Ouvrir le menu principal

Longeville

commune française du département du Doubs
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Longeville pour la commune du même département et Longeville (homonymie).

Longeville
Longeville
Vue du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Ornans
Intercommunalité Communauté de communes Loue-Lison
Maire
Mandat
Marcel Gaillard
2014-2020
Code postal 25330
Code commune 25346
Démographie
Population
municipale
171 hab. (2016 en augmentation de 13,25 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 01′ 55″ nord, 6° 13′ 42″ est
Altitude Min. 540 m
Max. 930 m
Superficie 9,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Longeville

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Longeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Longeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Longeville

Longeville est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté. Les habitants se nomment les Longevillois et Longevilloises.

GéographieModifier

Comme son nom l’indique, le village de Longeville est tout en longueur et se situe au bord du plateau de Levier, plus de 300m d'altitude au-dessus du village de Lods dans la vallée de la Loue.

La commune est traversée par le ruisseau de Raffenot juste avant qu'il dégringole dans le vallon de Raffenot en créant moult cascades pour rejoindre la Loue.

ToponymieModifier

Longavilla en 1135 ; Longevele en 1254[1].

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Les armes de la maison de Longeville étaient : de gueules, à la bande d'or, chargé d'un point d'échiquier d'azur, sur le premier quartier.

Les premiers membres connu de cette maison sont Pierre et Gérard de Longeville. Pierre vivait du temps d'Humbert de Salins et Gérard de Longeville est nommé dans l'exécution du traité conclu en 1126 entre Humbert III de Salins et le prieur de Romain-Moûtier. En 1133 Gérard était du nombre des chevaliers de Gaucher III de Salins. De ces deux chevaliers est issue la maison de Longeville qui dura jusqu'au XVIe siècle ainsi que la maison de Villers dont l'un des fils de Gérard prit le nom (cette branche subsiste toujours). Humbert de Longeville, écuyer, fait hommage en 1280 au seigneur de Neufchâtel pour ce qu'il tenait de son fief. En 1339 Gérard de Villers (ou Villerserine) fait mention dans son testament de Jacquet de Longeville, son neveu, et des enfants de Rose de Longeville. Jeanne de Longeville se marie dans le XIVe siècle à Guillaume Thoraise, chevalier, seigneur de Torpes. Guillaume de Longeville, écuyer, était de la montre de Guillaume de Poitiers en 1386. Jeanne de Longeville était abbesse de l'abbaye Notre-Dame de Migette en 1409. François de Longeville était du nombre des chevaliers de Saint-Georges en 1452[2].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Robert Vouillot[3] PS Paysan
mars 2014 En cours Marcel Gaillard SE Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 171 habitants[Note 1], en augmentation de 13,25 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300281293350357331337331326
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
334337342322309323324302299
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
299311300224227228212213203
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
198195163141145134143144145
2013 2016 - - - - - - -
165171-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • Plusieurs bâtiments inscrits à l'Inventaire général du patrimoine culturel :
    • Huit fermes anciennes datant des XVIIIe siècle et XIXe siècle.
    • L'église paroissiale Saint-Nicolas[8] reconstruite au XVIIIe siècle par l'architecte Claude Pierrot : en 1730 pour la tour-clocher, comme l'indique la date sculptée sur un fleuron gothique ornant le mur du rez-de-chaussée, de 1743 à 1776 pour le reste de l'édifice.
    • La mairie-école[9] construite en 1839 comme l'indique la date sur le linteau de la porte piétonne.
    • La fontaine-lavoir[10] construite en 1895 comme l'indique la date sur la pile de jet.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sources et BibliographieModifier

  • Jean Baptiste Guillaume, Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, édition Jean-Antoine Vieille, 1757, p.  58 à 62 books.google.fr
  • Roglo, de Longeville [1]

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 4, Besançon, Cêtre,
  2. histoire généalogique des sires de Salins
  3. [PDF] Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Eglise paroissiale Saint-Nicolas », notice no IA00014582, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Mairie-école », notice no IA00014579, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Fontaine-lavoir », notice no IA00014580, base Mérimée, ministère français de la Culture

Mémoires Historiques sur la ville et seigneurie de Poligny (p. 829)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :