Ouvrir le menu principal

Lixy

commune française du département de l'Yonne
Page d'aide sur l'homonymie Pour le Pokémon homonyme, voir Lixy.

Lixy
Lixy
Église de Lixy
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Sens
Canton Gâtinais en Bourgogne
Intercommunalité Communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne
Maire
Mandat
Étienne Séguelas
2014-2020
Code postal 89140
Code commune 89229
Démographie
Population
municipale
441 hab. (2016 en augmentation de 1,15 % par rapport à 2011)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 20″ nord, 3° 05′ 52″ est
Altitude Min. 127 m
Max. 191 m
Superficie 12,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lixy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lixy

Lixy est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Lixy est situé dans le Gâtinais bourguignon (nord de la Bourgogne), secteur Est du Gâtinais qui couvre une partie des départements de l’Yonne, du Loiret et de Seine-et-Marne.

Une situation autoroutière, et ferroviaire exceptionnelle, Saint Valérien, situé à 1h30 de Paris, en conditions de circulation normale, bénéficie de la proximité de l’autoroute française A19, au point d’entrée de Villeneuve-la-Dondagre, qui mène en quelques km à l’A5, Melun-Sénart-Troyes et l’Est vers l’Europe, et à l’A6, Paris-Lyon et le Sud-Est.

Cet ensemble autoroutier devrait se développer dans les prochaines années avec une nouvelle liaison prolongeant l’A19 jusqu’à Orléans, pour atteindre directement les régions Sud-Ouest et l’Ouest.

Situé à 12 km de Sens, Lixy bénéficie aussi de la liaison ferroviaire du TGV-Méditerranée, qui chaque jour, sauf les samedis, fait une étape à Sens à 8h18. Ainsi Saint Valérien est à 2h de Lyon et 3h50 de Marseille.

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Terre ("Lissiacum") donnée en 1132 à l'abbaye de Saint-Jean-lès-Sens par Salon, vicomte de Sens et placée en pariages sous la protection de l'abbaye et du roi. Rattachée au duché de Nemours en 1404. Prieuré-cure à la collation de l'abbaye jusqu'en 1679, date à laquelle celle-ci fut unie au séminaire de Sens.

Politique et administrationModifier

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1945 Gaston Pouthe    
1945 1959 Eli Percheron    
1959 1986 Gaston Pouthe    
1986 2008 Monique Jean    
2008   Olivier Quintin[1]    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 441 habitants[Note 1], en augmentation de 1,15 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
380374373404453484513537564
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
549501526481499472451426402
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
370372360325339347323329326
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
284240226215298345436438441
2016 - - - - - - - -
441--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

  • Établissement d'éducation spécialisé : Le Centre de L'Orval accueille les personnes victimes de traumatismes crâniens afin de pourvoir à leur réinsertion. Cet établissement médicalisé permet aux accidentés de pouvoir réapprendre à vivre dans la société.
  • Agence de communication graphique : Lixy Com est une société de création et réalisation de documents imprimés ou à destination du web.

Lieux et monumentsModifier

Le ru l'Orval qui prend naissance près de Lixy et se jette dans l'Orvanne à Blennes. Appelé aussi "ruisseau des bergeries" faisait tourner plusieurs moulins et alimentait deux étangs à Brannay et un à Lixy.

Objets classés aux Monuments historique, dans l'église :

  • Fonts baptismaux, pied composé de deux chapiteaux : Sculpture Pierre taillée Protégé le 08/06/1984 au titre d'objet ;
  • Tabernacle du maître-autel, neuf statuettes : Sculpture Bois taillé, peint Protégé le 25/10/1962 au titre d'objet ;
  • Statue de Sainte Marie Magdeleine : Sculpture Pierre taillée Protégé le 25/10/1962 au titre d'objet ;
  • Statue : Abbé Sculpture Pierre taillée Protégé le 25/10/1962 au titre d'objet.

JumelagesModifier

La commune de Lixy n'est jumelée avec aucune autre commune.

Pour approfondirModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Abbé Pissier, « Notice historique sur Lixy », dans le Bulletin de la Société archéologique de Sens, tome 27 (année 1912), Sens : chez Duchemin, 1913, pp. 1-156 [1]

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 27 décembre 2013.
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.