Louis-Marie Billé

cardinal de l'Église catholique romaine (1938-2002)

Louis-Marie Billé
Image illustrative de l’article Louis-Marie Billé
Biographie
Naissance
à Fleury-les-Aubrais (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 64 ans)
à Talence (France)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
Pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de Saint-Pierre-aux-Liens (2001)
Cardinal-prêtre de la Trinité-des-Monts (2001-2002)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Charles Paty
Archevêque de Lyon
(Primat des Gaules)
Archevêque d'Aix-en-Provence et Arles
Évêque de Laval
Autres fonctions
Fonction religieuse

Blason
« Je sais en qui j'ai mis ma foi » (2 Tm 2Ti 1,12)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Louis-Marie Billé, né le à Fleury-les-Aubrais (Loiret) et mort le à Talence (Gironde), est un homme d'Église, français, créé cardinal en 2001, évêque de Laval de 1984 à 1995, archevêque d'Aix-en-Provence de 1995 à 1998 et archevêque de Lyon de 1998 à sa mort.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Louis-Marie Billé appartient à une famille de sept enfants. Il est âgé de deux ans lorsque ses parents viennent habiter à Fontenay-le-Comte. Il fait toutes ses études primaires et secondaires à l'institution Saint-Joseph de cette ville. Il entre au grand séminaire de Luçon en 1954.

PrêtreModifier

En 1957, il est envoyé à la faculté de théologie de l'université catholique de l'Ouest à Angers. Il est ordonné prêtre pour le diocèse de Luçon le . Il interrompt son ministère dans son diocèse en 1963 pour son service militaire qu'il accomplit en partie en Algérie.

De 1963 à 1965, il est étudiant à l'Institut biblique pontifical et il poursuit encore ses études pendant une année à l'École biblique de Jérusalem (1965-1966), il est licencié en théologie et en Écriture sainte. De 1966 à 1977, il est professeur d'Écriture Sainte au grand séminaire de Luçon, d'abord, puis à La Roche-sur-Yon (3e cycle). En 1980, il est nommé vicaire épiscopal du diocèse de Luçon. Il a beaucoup aidé des congrégations religieuses au moment de l'aggiornamento de leurs constitutions.

ÉvêqueModifier

Nommé évêque de Laval le , il est consacré le suivant. Le , Mgr Billé érige en « Institut de vie religieuse » la Congrégation fondée par Mère Marie de la Croix : les petites sœurs de Marie Mère du Rédempteur, dont la maison mère se trouve à Saint-Aignan-sur-Roë dans la Mayenne.

Il est nommé au siège métropolitain d'Aix-en-Provence et d'Arles le , avant d'être transféré au siège de Lyon le [1].

Il a été chancelier de l'université catholique de Lyon.

CardinalModifier

Il est créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du avec le titre de cardinal-prêtre de Saint-Pierre-aux-Liens. Le suivant, il prend le titre de cardinal-prêtre de la Trinité-des-Monts.

Au sein de la curie romaine, il a été membre de la Congrégation pour les évêques, de la préfecture des affaires économiques du Saint-Siège, de la Commission pontificale « Ecclesia Dei » et du Conseil pontifical pour la culture

Responsabilité et pédocriminalitéModifier

Le parcours de Louis-Marie Billé est lié à la responsabilité au sujet de pédo-criminalité de prêtres. Plusieurs victimes ont témoigné l'avoir alerté sur les agressions subies en tant que mineures par des prêtres sous sa responsabilité. Ces victimes déplorent à la fois l'absence d'empathie, l'absence de démarche disciplinaire interne à l'église, l'absence de signalement à la justice, aucun retour d'information. Ce fut notamment le cas pour le frère de Noël Lucas à Luçon en 1967[2] et de la nièce de Gabriel M. à Aix en 1995[3].

Tout cardinal qu'il fut, même s'il a été, en tant que président de la commission épiscopale de France, acteur en 2000 du document de Lourdes invitant à la repentance et aux signalements à la justice, Louis-Marie Billé a continué jusqu'à sa mort à exercer la rétention d'information sur la pédocriminalité du père Preynat, alors sous sa responsabilité[4].

DécèsModifier

Il meurt le à l'âge de 64 ans des suites d'un cancer. Ses obsèques se déroulent le dans la cathédrale Saint-Jean de Lyon où il est inhumé.

DeviseModifier

Sa devise était « Je sais en qui j'ai mis ma foi » (2 Tim 1,12).

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Marguerite Yon-Calvet et Dominique Saint-Pierre (dir.), « Billé, Louis-Marie (1938-2002) », dans Dictionnaire historique des Académiciens de Lyon : 1700-2016, Lyon, éd. ASBLA de Lyon, (ISBN 978-2-9559-4330-4, présentation en ligne), p. 152-153.  
  • Maryvonne Ollivry, Esprit de corps, édition Lattès, .
  • Jean Pierre Sautreau, Criez pour nous, Éditions nouvelles sources, , p. 109-122.

Liens externesModifier