Mariage du prince Felipe d'Espagne et de Letizia Ortiz

Mariage du prince Felipe d'Espagne et de Letizia Ortiz
La reine Letizia et le roi Felipe VI onze ans après leur mariage, en 2015.
La reine Letizia et le roi Felipe VI onze ans après leur mariage, en 2015.

Type Mariage princier
Pays Espagne
Localisation Cathédrale de l'Almudena
Palais royal de Madrid
Organisateur Famille royale d'Espagne
Famille Ortiz
Date
Participant(s) 1 600 invités

Le mariage du prince Felipe d'Espagne et de Letizia Ortiz se déroule le , à Madrid, en Espagne. Organisé à la cathédrale de l'Almudena peu après les attentats commis à Madrid le , il s'agit du premier mariage d'État en Espagne depuis plus de 50 ans.

Rencontre et fiançailles du coupleModifier

Felipe de Bourbon, prince des Asturies, et Letizia Ortiz, journaliste à la RTVE, se rencontrent pour la première fois en , à l'occasion d'une soirée privée chez leur ami commun, le journaliste Pedro Erquicia (es)[1]. Ils se croisent ensuite en Galice le mois suivant, puis passent des vacances ensemble en Amérique du Sud, en . Leur relation reste secrète[1].

Auparavant, Felipe avait connu trois relations importantes, avec Isabel Sartorius, belle-fille de la princesse Nora de Liechtenstein, Gisèle Howard lors de ses études aux États-Unis et le mannequin norvégien Eva Sannum (no), en compagnie de laquelle il était apparu lors du mariage du prince héritier Haakon de Norvège, en 2001[2]. Letizia a épousé l'écrivain et journaliste Alonso Guerrero Pérez le . Ils ont divorcé un an plus tard, en 1999[3].

Le , le palais royal annonce officiellement les fiançailles de Letizia et Felipe[2].

Préparatifs du mariageModifier

Questions financièresModifier

Le coût du mariage est partagé entre le gouvernement (qui assume la majorité du budget lié à la sécurité et à la décoration des rues) et la famille royale. Le montant total, estimé entre 21 et 40 millions d'euros, suscite l'opposition de certains partis comme Izquierda Unida ou le Parti nationaliste basque[4],[5].

En outre, le coût de la retransmission de la cérémonie, s'élevant à 4,5 millions d'euros selon la RTVE, fait également l'objet de violentes critiques[6]. José Bono, alors ministre de la Défense, déclare en 2015 qu'elle aurait coûté plus de 13 millions d'euros, ce que la RTVE dément[7].

Attentats du 11 mars 2004 et mesures de sécuritéModifier

Quelques semaines avant le mariage princier, le , plusieurs explosions de bombes posées par des terroristes islamistes se produisent dans la gare d'Atocha à Madrid, faisant 191 morts et plus de 1 800 blessés. C'est l'attentat le plus meurtrier commis en Europe depuis 1988[8].

Dans ce contexte, 14 500 policiers nationaux et 3 200 gardes civils sont déployés dans la capitale espagnole le jour du mariage. Les frontières communales et l'espace aérien de la ville sont fermés, tandis que deux avions SDCA de l'OTAN renforcent encore la sécurité pendant le week-end des festivités. En outre, 63 chiens de détection inspectent le centre de la ville quelques jours avant la cérémonie[9]. La Communauté de Madrid mobilise, pour sa part, 100 000 personnes, pour assurer la sécurité et répondre aux urgences qui pourraient survenir durant le mariage du prince des Asturies et de Letizia Ortiz[9].

Gala prénuptialModifier

Le , la famille royale d'Espagne donne un dîner de gala suivi d'un bal au palais royal du Pardo. L'événement réunit 300 convives[10].

Déroulement des festivitésModifier

Hommage aux victimes des attentats de MadridModifier

À 8 heures, le jour des noces, un lieutenant-colonel de l'Armée de terre, escorté par deux soldats de la Garde royale, dépose une couronne de fleurs avec la phrase « Siempre en nuestra memoria, Felipe y Letizia » dans le bois des absents (aujourd'hui bois du souvenir), un site commémoratif érigé dans le parc du Retiro à Madrid en hommage aux victimes des attentats terroristes du [11].

Cérémonie religieuseModifier

 
Monogramme de Felipe et Letizia, créé pour le mariage.

La cérémonie se déroule le . Elle est célébrée par Mgr Antonio María Rouco Varela, archevêque de Madrid[12]. Premier mariage d'État en Espagne depuis plus de 50 ans, c'est également le premier mariage célébré dans la cathédrale de l'Almudena, consacrée par le pape Jean-Paul II onze ans auparavant, en [13].

Letizia porte une robe de mariée conçue par le couturier espagnol Manuel Pertegaz, faite de faille de soie naturelle tramée de fils d'argent. Elle est terminée par une traîne de 4,5 mètres[12]. Le voile est maintenu par une tiare en diamants prêtée par la reine Sophie. Elle a été créée en 1913, pour la fille du Kaiser Guillaume II, la princesse Victoria-Louise de Prusse, grand-mère maternelle de la reine. Sophie a reçu la tiare de sa mère, la reine Frederika, lors de son mariage avec Juan Carlos, en 1962[14].

Felipe porte l'uniforme de l'Armée de terre. Le prince arbore également les insignes de l'ordre de la Toison d'or, l'ordre de Charles III, l'ordre du Mérite militaire, l'ordre du Mérite naval et l'ordre du Mérite aéronautique (es)[15].

À l'issue de la cérémonie, selon la tradition, Letizia offre son bouquet de mariée à la Vierge d'Atocha (es)[13].

Déjeuner nuptial au palais royalModifier

La cérémonie religieuse est suivie d'un déjeuner au palais royal de Madrid, réunissant 330 convives.

Le menu, élaboré par les cuisiniers espagnols Ferran Adrià et Juan Mari Arzak, se compose entre autres de jambon de Jabugo, de manchego, de coquilles Saint-Jacques et de croquettes, de tartelettes feuilletées aux fruits de mer et de chapons rôtis aux fruits secs[16].

Invités notablesModifier

Lors de la cérémonie, outre la famille royale d'Espagne, sont présents le président du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero et la totalité des membres de son gouvernement, ainsi qu'une quinzaine de chefs d'État et de gouvernement et les représentants d'une trentaine de maisons royales[17]. Parmi eux, on compte :

Les présidents de la Bolivie, du Costa Rica, du Pérou et de la République française sont représentés par leurs épouses[17].

D'anciens dirigeants sont également présents, notamment :

Plusieurs personnalités médiatiques sont aussi présentes, comme le coureur cycliste Miguel Indurain, les joueurs de tennis Juan Carlos Ferrero et Arantxa Sánchez Vicario, le chanteur d'opéra Plácido Domingo et le golfeur Severiano Ballesteros[17]. En tout, 1 600 invités assistent à la cérémonie[17].

Retransmission à la télévisionModifier

Le mariage de Felipe et Letizia, retransmis en direct sur plusieurs chaînes de télévision espagnoles, attire un total de 25,1 millions de téléspectateurs, un score d'audience historique en Espagne[18], dépassant ceux réalisés lors des noces des sœurs du prince (le mariage de l'infante Cristina a été suivi par 22,7 millions de téléspectateurs et celui de l'infante Elena par 21,4 millions de téléspectateurs)[19]. Environ 5 600 médias du monde entier couvrent la cérémonie[20].

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (es) Fernando Garcia, La Boda del Siglo : los secretos sobre la unión de Felipe y Letizia y otros enlaces reales, Madrid, Temas de Hoy, , 231 p. (ISBN 978-84-846-0320-7).
  • (es) Ricardo Mateos Sáinz de Medrano, Isabel Bertral et Montse Jolis, Felipe & Letizia : El Compromiso Real, Madrid, Ediprem, , 128 p. (ISBN 978-84-607-9948-1).

Articles de presseModifier

  • Dominique Bonnet, « Au mariage du prince Felipe d'Espagne et de Letizia Ortiz, il y a 15 ans », Paris Match,‎ (lire en ligne).
  • (es) Almudena Martínez-Fornés, « Felipe y Letizia : Una boda inesperada que sorprendió a los españoles », ABC,‎ (lire en ligne).
  • (es) Anabel Serrano et Gema García, « Así fue la boda de los Reyes hace 15 años », El País,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Le jour où elles ont rencontré leur prince : Felipe & Letizia », sur gala.fr, (consulté le ).
  2. a et b « Il y a 10 ans : annonce des fiançailles de Felipe d’Espagne et Letizia Ortiz », sur noblesseetroyautes.com, (consulté le ).
  3. (es) Pilar Portero, « Letizia Ortiz Rocasolano : Aprendiz de Reina », sur elmundo.es, (consulté le ).
  4. (es) Inma Gil Rosendo, « Real la boda, real el gasto », BBC Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (es) « El coste total de la boda del Príncipe asciende a unos 40 millones de euros », Diario de León,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (es) Mike Medianoche, « El día que TVE pagó 4,5 millones por la boda del príncipe Felipe », sur elespanol.com, (consulté le ).
  7. (es) Eduardo Verbo, « La boda de los Reyes costó 13 millones de euros, según Bono », sur elmundo.es, (consulté le ).
  8. Alix Girod de l'Ain, « Mariage Royal : Letizia et Felipe, mariage pluvieux… », sur elle.fr, (consulté le ).
  9. a et b (es) « Extrema vigilancia en Madrid », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. (es) « El Pardo se viste de fiesta para la primera gran celebración con motivo del enlace del Príncipe Felipe y Doña Letizia Ortiz », ¡Hola!,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. (es) Esther L. Calderón, « Recuerdo al 11-M: 'Siempre en nuestra memoria, Felipe y Letizia' », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. a et b « Archives. Le mariage de Felipe et Letizia d'Espagne », sur pointdevue.fr, (consulté le ).
  13. a et b (es) Alina Varela, « Las mejores fotos (y anécdotas) de la boda de los Reyes Felipe y Letizia », sur semana.es, (consulté le ).
  14. (es) Fernando Rayón et José Luis Sampedro, « Joyas de Reinas y de Letizia », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (es) « El Príncipe viste traje de Gran Etiqueta del Ejército de Tierra », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. (es) Belén Laguía, « Cocina de vanguardia en la boda de Felipe VI y Letizia », sur guiarepsol.com, (consulté le ).
  17. a b c d e f g h i et j « Les invités de marque au mariage », L'Obs,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. (es) « Más de 25 millones de personas vieron la boda real por televisión, una audiencia histórica en España », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. (es) « Veinticinco millones de espectadores siguieron la boda por televisión », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. (es) Mábel Galaz, « Poco escote y manga larga », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).