Ouvrir le menu principal
Anesthésiste
Appellation
médecin anesthésiste-réanimateur
Professions voisines
Codes
ROME (France)
J1503

L'anesthésiste ou anesthésiologiste est celui qui pratique l'anesthésie[1].

Ce cadre de profession lié au secteur médical consiste, avant une intervention sur un patient (dans un hôpital ou une clinique), à « endormir » certaines réactions de l'organisme face à la douleur. Le médecin anesthésiste-réanimateur endort le patient avant une opération chirurgicale. Ensuite, il surveille l’état de son patient pendant toute la durée de son opération, puis à son réveil. Il intervient enfin pour atténuer les douleurs postopératoires.

En France, deux métiers possèdent cette appellation : Le Médecin Anesthésiste-Réanimateur (MAR) et l'infirmier anesthésiste diplômé d'État (IADE). Le médecin anesthésiste en France est un médecin spécialiste qui a un diplôme d'état spécialisé en anesthésie obtenu après 11 années de formation à l'université dont 5 années en internat d'anesthésie - réanimation actuellement.

L'infirmier anesthésiste est un infirmier diplômé d'état qui a suivi 2 années de formation spécialisée suite aux 3 années de formation générale et aux 2 années d'obligation d'exercice pour se présenter au concours d'entrée en école d'infirmier anesthésiste. Le grade de Master 2 est adossé au diplôme d'état d'infirmier anesthésiste français (DEIA) depuis 2012.

Un concours sélectionne les candidats en fin de PACES (première année commune aux études de santé). La spécialisation se fait dans le cadre de 5 ans d'internat auquel les étudiants accèdent après les ECN (épreuves classantes nationales) en fin de 6e année et à l'issue duquel ils obtiennent le DES (diplôme d'études spécialisées)[2].

Le médecin anesthésiste-réanimateur endort le patient avant une opération chirurgicale. Ensuite, il surveille l’état de son patient pendant toute la durée de son opération, puis à son réveil. Il intervient enfin pour atténuer les douleurs postopératoires.

Salaires

Environ 4 000 € brut par mois pour un anesthésiste hospitalier débutant, environ 7 300 € en fin de carrière + indemnités et primes de garde.

Plus de 12 000 € brut par mois pour un anesthésiste en libéral (en liaison avec une clinique, un hôpital, un centre d’imagerie médicale ou de transfusion sanguine).

[3]

Secteur Médical
Niveau d’études minimal Bac+11
Bac conseillé S
Alternance Non
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant Plus de 2.500 €

Ses qualités : L'anesthésiste réanimateur doit être pédagogue et diplomate. Il a le sens du contact et sait se montrer rassurant. Il doit également être réactif et rigoureux. Par ailleurs, un anesthésiste réanimateur doit être capable de garder son sang-froid et gérer des situations stressantes.

Les débouchés : Aujourd'hui, les étudiants en médecine sont peu nombreux à s'orienter vers la profession d'anesthésiste réanimateur qui souffre de cette désaffection. Les perspectives de recrutements sont donc très favorables. Au cours de sa carrière, l'anesthésiste réanimateur peut effectuer des travaux de recherche pour des organismes universitaires, pour l'industrie pharmaceutique ou dans le cadre de ses activités hospitalières. Une fonction d'enseignant au sein d'un CHU (centre hospitalier universitaire) est une autre activité possible[4].

Fonctions

Binôme incontournable du chirurgien, l'anesthésiste exerce en hôpitaux ou les cliniques, parfois en service d'urgences, au SAMU ou dans un centre antidouleur. Il intervient d'abord en amont de l'opération. Au cours de la visite préopératoire, il détermine les antécédents du patient (interventions précédentes, allergies…), l’ausculte, mesure les risques de l'anesthésie et choisit le protocole antidouleur le plus adapté[5].


Notes et référencesModifier

  1. Un anesthésiologiste, qui est-il ? Que fait-il ?, Société canadienne des anesthésiologistes
  2. « anesthésiste-réanimateur / anesthésiste-réanimatrice », sur Onisep (consulté le 26 mars 2019)
  3. « Anesthésiste-réanimateur(trice) du secteur Médical - La fiche métier de l'Etudiant - L'Etudiant », sur www.letudiant.fr (consulté le 26 mars 2019)
  4. null null, null null, null null et null null, « null », Proceedings of the 5th Unconventional Resources Technology Conference, American Association of Petroleum Geologists,‎ (ISBN 9780991214440, DOI 10.15530/urtec-2017-2670073, lire en ligne, consulté le 26 mars 2019)
  5. « Anesthésiste : Comment devenir Anesthésiste », sur www.orientation.com (consulté le 26 mars 2019)