Loué

commune française du département de la Sarthe

Loué
Loué
La mairie
Blason de Loué
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Canton Loué
Intercommunalité Communauté de communes Loué-Brûlon-Noyen
Maire
Mandat
Dominique Croyeau
2014-2020
Code postal 72540
Code commune 72168
Démographie
Gentilé Louésien
Population
municipale
2 135 hab. (2017 en diminution de 2,24 % par rapport à 2012)
Densité 135 hab./km2
Population
aire urbaine
2 566 hab. (2016)
Géographie
Coordonnées 47° 59′ 44″ nord, 0° 09′ 12″ ouest
Altitude Min. 58 m
Max. 118 m
Superficie 15,85 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Loué
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Loué
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Loué
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Loué
Liens
Site web www.ville-loue.fr

Loué est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 2 135 habitants[1].

GéographieModifier

Située dans le département de la Sarthe à 24 km au nord de Sablé-sur-Sarthe, 28 km à l'ouest du Mans et 50 km à l'est de Laval, Loué était un chef-lieu de canton avant le redécoupage des cantons pour 2015, du département de la Sarthe. La commune est alors devenue le bureau centralisateur d'un canton passé de quatorze à quarante-quatre communes.

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes de Loiaco aux Xe[2] et XIe siècles[3], de Laudiaco vers 1060[3], de Loeia en 1080 et 1100[3], juxta Louetum en 1249[3] et de Loe en 1316[3].

Le nom correspond à un type gallo-roman tardif *LODIACU basé sur le nom de personne Laudius, de type chrétien, et le suffixe -acum de propriété. Le final est la marque de ce suffixe dans l'Ouest de la France et correspond au plus commun -y.

Ainsi Joué correspond à Jouy (de Gaudiacum) ; Chassillé à Chassilly (de Cassiliacum) ; etc.

Le même type *LODIACU a évolué en Lohéac et Loudéac en Bretagne, au contact du breton.

Le gentilé est Louésien.

HistoireModifier

 
Les abords de la Vègre et le Pont du Tramway à la Tuilerie.

Le 6 décembre 1789, le curé de Loué bénit le drapeau de la milice citoyenne donné par Jean-François du Monard, chevalier, baron de Villefavard, seigneur de Saint-Martial, de Coulainnes et de Loué, chevalier de l'ordre de Saint-Louis, commandant de la garde nationale de Loué, en présence de la musique du Mans[4].

« La ditte cérémonie a eü lieu avec tout l'appareil et la célébrité possible, et pour la rendre plus pompeuse, la musique du Mans après avoir convoquée ÿ a assisté ce qui a attiré un très grand concours de monde. »

Loué fut desservie par une des lignes de chemin de fer secondaire des tramways de la Sarthe. Un viaduc sur la Vègre fut construit à la Tuilerie pour permettre le passage de la ligne Le Mans - Saint-Denis-d'Orques.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
[5] Jean Maisonneuve   Médecin
Gustave Niesseron    
[6] [7] Yves Bellessort UDF Chirurgien-dentiste
Conseiller général du canton de Loué (1982 → 1994)
[8] Pierre Rolland PS puis DVG Directeur d'école
[8] en cours Dominique Croyeau[9] DVG Professeur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et cinq adjoints[10].

JumelagesModifier

Loué participe depuis 1969 à des échanges sociaux, culturels et sportifs avec la ville d'Harpstedt, en Allemagne, située à une distance de 1 000 km.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[12].

En 2017, la commune comptait 2 135 habitants[Note 1], en diminution de 2,24 % par rapport à 2012 (Sarthe : -0,15 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Loué a compté jusqu'à 2 140 habitants en 1861. Après être descendue jusqu'à 1 490 habitants en 1962, l'ancien maximum est dépassé lors de l'estimation 2011 (2 162 habitants[13].

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1001 2041 3131 5691 7651 8361 9031 9642 049
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 0482 1402 0061 8061 7531 9761 8551 8301 735
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7091 7261 6501 5621 5571 4961 5101 5751 538
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 4901 6481 7911 8681 9292 0422 0972 1052 113
2013 2017 - - - - - - -
2 2072 135-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

LabelModifier

La commune est une ville fleurie (une fleur) au concours des villes et villages fleuris[16].

SportsModifier

Le Club athlétique de Loué fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[17].

ManifestationsModifier

  • Tournoi de football du Club athlétique de Loué, chaque année, le jeudi de l'Ascension.
  • Comice, chaque année, le dernier week-end d'août.

ÉconomieModifier

La ville de Loué est connue pour avoir donné son nom aux appellations « Volailles de Loué » et « Œufs de Loué ».

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Église Saint-Symphorien.

Films tournés à LouéModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune de Loué se blasonnent ainsi :
Chevronné d'or et de gueules de huit pièces, au chef d'azur chargé de trois écrevisses d'or, en pal[20].

« Le blason timbré de la couronne murale a été complété par deux coqs supportant l'écu et posés sur deux gerbes de blé croisées en pointe en sautoir »[21].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Population municipale 2017.
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. a b c d et e Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 449
  4. Archives de Loué.
  5. « Loué : l'ancien maire décède à 91 ans », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 août 2015)
  6. « M. Yves Bellessort élu maire... au bénéfice de l'âge », Ouest-France,‎
  7. « Loué : un camouflet pour Yves Bellessort », Ouest-France,‎
  8. a et b « Dominique Croyeau, adjoint sortant, a été élu maire vendredi soir », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 août 2015)
  9. Réélection 2014 : « De nouveaux maires et adjoints élus dès ce vendredi soir », Le Maine libre, (consulté le 29 mars 2014).
  10. « Loué (72540) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 août 2015)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. « Fiche Insee - Population légale de la commune pour l'année 2011 » (consulté le 29 août 2015)
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  16. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris », sur cnvvf.fr (consulté le 30 août 2015)
  17. « CA Loué », sur Site officiel de la Ligue du Maine (consulté le 30 août 2015)
  18. « Château de Coulennes », notice no PA00109779, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Œuvres mobilières à Loué », base Palissy, ministère français de la Culture.
  20. Délibération du conseil municipal en date du 14 décembre 1961.
  21. Paul Cordonnier, Robert Louis, Armorial des chefs-lieux de canton du département de la Sarthe, Troyes, Les Éditions "La Renaissance", 1962, p. 57.