Loubaresse (Ardèche)

commune française du département de l'Ardèche

Loubaresse
Loubaresse (Ardèche)
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Beaume-Drobie
Maire
Mandat
Julien Goube
2020-2026
Code postal 07110
Code commune 07144
Démographie
Gentilé Loubaressiens
Population
municipale
43 hab. (2018 en augmentation de 43,33 % par rapport à 2013)
Densité 4,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 36′ 02″ nord, 4° 03′ 03″ est
Altitude Min. 871 m
Max. 1 433 m
Superficie 8,99 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton des Cévennes ardéchoises
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Loubaresse
Géolocalisation sur la carte : Ardèche
Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Loubaresse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Loubaresse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Loubaresse

Loubaresse est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La commune fait partie du canton des Cévennes ardéchoises.

Ses habitants sont appelés les Loubaressiens[1].

GéographieModifier

Situation et voies d'accèsModifier

Loubaresse est située à 37 kilomètres de Langogne, 47 kilomètres d'Aubenas et 72 kilomètres du Puy-en-Velay. L'accès à la commune depuis Valgorge est assurée par la route départementale D24, voie étroite et sinueuse descendant l'étroite et encaissée vallée de la Beaume depuis le col de Meyrand (1 371 mètres d'altitude), à la limite de la localité et de celle de Borne, à deux kilomètres au nord du village. Le col offre des points de vue sur la haute vallée de la Beaume, les Alpes, le Bas-Vivarais, le mont Lozère et le mont Ventoux.

Communes limitrophesModifier

Loubaresse est entourée de quatre communes[2], toutes situées dans le département de l'Ardèche, il s'agit de :

Communes limitrophes de Loubaresse
Borne
  Valgorge
Sablières Dompnac

Géologie et reliefModifier

Loubaresse est un village de la Cévenne ardéchoise bâti sur les contreforts du massif du Tanargue, sur un plateau à 1 250 mètres d'altitude entouré de sucs volcaniques.

HydrographieModifier

La rivière la Beaume prend sa source au sein du territoire municipal, juste au-dessus du village. La rivière de Lichechaude traverse aussi Loubaresse. Une partie de la localité fait partie du bassin versant de la Borne.

ClimatModifier

Loubaresse possède un climat typiquement cévenol, caractérisé par de très forts cumuls de précipitations annuelles et des automnes souvent marqués par des pluies diluviennes. À ce titre, la commune partage avec le mont Aigoual et les communes voisines de Borne et La Souche le record de la localité la plus arrosée de France métropolitaine : 2 200 mm d'eau par an en moyenne[3]. La municipalité comprend un poste de mesure météorologique, situé à 1 224 mètres d'altitude, et qui possède des relevés météorologiques anciens reproduits ci-dessous :

  Températures moyennes et précipitations à Loubaresse sur la période 1971 - 2000 :
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures minimales moyennes (°C) -2,5 -2,4 -0,8 0,8 5 8,1 11,1 11,3 8,3 4,9 0,5 -1,2 3,5
Températures moyennes (°C) 0,5 0,7 2,6 4,6 8,9 12,4 15,9 15,8 12,3 8,1 3,5 1,7 7,2
Températures maximales moyennes (°C) 3,4 3,7 6 8,3 12,8 16,7 20,6 20,3 15,9 11,3 6,5 4,5 10,8
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 209 135 112 180 183 106 60 93 214 307 254 216 2069
Source : Archives climatologiques mensuelles - Loubaresse (1971-2000)

Cette station météorologique possède des records remarquables, comme une pluviométrie annuelle (d'août 1976 à juillet 1977) mesurée à 4 032 mm, une hauteur de neige de 2 mètres en 24 heures le , et une température relevée à - 25,8 ° en janvier 1987[4]. Lors des intempéries de novembre 2011, il a été relevé à Loubaresse 910 mm de précipitations en cinq jours[5] et 323,5 mm pour la journée du [6],[7].

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Loubaresse est une commune rurale[Note 1],[8]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[9],[10]. La commune est en outre hors attraction des villes[11],[12].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (91,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (94,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (73,1 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (18,1 %), prairies (8,8 %)[13].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[14].

ToponymieModifier

Le nom Loubaresse apparaît pour la 1re fois dans des actes du XIIe siècle.

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour éclairer son étymologie, mais aucune n'est entièrement satisfaisante :

  • de « LOBARESSA », un lieu hanté par les loups[15];
  • de « RESSE », une grande scie utilisée par les bûcherons du village ;
  • de « L'AOUBO RECENTO » l’aube récente ou naissante : le lieu sur le Tanargue qui "reçoit avant les autres les premiers rayons du soleil".

HistoireModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[17].

En 2018, la commune comptait 43 habitants[Note 2], en augmentation de 43,33 % par rapport à 2013 (Ardèche : +1,94 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
264240249272290302265270316
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
278296296301301317280251233
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
18420116611210195878166
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
654329302632323231
2017 2018 - - - - - - -
4143-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Depuis son optimum démographique de 1881 avec 317 habitants, la population de la localité a été divisée par 10, à la suite d'un intense exode rural, comme dans toute la région des Cévennes. Loubaresse est aujourd'hui la commune la moins peuplée de l'Ardèche, avec seulement 32 habitants permanents.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 2014 Marie-Pierre Malcles    
mars 2014 2020 Claude Fournet[20] SE Retraité
2020 En cours
(au )
Julien Goube[21]    

Vie localeModifier

Économie et emploiModifier

La commune essentiellement rurale, dispose de quelques exploitations agricoles (élevage surtout) et a souffert d'un exode rural important au cours du XXe siècle.

EnseignementModifier

SantéModifier

ManifestationsModifier

Une foire traditionnelle et animée est organisée le de chaque année.

Lieux et monumentsModifier

  • Église construite en 1843.

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Loubaresse (07110) », sur habitants.fr, SARL Patagos (consulté le ).
  2. Direction départementale de l'équipement (DDE), « Carte en relief de l'Ardèche avec limites communales », sur http://www.ardeche.equipement.gouv.fr, (consulté le )
  3. « Les records de pluie en France sur le site de l'Internaute » (consulté le )
  4. Raymond Senèque, « Littérature et observations météorologiques dans les Cévennes ardéchoises », sur http://www.beauzons.com, (consulté le )
  5. « Déluge sur le Sud » (consulté le )
  6. Quel endroit détient le record de précipitations sur 24 heures en France métropolitaine ? , Météo-France
  7. Sélectionner le département de l'Ardèche sur la carte puis la commune de Loubaresse dans le menu déroulant
  8. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  9. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  10. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  11. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  13. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  14. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  15. Ernest NEGRE, Toponymie générale de la France, étymologie de 35 000 noms de lieux, 1996 (volume 2, page 1278)
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  20. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le ).
  21. Liste des maires de l'Ardèche [PDF], Préfecture de l'Ardèche, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier