Ouvrir le menu principal

Canton de Loué

canton français

Canton de Loué
Canton de Loué
Situation du canton de Loué dans le département de Sarthe.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement(s) La Flèche (29)
Mamers (15)
Bureau centralisateur Loué
Conseillers
départementaux
Fabien Lorne
Catherine Paineau
2015-2021
Code canton 72 07
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 1801[2],[3]

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 29 662 hab. (2016)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Superficie 687,98 km2
Subdivisions
Communes 44

Le canton de Loué est un canton français situé dans le département de la Sarthe et la région Pays de la Loire.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Loué dans les arrondissements de La Flèche et de Mamers. Son altitude varie de 27 m (Noyen-sur-Sarthe) à 228 m (Saint-Denis-d'Orques).

HistoireModifier

Par décret du 24 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Loué est conservé et s'agrandit. Il passe de 14 à 44 communes[4].

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Pierre-René Fautrat-La Guérinière   Propriétaire à Loué
1839 1848 M. Gougeon   Avoué au Mans
1848 1864 René Hamon   Propriétaire, maire de Saint-Denis-d'Orques
1864 1871 Jules Bernard-Dutreil Conservateur Conseiller de préfecture, maire de Saint-Denis-d'Orques, député de la Mayenne (1848-1849), député de la Sarthe (1871-1876), sénateur de la Sarthe (1876)
1871 1877 Abel Cosnard Républicain Propriétaire, maire de Vallon-sur-Gée (1870-1874 et 1876-1882)
1877 1883 Marquis René de Montesson Droite Propriétaire à Souligné-sous-Vallon
1883 1889 Paul Auguy [5] Républicain Maire de Saint-Denis-d'Orques
1889 1909
(décès)[6]
Louis Cornu Droite Maire de Joué-en-Charnie (1897-…)
1909 1925 Armand Binault RG Notaire, maire de Loué
1925 1927
(décès)
Alphonse Ricordeau Rad. Vétérinaire, maire de Loué
1927 1937 Adolphe Soury Union
républicaine
Greffier de la justice de paix, conseiller municipal de Loué
1937 1940 Paul Goussu PDP Industriel, député (1936-1940), négociant au Mans
1945 1958
(décès)
Paul Goussu DVD puis
CNIP
Député (1956-1958)
1958 1982 Jean de Beaucourt RI puis UDF-PR Maire de Coulans-sur-Gée
1982 1994 Yves Bellessort UDF Chirurgien-dentiste, maire de Loué
1994 2015 Michel Drouin UMP Médecin, maire de Vallon-sur-Gée

Le canton participe à l'élection du député de la quatrième circonscription de la Sarthe.

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Fabien Lorne   LR Expert forestier, maire de Chevillé (depuis 2008), 2e vice-président du conseil départemental
2015 en cours Catherine Paineau   DVD Responsable du Centre de l'international et des langues de l'université du Maine, conseillère municipale de Loué

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Fabien Lorne et Catherine Paineau (Union de la Droite, 35,5 %) et Esméralda Bouquet et Guy Le Pennec (FN, 27,77 %). Le taux de participation est de 50,72 % (10 719 votants sur 21 135 inscrits)[7] contre 49,74 % au niveau départemental[8] et 50,17 % au niveau national[9].

Au second tour, Fabien Lorne et Catherine Paineau (Union de la Droite) sont élus avec 65,1 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,59 % (6 317 voix pour 10 904 votants et 21 135 inscrits)[10].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton dans l'arrondissement de La Flèche.

Le canton de Loué comptait 9 284 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait quatorze communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, toutes les communes sont à nouveau rattachées au canton de Loué auquel s'ajoutent les quatorze communes du canton de Brûlon, les quinze du canton de Conlie et une commune du canton de Malicorne-sur-Sarthe.

Anciennes communesModifier

Les anciennes communes suivantes étaient incluses dans le canton de Loué[11] :

  • Étival-en-Charnie, absorbée en 1809 par Chemiré-en-Charnie ;
  • Montreuil-en-Champagne, absorbée en 1809 par Joué-en-Charnie.

