent de casting, ce qui lui permet de commencer sa carrière d’actrice à 16 ans dans la série télévisée australienne Summer Bay. Sa prestation pendant trois années dans cette série très populaire en Australie la rend célèbre dans son pays d'origine et lui vaut d'être récompensée par deux Logie Awards.

Devenue adulte, elle s’est essayée à d’autres activités, comme réaliser une vidéo de fitness, créer une ligne de vêtements de nuit, An Angel at My Bedside (« un ange à mon chevet ») ou poser nue dans la version australienne de Playboy.

En 1997, elle quitte l’Australie pour les États-Unis. Elle s'installe à Los Angeles et obtient de petits rôles pour le cinéma, notamment dans Dark City d'Alex Proyas, L'Anglais de Steven Soderbergh ou Mulholland Drive de David Lynch.

Percée HollywoodienneModifier

 
Melissa George en janvier 2008.
 
Et en septembre 2008, lors d'une soirée post-Emmy par HBO.

Au début des années 2000, elle seconde John Stamos dans la mini-série du réseau ABC, Voleurs de charme, dans laquelle les deux comédiens incarnent un couple de voleurs contraints de livrer leurs amis criminels au FBI afin d'éviter une peine de prison[2].

Elle n'abandonne pas pour autant la télévision et apparaît, entre 2003 et 2004, dans les séries Friends, Monk, Charmed et Alias où son interprétation de l’agent double Lauren Reed l'amène à une plus grande notoriété. Son interprétation lui ouvre les portes d'Hollywood[1].

Dès lors, Melissa George obtient des rôles plus importants au cinéma, en particulier dans des films fantastiques, d'horreur, ou des thrillers, comme le remake de Amityville et Dérapage en 2005, puis Turistas, 30 jours de nuit ou Triangle, entre 2006 et 2009.

À la télévision, en 2008, elle joue dans plusieurs épisodes des séries En analyse et Grey's Anatomy (elle y incarne Sadie Harris, l'ex meilleure-amie de Meredith Grey, protagoniste principale de ce drame médical à succès[1]) et en 2010 dans Lie to Me.

Elle est par ailleurs nominée aux Golden Globes Awards en 2009 dans la catégorie meilleure actrice dans un second rôle dans une série, une minisérie ou un téléfilm, pour son rôle dans En analyse. A propos de ce rôle décisif et cette reconnaissance, l'actrice déclarera[3] :

« En analyse m'a donné l'occasion de jouer le genre de personnage que j'aime : une fille bordélique dans sa tête, que je voudrais aider. Au moment du casting, je tournais un film de vampires. Je ne pouvais pas me déplacer, alors j'ai répété chaque nuit, toute seule. Quand j'ai été prête, je me suis filmée en train de jouer le premier épisode en entier. Trente-cinq pages d'un coup. Les producteurs ont trouvé que j'étais assez folle ! C'est la première fois qu'on m'a identifiée comme une vraie actrice, sans penser aux films d'horreur ou à Home and Away, le soap de ma jeunesse. Aujourd'hui encore, on m'en parle davantage que de mon rôle dans la saison 5 de Grey's Anatomy. »

Rôles réguliersModifier

 
Lors d'une avant-première du film Felony, en 2013.

La décennie 2010 est alors marquée par son retour en Australie mais surtout la télévision où elle va, dès lors, multipliers les rôles. Elle choisit d'abord de défendre la mini-série controversée La Gifle. Cette série diffusée en 2011, acclamée par la critique[4], raconte l'histoire d'un barbecue entre amis, durant lequel un homme gifle un enfant qui n'est pas le sien. Chaque épisode suit le point de vue d'un des personnages à propos de l'événement et ses conséquences. Grâce à son interprétation déroutante[5], Melissa George remporte son troisième Logie Awards[6] et reprendra son rôle dans une adaptation américaine (The Slap)[7] diffusée en 2015 face à Uma Thurman, Peter Sarsgaard et Zachary Quinto[1]. Elle est aussi proposée au titre de meilleure actrice au Festival de télévision de Monte-Carlo 2012.

En 2011 aussi, elle participe à la mini-série horrifique et fantastique La Maison sur le lac, adaptée du roman Sac d'os de Stephen King, réalisée par Mick Garris, aux côtés de Pierce Brosnan[8]. Puis, l'année suivante, c'est la série britannique d'espionnage Hunted sur BBC One qui lui permet de tenir la vedette[9],[10].

Désormais plus rare au cinéma, elle y fait cependant quelques incursions : En 2011, elle est à l'affiche de la comédie Swinging With The Finkels avec Mandy Moore et Martin Freeman mais aussi du thriller britannique Poursuite mortelle aux côtés d'Edward Speleers, Eamonn Walker et Alec Newman, récompensé par quelques festivals du cinéma indépendant[11].

En 2013, elle joue un rôle secondaire dans le thriller Felony mené par une distribution masculine composée de Tom Wilkinson, Joel Edgerton et Jai Courtney. Un rôle qui lui vaut une proposition pour le Film Critics Circle of Australia Award de la meilleure actrice dans un second rôle[12].

En 2014, seulement deux semaines après avoir donné naissance à son fils Raphael, elle tourne un pilote de série aux côtés de Katie Holmes qui n'est finalement pas retenu[13]. Avant cela, elle est l'une des nouvelles recrues de la saison 5 de l'acclamée série dramatique The Good Wife portée par Julianna Margulies[14].

En 2016, elle porte la série NBC, Heartbeat[15]. Cette série suit les rebondissements de la vie du docteur Alexandra Panttiere, brillante chirurgienne cardio-thoracique, domaine globalement très masculin, récemment nommée chef du département des innovations et de la recherche à l'hôpital St Matthew de Los Angeles. Diffusée dans un climat de concurrence soutenue[16] (Grey's Anatomy, Chicago Med, The Night Shift), les audiences du programme nettement en déca des attentes du réseau de diffusion, conduisent à une annulation au bout d'une courte saison de 10 épisodes[17].

Puis, elle est à l'affiche du drame indépendant The Butterfly Tree (2017) avec Ewen Leslie, Ed Oxenbould et Sophie Lowe et elle évolue en tant que premier rôle de Don't Go (2018) aux côtés de Stephen Dorff.

En 2018, elle apparaît en tant que guest-star dans quelques épisodes de l'éphémère série de la plateforme Hulu, The First avec Sean Penn[18]. Elle réitère l'année suivante, en s'invitant sur le plateau de la série de science-fiction Star Trek: Discovery[19]. L'année où elle décide de se faire son retour au premier plan à la télévision australienne, par la dramédie Bad Mothers[20],[21].

Vie privéeModifier

Melissa George était mariée depuis le au réalisateur et scénariste chilien Claudio Dabed déjà père d'une fille, Martina, née en 1995.

En 2008, elle acquiert la nationalité américaine[13].

Divorcée en 2011, elle a été en couple avec Jean-David Blanc, fondateur d'Allociné, avec qui elle a eu deux fils, Raphaël, le 6 janvier 2014[22] et Solal, le 3 novembre 2015. Le 7 septembre 2016[23], elle a été admise à l’hôpital Cochin (Paris), portant plainte contre Jean-David Blanc pour violences conjugales[24]. Finalement, la justice condamne mutuellement les deux parents pour violences conjugales[25], avec également un mois de prison avec sursis pour Jean-David Blanc et 5000 euros d'amende pour Melissa George. Les enfants sont placés sous garde alternée[26].

Elle est très proche de l'actrice Rachel Blanchard[13].

FilmographieModifier

CinémaModifier

Année Titre Réalisateur Rôle
1998 Dark City Alex Proyas May
1999 L'Anglais (The Limey) Steven Soderbergh Jennifer « Jenny » Wilson
2001 Bad Girls (Sugar and Spice) Francine McDougall Cleo Miller
Mulholland Drive David Lynch Camilla Rhodes (dans le rêve)
New Port South Kyle Cooper Amanda
2003 Bye Bye Love (Down with Love) Peyton Reed Elkie
2005 Amityville (The Amityville Horror) Andrew Douglas Kathy Lutz
Dérapage (Derailed) Mikael Håfström Deanna Schine
2006 Turistas (ou Paradise Lost) John Stockwell Pru Stagler
2007 Music Within Steven Sawalich Christine
WΔZ (ou The Killing Gene) Tom Shankland Helen Westcott
Home Sick Adam Wingard la seconde call girl (non créditée)
30 Jours de nuit (30 Days of Night) David Slade Stella Oleson
2008 Le Prix de la trahison (The Betrayed) Amanda Gusack Jamie
2009 Devil's Eye (court métrage) John Hartman Melissa
Triangle Christopher Smith Jess
2011 Swinging With The Finkels Jonathan Newman Janet
Poursuite mortelle (A Lonely Place to Die) Julian Gilbey Alison
2012 Between Us Dan Mirvish Sharyl
2013 Felony Matthew Saville Julie Toohey
2017 The Butterfly Tree Priscilla Cameron Evelyn
2018 Don't Go David Gleeson Hazel

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

DocumentaireModifier

  • 2011 : Rollerboy : documentaire sur le patinage à roulettes, réalisé par Jayson Sutcliffe et Polly Watkins, dans lequel Melissa George apparaît.

Jeu vidéoModifier

  • (?)[27] : Edge of Twilight : voix originale de Galina

VidéoModifier

  • 1996 : Mind, Body and Soul : cassette vidéo de fitness

Voix françaisesModifier

En France
et aussi

Au Québec

DistinctionsModifier

 
Le 12 septembre 2010 au Jazz at Lincoln Center à New York.

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[31].

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Melissa George - La biographie avec Gala.fr », sur Gala
  2. Alexia Pendans, « Melissa George : Sa biographie - AlloCiné », sur AlloCiné
  3. Olivier Joyard, « Hunted, En analyse... Melissa George, actrice borderline », sur Les Inrockuptibles,
  4. (en) Holly Byrnes, « Christos Tsiolkas' acclaimed novel The Slap on ABC1 is arguably best Australian drama of year », sur The Daily Telegraph,
  5. « Melissa George : de Grey's Anatomy à La Gifle », sur Télé-Loisirs,
  6. (en) « La gifle (2011) Awards », sur IMDb
  7. Laurence Gallois, « Melissa George reprend son rôle pour l’adaptation américaine de La Gifle », sur Programme.TV,
  8. Jean-Maxime Renault, « Pierce Brosnan traîne le "Sac d'os" de Stephen King », sur AlloCiné,
  9. Jean-Maxime Renault, « Interview: Melissa George, ses 10 rôles les plus marquants », sur AlloCiné,
  10. « Un extrait musclé de "Hunted", la série d'espionnage avec Melissa George », sur AlloCiné,
  11. (en) « A Lonely Place to Die (2011) Awards », sur IMDb
  12. (en) « Felony (2013) Awards », sur IMDb
  13. a b et c (en) « Melissa George Biography », sur IMDb
  14. Jean-Maxime Renault, « "The Good Wife" recrute Melissa George », sur AlloCiné,
  15. Yannick M., « Heartbreaker : NBC change le titre de son prochain hit médical ! », sur Melty
  16. Laetitia Reboulleau, « Heartbeat, la série qui va nous faire oublier Grey's Anatomy ? », sur Cosmopolitan
  17. Edwige C., « NBC : La série Heartbeat ne reviendra pas pour une seconde saison ! », sur Actu-Mag.fr,
  18. « Pas de saison 2 pour The First, Hulu met fin à la mission martienne de Sean Penn », sur Critictoo,
  19. (en) Michael Idato, « Written in the stars: Aussie Melissa George in surprise Star Trek role », sur The Sidney Morning Herald,
  20. (en) Laura Brodnik, « After a difficult few years, Melissa George is starring in a "bad" new Australian TV show. », sur MamaMia,
  21. (en) Stephen Downie, « Melissa George joins Bad Mothers », sur Who,
  22. (en)Melissa shares her baby news with OK, site officiel
  23. « Melissa George de Grey’s Anatomy violentée à Paris », sur Gala,
  24. « Melissa George (Grey’s anatomy) : son compagnon français, fondateur d’AlloCiné, comparaît pour violences conjugales », sur Gala,
  25. Esther Buitekant, « Melissa George (Grey’s Anatomy) et son mari français Jean-David Blanc, tous deux condamnés pour violences », sur Gala,
  26. Sophie des Déserts, « Le film était presque parfait », Vanity Fair n°47, juin 2017, pages 76-81.
  27. Plusieurs fois repoussée, la date de sortie du jeu reste inconnue
  28. a b c et d « Comédiennes ayant doublés Melissa George en France (1re fiche) », sur Doublage Séries Database (consulté le 27 juin 2014).
  29. « Fiche de doublage V. F. du film 30 Jours de nuit» sur Voxofilm, consulté le 15 février 2013
  30. a b c d e et f « Comédiennes ayant doublés Melissa George en France (2e fiche) », sur RS Doublage (consulté le 27 juin 2014).
  31. (en) « Melissa George Awards », sur IMDb

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :