Col de Meyrand

col français

Col de Meyrand
Image illustrative de l’article Col de Meyrand
Col de Meyrand
Altitude 1 369 m[1]
Massif Tanargue (Massif central)
Coordonnées 44° 36′ 28″ nord, 4° 04′ 28″ est[1]
PaysDrapeau de la France France
ValléeVallée de La Borne
(nord)
Vallée de la Beaume
(sud)
Ascension depuisBorne Valgorge
Déclivité moy. 5,1 %
Kilométrage 16 km
AccèsD 24 D 24
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Col de Meyrand
Géolocalisation sur la carte : Ardèche
(Voir situation sur carte : Ardèche)
Col de Meyrand

Le col de Meyrand est un col routier du massif du Tanargue situé sur la route départementale 24, entre les communes de Loubaresse et Borne, dans le département de l'Ardèche et la région Auvergne-Rhône-Alpes, à 1 369 mètres d'altitude[1].

SituationModifier

Le col est situé au sein du parc naturel régional des Monts d'Ardèche. Il fait communiquer les vallées de La Beaume et de la Borne. Le dénivelé depuis Valgorge jusqu'au col est de 813 mètres durant les 16 kilomètres de montée, soit une pente moyenne de 5,1 %. Comme ses voisins le col de la Chavade et le col de la Croix de Bauzon, le col de Meyrand constitue une des portes d'entrée de la montagne ardéchoise depuis le Bas-Vivarais.

CyclismeModifier

Profil des ascensionsModifier

Quatre voies d’accès permettent de grimper au col de Meyrand.

Le versant sud-est, le plus long, débute à l’embranchement (346 m) des routes D24 et D203, à proximité du lieu-dit « Pied de Bœuf » pour 22,5 km à 4,55 % de moyenne. Ce versant passe par Valgorge (554 m en son centre) au km 6,7. À l'issue d'une série d'épingles puis de courbes, la route rejoint le col de Loubaresse (1 145 m), au km 18,5, sous le village du même nom, et croise la D403 provenant du col du Chap del Bosc. Jusqu'à ce point, l'ascension est parfois ponctuée de petites cascades. Ce versant est long et régulier avec une pente maximale de 7 %. Les passages les plus ardus se situent juste avant Valgorge et dans les deux derniers kilomètres de l'ascension. À 300 m du col, une table d'orientation délivre un panorama vers Valgorge, la forêt domaniale de Prataubérat, le parc national des Cévennes et même le mont Ventoux par temps clair.

Le versant sud-ouest commence après une portion descendante suivant le franchissement du col du Chap del Bosc (1 168 m). Il grimpe dès le croisement (1 075 m) avec la route forestière du pont de Bournet[2] et la route D403 et retrouve après 2,3 km la route D24 au col de Loubaresse (1 145 m) pour le même final que le versant sud-est. La montée fait au total 6,3 km à 4,7 %.

Le versant ouest démarre à Borne (937 m)[3] pour 9,45 km à 4,6 %. La D301 rejoint la D24 après 6,5 km au lieu-dit « Le Fer à Cheval » (1 195 m) juste avant Loubaresse[4]. Les derniers kilomètres sont donc communs aux versants précédents.

L’ascension par le côté nord est entamée au carrefour (1 181 m)[5] des routes D19 et D24, également l’intersection des cols du Bez et de la Croix de Bauzon. C’est la face du col la plus courte avec 5,2 km à 3,6 %. L’itinéraire passe au début à côté du hameau des Chambons avant que la chaussée ne circule en forêt.

Cyclisme amateurModifier

Le col de Meyrand est franchi sur les longs parcours de l'Ardéchoise, au mois de juin, sur les randonnées cyclotouristes en plusieurs jours. Il est grimpé par son versant le plus long, le flanc sud-est, sur le parcours du « Tanargue ». Il s'agit d'ailleurs par ce côté du plus long col de l'épreuve[6]. De plus, il est escaladé par Borne sur l'itinéraire de « La Montagne Ardéchoise » et aussi par le versant sud-ouest sur la variante « La Montagne Ardéchoise- Pas du Loup ».

Ce col a aussi autrefois été gravi sur la cyclosportive « La Beaume Drobie ».

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Col de Meyrand » sur Géoportail.
  2. « Pont de Bournet » sur Géoportail (consulté le 09 mai 2017).
  3. « Borne » sur Géoportail (consulté le 09 mai 2017).
  4. « Le Fer à Cheval- Loubaresse » sur Géoportail (consulté le 09 mai 2017).
  5. « Les Chambons D19/D24 » sur Géoportail (consulté le 06 mai 2017).
  6. « Le col de Meyrand. Le géant de l’Ardéchoise », magazine Le Cycle hors-série spécial cols no 6H, avril 2013, p. 83

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier