Tiare

ornement de tête
Sargon II face à un dignitaire : il est coiffé d'une tiare.

Une tiare (du persan تاره tara traduit en latin en tiara) est une sorte de couronne. Ce mot fait référence à deux types de couronnes, et évoque surtout, aujourd'hui, la triple couronne, portée dans les cérémonies solennelles par les papes jusqu'à Paul VI (1963-1978).

Traditionnellement, le mot « tiare » fait référence à une couronne de forme haute, souvent de forme cylindrique, rétrécie vers son sommet, faite de tissu ou de cuir et richement ornementée. Elle était portée par les rois et les empereurs chez quelques anciens peuples de Mésopotamie. Les Assyriens l’utilisaient ornée d’une paire de cornes de buffle comme décoration et symbole d’autorité, ainsi que d’un cercle de courtes plumes entourant le sommet de la tiare. Les tiares perses ressemblaient plutôt à un cône tronqué, sans cornes ni plumes, mais avec plus de joyaux et un bout conique au sommet.

Tiare papaleModifier

De nos joursModifier

Le mot anglais tiara, qui signifie diadème, c'est-à-dire une couronne non fermée, est souvent traduit par le mot français tiare, de manière fautive. L'étymologie persane renvoie en effet à la forme conique. C'est pourquoi il existe un coquillage appelé "tiare bâtarde". Écrire que telle reine porte une tiare produit le même effet ridicule que si l'on écrivait que tel pape porte un sac à main.

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :