Robert Postec

metteur en scène
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Postec.
Robert Postec
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
IsraëlVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Robert Postec (Paris, -Israël, ) est un acteur et metteur en scène de théâtre français.

BiographieModifier

Metteur en scène et adaptateur, directeur artistique de la Compagnie portant son nom, il apparait aussi au cinéma dans Cléo de 5 à 7 (1961) et dans Les Baisers (1961).

Un des meilleurs metteurs en scène des années 1950-1960 d'après Le Figaro littéraire, invité à monter des pièces d'Eugène Ionesco et de Jean Anouilh en Israël, il meurt prématurément le 20 juillet 1964 en se noyant dans la Méditerranée[1]. Sa fille, Sarah, naît le 25 août 1964. Ionesco écrit à son sujet : « Il ne se serait jamais permis de faire dire à des œuvres et des auteurs des choses que celles-là et ceux-ci ne voulaient pas dire »[2]

Mises en scèneModifier

  • Le tableau d'Eugène Ionesco, Paris, Théâtre de la Huchette, 16 octobre 1955
  • Jacques ou la soumission d'Eugène Ionesco, Paris, Théâtre de la Huchette, 16 octobre 1955
  • Le plus heureux des trois d'Eugène Labiche, Paris, Théâtre de la Huchette, 1956[3]
  • Le nouveau locataire, Paris, Théâtre d'Aujourd'hui, 9 septembre 1957
  • Le Gosse de Moony ne doit plus pleurer d'après Tennessee Williams, Paris, Théâtre de l'Alliance Française, 19 octobre 1960
  • Parle-moi comme la pluie et laisse-moi écouter d'après Tennessee Williams, Paris, Théâtre de l'Alliance Française, 19 octobre 1960 (traduction de Robert Postec)
  • Portrait d'une madone d'après Tennessee Williams, Paris, Théâtre de l'Alliance Française, 19 octobre 1960
  • Propriété condamnée d'après Tennessee Williams, Paris, Théâtre de l'Alliance Française, 19 octobre 1960
  • Les cochons d'Inde de Yves Jamiaque, Paris, Théâtre du Vieux-Colombier, 30 novembre 1960
  • Jacques ou la soumission d'Eugène Ionesco, Paris, Théâtre du Studio des Champs-Élysées, 25 février 1961
  • Antigone de Bertolt Brecht, 1963
  • La double inconstance, Pierrelatte, 1964
  • Rhinocéros d'Eugène Ionesco, Tel Aviv, 1964

BibliographieModifier

  • L' avant-scène du théâtre no 373-374, l967, p. 92 (nécrologie)
  • Paul-Louis Mignon, Panorama du théâtre au XXe siècle, 1978, p. 82
  • Eugène Ionesco, Emmanuel C. Jacquart, Théâtre complet, Pléiade, Gallimard, 1991, p. 1426 (L'article du Figaro littéraire en son hommage y est reproduit intégralement)
  • Eugène Ionesco, Claude Bonnefoy, Entre la vie et le rêve: entretiens avec Claude Bonnefoy, 1996, p. 104
  • Noël Simsolo, Dictionnaire de la nouvelle vague, 2013, p. 2008

Notes et référencesModifier

  1. Hommage à Robert Postec, Le Figaro littéraire, 6 août 1964
  2. Cité par André Le Gall, Ionesco, 2010 (Lire)
  3. Critique de la mise en scène de la pièce par Roland Barthes in Écrits sur le théâtre, 2002, p. 195

Liens externesModifier