Ouvrir le menu principal

Laons

commune française du département d'Eure-et-Loir
Ne doit pas être confondu avec Laon.

Laons
Laons
Place de l'église à Laons.
Laons.png
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Dreux
Canton Saint-Lubin-des-Joncherets
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Dreux
Maire
Mandat
Didier Martin
2014-2020
Code postal 28270
Code commune 28206
Démographie
Population
municipale
693 hab. (2016 en diminution de 4,94 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 16″ nord, 1° 10′ 37″ est
Altitude Min. 149 m
Max. 180 m
Superficie 15,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Laons

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Laons

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Laons

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Laons
Liens
Site web http://www.laons.fr/

Laons est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir, en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

SituationModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

La commune abrite la source de la rivière la Pluche, affluent en rive droite de l'Avre, sous-affluent du fleuve la Seine par l'Eure.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Moyen ÂgeModifier

Hervé de Châteauneuf, seigneur de Brezolles, fils de Gervais II de Châteauneuf, confirma aux Templiers en 1245 la donation de La Villedieu. La donation fut confirmé en 1260 par son frère Hughes IV.

Époque contemporaineModifier

 
Le Tramway d'Eure-et-Loir en gare de Laons.
  • Entre le 29 janvier 1939 et le 8 février, plus de 2 000 réfugiés espagnols fuyant l'effondrement de la république espagnole devant les troupes de Franco, arrivent en Eure-et-Loir. Devant l'insuffisance des structures d'accueil (le camp de Lucé et la prison de Châteaudun rouverte pour l’occasion), 53 villages sont mis à contribution[1], dont Laons[2]. Les réfugiés, essentiellement des femmes et des enfants (les hommes sont désarmés et retenus dans le sud de la France), sont soumis à une quarantaine stricte, vaccinés, le courrier est limité, le ravitaillement, s'il est peu varié et cuisiné à la française, est cependant assuré[3]. Une partie des réfugiés rentrent en Espagne, incités par le gouvernement français qui facilite les conditions du retour, mais en décembre, 922 ont préféré rester et sont rassemblés à Dreux et Lucé[4].
Article détaillé : Retirada.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires à partir de 1945
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Françoise Guillemet    
2014 En cours Didier Martin SE Retraité

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8849491 0261 021859834865855798
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
782759761683627660664637634
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
625607583566566555551550535
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
491426488494523660713729693
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Martin, XIIe siècle ;
  • Au cimetière de Laons se trouvent les tombes de 6 aviateurs, 5 canadiens et un britannique, abattus le 5 juillet 1944[7].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Jeanine Sodigné-Loustau, « L'accueil des réfugiés civils espagnols de 1936 à 1940. Un exemple : la région Centre », Matériaux pour l'histoire de notre temps. 1996, no 44. p. 43.
  2. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 46.
  3. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 43-44.
  4. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 47.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. http://www.cwgc.org/find-a-cemetery/cemetery/2031901/LAONS%20COMMUNAL%20CEMETERY