Composition depuis 2015Modifier

Depuis 2015, le canton compte quarante-quatre communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Loué
(bureau centralisateur)
72168 CC Loué-Brûlon-Noyen 2 185 (2016)
Amné 72004 CC Loué-Brûlon-Noyen 563 (2016)
Auvers-sous-Montfaucon 72017 CC Loué-Brûlon-Noyen 245 (2016)
Avessé 72019 CC Loué-Brûlon-Noyen 370 (2016)
Bernay-en-Champagne 72033 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 491 (2016)
Brains-sur-Gée 72045 CC Loué-Brûlon-Noyen 812 (2016)
Brûlon 72050 CC Loué-Brûlon-Noyen 1 609 (2016)
Chantenay-Villedieu 72059 CC Loué-Brûlon-Noyen 859 (2016)
La Chapelle-Saint-Fray 72066 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 454 (2016)
Chassillé 72070 CC Loué-Brûlon-Noyen 242 (2016)
Chemiré-en-Charnie 72074 CC Loué-Brûlon-Noyen 210 (2016)
Chevillé 72083 CC Loué-Brûlon-Noyen 410 (2016)
Conlie 72089 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 1 878 (2016)
Coulans-sur-Gée 72096 CC Loué-Brûlon-Noyen 1 643 (2016)
Crannes-en-Champagne 72107 CC Loué-Brûlon-Noyen 352 (2016)
Cures 72111 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 494 (2016)
Degré 72113 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 795 (2016)
Domfront-en-Champagne 72119 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 1 027 (2016)
Épineu-le-Chevreuil 72126 CC Loué-Brûlon-Noyen 301 (2016)
Fontenay-sur-Vègre 72136 CC Loué-Brûlon-Noyen 327 (2016)
Joué-en-Charnie 72149 CC Loué-Brûlon-Noyen 654 (2016)
Lavardin 72157 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 737 (2016)
Longnes 72166 CC Loué-Brûlon-Noyen 331 (2016)
Maigné 72177 CC Loué-Brûlon-Noyen 349 (2016)
Mareil-en-Champagne 72184 CC Loué-Brûlon-Noyen 381 (2016)
Mézières-sous-Lavardin 72197 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 702 (2016)
Neuvillalais 72216 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 591 (2016)
Neuvy-en-Champagne 72219 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 370 (2016)
Noyen-sur-Sarthe 72223 CC Loué-Brûlon-Noyen 2 633 (2016)
Pirmil 72237 CC Loué-Brûlon-Noyen 520 (2016)
Poillé-sur-Vègre 72239 CC Loué-Brûlon-Noyen 609 (2016)
La Quinte 72249 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 784 (2016)
Ruillé-en-Champagne 72261 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 339 (2016)
Saint-Christophe-en-Champagne 72274 CC Loué-Brûlon-Noyen 205 (2016)
Saint-Denis-d'Orques 72278 CC Loué-Brûlon-Noyen 812 (2016)
Saint-Ouen-en-Champagne 72307 CC Loué-Brûlon-Noyen 239 (2016)
Saint-Pierre-des-Bois 72312 CC Loué-Brûlon-Noyen 237 (2016)
Saint-Symphorien 72321 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 582 (2016)
Sainte-Sabine-sur-Longève 72319 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 773 (2016)
Tassé 72347 CC Loué-Brûlon-Noyen 324 (2016)
Tassillé 72348 CC Loué-Brûlon-Noyen 139 (2016)
Tennie 72351 CC de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé 1 080 (2016)
Vallon-sur-Gée 72367 CC Loué-Brûlon-Noyen 802 (2016)
Viré-en-Champagne 72379 CC Loué-Brûlon-Noyen 202 (2016)

DémographieModifier

           Évolution de la population (ancien territoire)  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 9697 6017 2226 8046 9777 4838 4329 2119 284
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[12] puis population municipale à partir de 2006[13])
Histogramme de l'évolution démographique
 


En 2016, le canton comptait 29 662 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015 2016
29 78829 662
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[14].)


NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externesModifier