Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour langue de l'anglais, voir Anglais.
L'Anglais
Titre québécois Le limier
Titre original The Limey
Réalisation Steven Soderbergh
Scénario Lem Dobbs
Sociétés de production Artisan Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame policier
Durée 89 minutes
Sortie 1999

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Anglais (The Limey) est un film américain réalisé par Steven Soderbergh, sorti en 1999.

SynopsisModifier

Wilson, un homme à peine sorti de prison dans son pays natal l'Angleterre, se rend à Los Angeles afin d’enquêter sur la mort suspecte de Jenny, sa fille. Il se rend d'abord chez Eduardo Roel, un ami de Jenny, qui l'oriente vers le petit ami Terry Valentine et une entreprise à l'aspect malfamé. Il y rentre par effraction, et interroge un travailleur. Le ton monte vite, et Wilson finit par tuer plusieurs personnes.

Il rend ensuite visite à Elaine, la meilleure amie de Jenny. Il en apprend un peu plus sur Valentine, qui a fait fortune dans les années 1960 comme producteur de musique. Il se rend avec Eduardo chez Valentine qui donne une réception. Il récupère une photographie de sa fille, et finit par être repéré par un agent de sécurité qui vient à lui. À peine l'agent à sa portée, il le jette par le balcon, et s'enfuit avec Eduardo. Jim Avery, le responsable de la sécurité de Valentine, comprend que c'est le père de Jenny. Connaissant son passé, il engage Stacy, un tueur à gages, pour éliminer Wilson. Un agent de la DEA assiste au recrutement.

Lorsque Stacy tente d'assassiner Wilson, des agents de la DEA interviennent sans se présenter, et emmènent Wilson. Un responsable de la DEA souhaite savoir pourquoi Avery veut le faire tuer. Wilson explique alors qu'il est le père de la femme tuée alors qu'elle était en couple avec Valentine. Le responsable lui apprend que Valentine est soupçonné de blanchiment d'argent pour des trafiquants de drogue, puis donne officieusement à Wilson l'adresse d'une propriété de Valentine à Big Sur.

Valentine se rend en effet à cette propriété pensant se mettre à l'abri. Wilson prend un hôtel à proximité avec Eduardo et Elaine avec qui il a sympathisé. À la nuit tombée, Wilson se rend à la propriété. En même temps, Stacy arrive aussi à la propriété, espérant trouver à nouveau Wilson pour finir le contrat. À la suite d'une méprise, Stacy et l'équipe d'Avery s'entretuent. Wilson intervient juste après, et demande à Valentine d'expliquer la mort de sa fille. Il apprend alors que sa fille avait découvert les manigances de Valentine, et l'avait menacé de le dénoncer à la police pour le pousser à arrêter. Énervé, Valentine l'avait alors tuée, puis maquillé le meurtre en accident de voiture. Wilson se souvient alors que sa fille proférait de telles menaces lorsqu'elle ne supportait plus qu'il vole, mais sans jamais les mettre à exécution.

Finalement, Wilson rentre en Angleterre.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le scénario est signé Lem Dobbs, fils du peintre Ron Kitaj, déjà à l’œuvre sur le second long métrage de Steven Soderbergh, Kafka sorti en 1991.

Des images du film Pas de larmes pour Joy (1967) de Ken Loach ont été utilisées lors du flashback de Wilson avec sa femme et son bébé[3]. D'après le scénario, le prénom de Wilson est Dave (prénom que porte Terence Stamp dans Pas de larmes pour Joy, facilitant ainsi les inserts en flash-backs du premier film de Ken Loach).

Distribution des rôlesModifier

Le personnage principal devait initialement être interprété par Michael Caine[4].

TournageModifier

Le tournage a débuté le et s'est déroulé à Big Sur et Los Angeles, en Californie.

Bande originaleModifier

The Limey
Music from the motion picture

Bande originale de divers artistes
Sortie [5]
Durée 43:49
Compositeur Allan Clarke, David Crosby, Brad Delp, Donovan, Tony Hicks, Cliff Martinez, Graham Nash, Danny Saber, Tom Scholz, Pete Townshend
Producteur Gwen Bethal,
Label Lightyear / Flash Cut Records
Critique

La bande originale est composée par Cliff Martinez, déjà à l’œuvre sur tous les précédents film de Steven Soderbergh, à l'exception de Hors d'atteinte. Ils collaboreront à nouveau pour Traffic (2000), Solaris (2002) ou encore Contagion.

L'album de la bande originale contient également des chansons connues. La première chanson du film est The Seeker, du groupe The Who. Durant les années 1960, l'un des deux managers du groupe était Chris Stamp, le frère de Terence Stamp.

Listes des titres de l'album

  1. The Seeker, interprété par The Who
  2. King Midas in Reverse, interprété par The Hollies, composé par Allan Clarke, Tony Hicks et Graham Nash
  3. It Happens Each Day, interprété par The Byrds
  4. Smokin, interprété par Boston
  5. Moog Symphony, interprété par Danny Saber
  6. Limey Shuffle, interprété par Danny Saber
  7. Sitar Bathroom, interprété par Danny Saber
  8. Limey Vibes, interprété par Danny Saber
  9. Sitar Song, interprété par Danny Saber
  10. Colours, interprété par Terence Stamp
  11. What He Gonna Say?, interprété par Cliff Martinez
  12. Ambush / Come With Us, interprété par Cliff Martinez
  13. After the Hammock, interprété par Cliff Martinez
  14. Stay There, interprété par Cliff Martinez
  15. Tell Me About Jenny, interprété par Cliff Martinez

Autres chansons présentes dans le film :

DistinctionsModifier

Clins d’œilModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier