Ministère de la Défense (Espagne)

département ministériel responsable de la défense nationale et des forces armées en Espagne

Ministère de la Défense
(es) Ministerio de Defensa
Image illustrative de l’article Ministère de la Défense (Espagne)
Logotype du ministère de la Défense.
Situation
Création
Type Département ministériel
Siège Paseo de la Castellana, 109
Madrid (Espagne)
Coordonnées 40° 27′ 21″ N, 3° 41′ 27″ O
Langue Espagnol
Budget 9,411 milliards d' ()
Organisation
Ministre Margarita Robles
Secrétaire d'État Esperanza Casteleiro
Sous-secrétaire Amparo Valcarce
Organisations affiliées Secrétariat d'État à la Défense
Dépend de Gouvernement espagnol

Site web defensa.gob.es

Le ministère de la Défense (en espagnol : Ministerio de Defensa) est le département ministériel responsable de la défense nationale et des forces armées en Espagne.

Il est dirigé, depuis le , par l'indépendante Margarita Robles.

Le siège central du ministère se trouve Paseo de la Castellana, à Madrid.

MissionsModifier

FonctionsModifier

Selon l'article 62 de la Constitution espagnole, le roi est le commandant suprême des forces armées. De même, l'alinéa 3 de l'article 63 lui donne le pouvoir, avec l'accord des Cortes Generales, de « déclarer la guerre et faire la paix ». Pour le reste, le ministère de la Défense est chargé de la préparation, du développement et de l'exécution de la politique de défense déterminée par le gouvernement et de la gestion de l'administration militaire[1].

OrganisationModifier

Le ministère de la Défense s'organise de la façon suivante[2],[3] :

  • Ministre de la Défense (Ministra de Defensa) ;
    • Secrétariat d'État à la Défense (Secretaría de Estado de Defensa) ;
      • Direction générale de l'Armement et du Matériel ;
      • Direction générale des Affaires économiques ;
      • Direction générale des Infrastructures ;
    • Sous-secrétariat de la Défense (Subecretaría de Defensa) ;
      • Secrétariat général technique ;
      • Direction générale du Personnel ;
      • Direction générale du Recrutement et de l'Enseignement militaire ;
    • Secrétariat général de la Politique de défense (Secretaría General de Política de Defensa) ;
      • Direction générale de la Politique de défense ;
    • Cabinet technique (Gabinete Técnico) ;
    • Forces armées (Fuerzas Armadas) ;
    • Centre national de renseignement (Centro Nacional de Inteligencia) ;
    • Garde civile (Guardia Civil).

HistoireModifier

Le ministère de la Défense est officiellement né le [4], dans les premières années de la transition démocratique.

En effet, depuis 1939, la responsabilité des forces armées, pilier du franquisme, relevait de trois départements, à savoir les ministères de l'Armée (Ministerio del Ejército), de la Marine (Ministerio de Marina) et de l'Air (Ministerio del Aire). Cette répartition avait un double avantage pour Francisco Franco : elle garantissait d'une part la présence d'au moins trois militaires gradés au sein de son cabinet et d'autre part, elle garantissait une absence de coordination entre les forces armées, ce qui permettait au Caudillo de maintenir son emprise sur la seule force alors capable de le chasser du pouvoir[5].

Ces trois ministères furent donc fusionnés par le président du gouvernement Adolfo Suárez la veille de la formation du premier gouvernement démocratique mais le ministère de la Défense resta confié à un militaire jusqu'en 1981.

Au cours des premières années de la Transition, le ministère se retrouva en première ligne dans la défense de l'acquis démocratique du fait des aspirations putschistes de certains secteurs des armées encore acquis au franquisme. C'est ainsi qu'il dut réagir à l'Opération Galaxia ou à la tentative de putsch du . Ces soubresauts contenus, le ministère put engager pleinement la modernisation des Forces armées espagnoles (Fuerzas Armadas Españolas), qui culmina en 1997 avec la fin du service militaire obligatoire, et leur intégration dans les instances européennes (UEO) et l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord.

TitulairesModifier

Nom Dates du mandat Parti Gouvernement(s)
  Manuel Gutiérrez Mellado[6]
(Vice-président du gouvernement)
05/07/1977 06/04/1979 Aucun Suárez II
  Agustín Rodríguez Sahagún[7] 06/04/1979 27/02/1981 UCD Suárez III
  Alberto Oliart[8] 27/02/1981 03/12/1982 UCD Calvo-Sotelo
  Narcís Serra[9],[10],[11] 03/12/1982 13/03/1991 PSC González I, II et III
  Julián García Vargas[12],[13] 13/03/1991 03/07/1995 PSOE González III et IV
  Gustavo Suárez Pertierra[14] 03/07/1995 06/05/1996 PSOE González IV
  Eduardo Serra[15] 06/05/1996 28/04/2000 Aucun Aznar I
  Federico Trillo[16] 28/04/2000 18/04/2004 PP Aznar II
  José Bono[17] 18/04/2004 11/04/2006 PSOE Zapatero I
  José Antonio Alonso[18] 11/04/2006 14/04/2008 Aucun Zapatero I
  Carme Chacón[19] 14/04/2008 22/12/2011 PSC Zapatero II
  Pedro Morenés[20] 22/12/2011 04/11/2016 Aucun Rajoy I
  María Dolores de Cospedal[21] 04/11/2016 07/06/2018 PP Rajoy II
  Margarita Robles[22],[23] 07/06/2018 En fonction Sans Sánchez I et II

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Real Decreto 1126/2008, de 4 de julio, por el que se desarrolla la estructura orgánica básica del Ministerio de Defensa. », site du Bulletin officiel de l'État
  2. (es) Espagne. « Real Decreto 139/2020, de 28 de enero, por el que se establece la estructura orgánica básica de los departamentos ministeriales. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 29 janvier 2020) [lire en ligne (page consultée le 6 août 2021)].
  3. (es) Espagne. « Real Decreto 372/2020, de 18 de febrero, por el que se desarrolla la estructura orgánica básica del Ministerio de Defensa. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 19 février 2020) [lire en ligne (page consultée le 6 août 2021)].
  4. (es) « Real Decreto 1558/1977, de 4 de julio, por el que se reestructuran determinados Organos de la Administración Central del Estado. », site du Bulletin officiel de l'État
  5. Paul Preston in Franco, Caudillo de España
  6. (es) Espagne. « Real Decreto 1563/1977, de 4 de julio, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 5 juillet 1977) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  7. (es) Espagne. « Real Decreto 713/1979, de 5 de abril, por el que se dispone el cese en sus funciones de los miembros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 6 avril 1979) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  8. (es) Espagne. « Real Decreto 256/1981, de 26 de febrero, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 27 février 1981) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  9. (es) Espagne. « Real Decreto 3295/1982, de 2 de diciembre, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 3 décembre 1982) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  10. (es) Espagne. « Real Decreto 1521/1986, de 25 de julio, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 26 juillet 1986) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  11. (es) Espagne. « Real Decreto 1455/1989, de 6 de diciembre, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 7 décembre 1989) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  12. (es) Espagne. « Real Decreto 301/1991, de 12 de marzo, por el que se nombran Miembros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 13 mars 1991) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  13. (es) Espagne. « Real Decreto 1175/1993, de 13 de julio, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 14 juillet 1993) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  14. (es) Espagne. « Real Decreto 1104/1995, de 2 de julio, por el que se nombra Ministro de Defensa a don Gustavo Suárez Pertierra. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 3 juillet 1995) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  15. (es) Espagne. « Real Decreto 762/1996, de 5 de mayo, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 6 mai 1996) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  16. (es) Espagne. « Real Decreto 561/2000, de 27 de abril, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 28 avril 2000) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  17. (es) Espagne. « Real Decreto 558/2004, de 17 de abril, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 18 avril 2004) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  18. (es) Espagne. « Real Decreto 462/2006, de 10 de abril, por el que se nombra Ministro de Defensa a don José Antonio Alonso Suárez. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 11 avril 2006) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  19. (es) Espagne. « Real Decreto 436/2008, de 12 de abril, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 14 avril 2008) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  20. (es) Espagne. « Real Decreto 1826/2011, de 21 de diciembre, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 22 décembre 2011) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  21. (es) Espagne. « Real Decreto 417/2016, de 3 de noviembre, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 4 novembre 2016) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  22. (es) Espagne. « Real Decreto 357/2018, de 6 de junio, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 7 juin 2018) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]
  23. (es) Espagne. « Real Decreto 8/2020, de 12 de enero, por el que se nombran Ministros del Gobierno. », Bulletin officiel de l'État. (version en vigueur : 13 juillet 2020) [lire en ligne (page consultée le 11 avril 2021)] [PDF]

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier