La Chute de Londres

film sorti en 2015
La Chute de Londres
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film
Titre québécois Assaut sur Londres
Titre original London Has Fallen
Réalisation Babak Najafi
Scénario Creighton Rothenberger
Katrin Benedikt
Christian Gudegast
Chad St. John
Acteurs principaux
Sociétés de production G-BASE
LHF Film
Focus Features
Millennium Films
Gramercy Pictures
Nu Boyana Film Studios
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Genre Action
Thriller
Durée 99 minutes
Sortie 2016

Série La Chute de

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Chute de Londres ou Assaut sur Londres au Québec (London Has Fallen) est un thriller d'action américano-britanno-bulgare réalisé par Babak Najafi, sorti en 2016.

Il s'agit du deuxième opus de la série de films La Chute de, après La Chute de la Maison-Blanche d'Antoine Fuqua sorti trois ans plus tôt.

Le film suit un complot visant à assassiner les dirigeants mondiaux du G7 alors qu'ils assistent aux funérailles du Premier ministre britannique à Londres, et les efforts de l'agent des services secrets Mike Banning pour protéger le président américain Benjamin Asher contre les terroristes. Il met en vedette Gerard Butler, Aaron Eckhart et Morgan Freeman.

SynopsisModifier

Les services de renseignement du Groupe des huit traquent le trafiquant d'armes et terroriste pakistanais, Aamir Barkawi (Alon Abutbul). L'unité militaire contrôlant des drones d'attaque reçoit l'autorisation de tuer Barkawi avec un missile alors qu'il fête le mariage de sa fille en compagnie de ses deux fils.

Deux ans plus tard, le Premier ministre du Royaume-Uni James Wilson meurt subitement. Les dirigeants du monde entier sont priés de se rendre à ses funérailles à Londres, toutes affaires cessantes. La directrice du Secret Service américain, Lynne Jacobs (Angela Bassett), assigne l'agent Mike Banning (Gerard Butler) comme chef de l'unité de protection rapprochée du président des États-Unis Benjamin Asher (Aaron Eckhart), même si la femme de l'agent, Leah (Radha Mitchell), va donner naissance à leur fille dans quelques semaines. Le président et son cortège débarquent d'Air Force One quelques heures plus tard à l'aéroport de Londres-Stansted, puis se dirigent vers les lieux des funérailles à bord de Marine One.

Dès que Cadillac One dépose le Président à la cathédrale Saint-Paul de Londres, une attaque terroriste de grande envergure tue le président de la République française, la chancelière fédérale allemande, le président du Conseil des ministres italien, le Premier ministre canadien et le Premier ministre japonais, détruisant également plusieurs immeubles au centre-ville de Londres. Les terroristes, portent des uniformes de policiers, d'hommes de la Queen's Guard et d'autres corps de protection. L'escorte du Président américain s'enfuit des lieux au prix de lourdes pertes, puis élimine plusieurs poursuivants. Quelques minutes plus tard, Banning, Jacobs et Asher embarquent à bord de Marine One. Toutefois, ils sont la cible de missiles Stinger, trop nombreux pour que l'hélicoptère leur échappe. Le Président et Banning survivent au crash de l'hélicoptère, s'enfuient dans les quartiers de Londres, puis se cachent dans une station du métro de Londres.

À Washington, D.C., le vice-président Allan Trumbull (Morgan Freeman) échange avec différents services pour retrouver le Président. Il reçoit un appel de Barkawi, encore vivant, qui revendique la responsabilité des attentats de Londres. Il exige le retrait des forces armées occidentales de plusieurs pays, sinon il promet de retrouver le Président et de filmer sa décapitation pour la diffuser dans le monde entier. Trumbull ordonne de rechercher les endroits où Barkawi aurait pu opérer dans les deux dernières années et de trouver des liens avec ses activités passées. Pour sa part, le chef de du Metropolitan Police Service, ne pouvant plus observer la ville par les caméras de surveillance à la suite des attentats, décide de rappeler tous les policiers et d'autoriser l'armée britannique à patrouiller Londres à la recherche des terroristes qui posent en tant qu'agents.

Après avoir transmis un message au drone qui surveille continuellement le Président, Banning amène Asher à une maison protégée du MI6, où Jacquelin Marshall (Charlotte Riley) les informe des derniers développements. Elle mentionne avoir entendu un message inhabituel et demande à Banning de l'écouter : il apprend qu'une unité de la Delta Force est en route pour amener le Président dans un lieu sécurisé. Quelques minutes plus tard, les trois voient un contingent armé arriver à proximité, mais Banning soupçonne une imposture, ce qui est confirmé lorsque les hommes armés font irruption dans la maison; tous les agresseurs morts, Banning et Asher s'enfuient à bord d'un véhicule à l'épreuve des balles.

En route vers l'ambassade américaine, le Président est capturé. Quelques instants plus tard, Banning est rejoint par la véritable unité Delta Force. De son côté Marshall parvient à rétablir les communications avec les caméras de surveillance. Trumbull apprend l'existence d'un bâtiment en plein Londres qui consomme une quantité élevée d'électricité, alors qu'il est abandonné. Il informe le chef des forces policières de Londres, lequel « suggère » d'envoyer une unité des SAS faire une « visite ».

Informés du lieu probable de détention du Président, Banning et l'unité de la Delta Force se dirigent vers le site, mais doivent affronter beaucoup de terroristes dans les rues. Parvenus au bâtiment prétendument abandonné, ils font face à beaucoup d'hommes armés. Profitant du soutien de la Delta Force, Banning s'introduit dans le bâtiment et rejoint le Président quelques secondes avant qu'il ne soit décapité. Après un combat avec l'un des fils de Barkawi, Kamran (Waleed Zuaiter), il doit protéger le Président d'une grenade. Kamran en profite pour s'échapper et rameuter les terroristes sur place.

Après plusieurs combats, Banning exige du chef de l'unité Delta Force de faire sauter le bâtiment, le Président et Banning échappant de justesse à la mort. L'unité les retrouve vivants dans le bâtiment en ruines. De son côté, Marshall confronte le chef du MI5 sur sa collaboration avec Barkawi. Elle le tue lorsqu'il tente de s'emparer d'un pistolet. Plus tard, Trumbull appelle Barkawi et lui de dit de « jeter un œil dehors ». Le bâtiment de Barkawi est détruit par un missile. Deux semaines plus tard, Banning est à la maison et rédige une lettre de démission, mais ne donne pas suite.

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : London Has Fallen
  • Titre français : La Chute de Londres
  • Titre québécois : Assaut sur Londres[1]
  • Réalisation : Babak Najafi
  • Scénario : Creighton Rothenberger, Katrin Benedikt, Christian Gudegast et Chad St. John,
    • d'après une histoire et les personnages créés par Katrin Benedikt et Creighton Rothenberger
  • Musique : Trevor Morris
  • Direction artistique : Caroline Barclay, Nick Dent, Rebecca Milton, Ivan Ranghelov, Kes Bonnet, Bill Crutcher, Robyn Paiba et Aradhana Seth
  • Décors : Joel Collins
  • Costumes : Stephanie Collie
  • Photographie : Ed Wild
  • Son : Chris David, Stuart Hilliker, Lee Walpole, Vladimir Kaloyanov
  • Montage : Michael J. Duthie et Paul Martin Smith
  • Production : Gerard Butler, Mark Gill, Danny Lerner, Matthew O'Toole, Alan Siegel, John Thompson, Les Weldon et Danny Lerner[2]
Production exécutive (Bulgarie) : Valentin Dimitrov et Veselin Karadjov
Production exécutive (Inde) : Dileep Singh Rathore
Production déléguée : Avi Lerner, Guy Avshalom, Boaz Davidson, Zygi Kamasa, Heidi Jo Markel, Christine Otal, Trevor Short et Peter Schlessel[2]
Producteur associé : Daniel Kaslow
Coproduction : Peter Heslop et Danielle Robinson
Coproduction déléguée : Lonnie Ramati

DistributionModifier

  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[14] et selon le carton du doublage français, version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[15]

ProductionModifier

DéveloppementModifier

Le , après le succès remporté par le premier volet, une suite intitulée London Has Fallen est annoncée[16]. Gerard Butler, Morgan Freeman, Aaron Eckhart, Angela Bassett et Radha Mitchell reprendront leurs rôles respectifs[16]. Le , il est annoncé que Focus Features a acquis les droits de distribution de la suite et que celle-ci sortira le [17]. Le , Fredrik Bond, réalisateur de Charlie Countryman, est annoncé à la réalisation[18], mais Bond quitte le film un mois plus tard pour différences créatives, seulement six semaines avant le début du tournage[19]. Finalement, quatorze jours plus tard, Babak Najafi est annoncé à la réalisation[20].

TournageModifier

Le tournage du film débute le , à Londres[21]. Il commença avec Morgan Freeman, Aaron Eckhart, Angela Bassett et Melissa Leo sur une durée de quatre semaines avant d'effectuer une pause de Noël[20]. Gerard Butler n'y participa pas, étant occupé sur le tournage de Geostorm. Sa présence est annoncée pour pour la reprise du tournage[20]. Finalement, le tournage recommença en [22].

Le film présente plusieurs sites de Londres comme lieux de l'action, comme la cathédrale Saint-Paul[23], l'abbaye de Westminster[24], le palais de Buckingham[25], la station de métro Charing Cross[25] ou encore l'aéroport de Londres-Stansted[25].

Bande originaleModifier

London Has Fallen
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Trevor Morris
Sortie
Enregistré Studios Abbey Road[26]
Durée 57:39
Genre Musique de film
Format Téléchargement
CD
Compositeur Trevor Morris
Label Back Lot Music

Albums de Trevor Morris

En , Trevor Morris signe pour composer la bande originale du film, après avoir déjà composé celle du premier volet[27]. Elle est sortie le en téléchargement et CD[28].

No Titre Durée
1. London Has Fallen 1:59
2. Spotting Barkawi 2:26
3. Bourbon and Poor Choices 1:19
4. Nursery 0:50
5. Scotland Yard 0:58
6. President Arrives in the UK 0:51
7. Motorcade / Marine One Lands 1:46
8. London Attacked 4:55
9. London Goes Dark 1:50
10. Marine One Crash 3:22
11. Jacobs' Death 1:43
12. Not Much of a Talker 1:58
13. How Bad Is It? 1:04
14. I'm Not Going to Die on YouTube 0:50
15. Don't Jinx Me 4:06
16. Right Under Our Noses 3:52
17. Rescuing Asher 12:31
18. Hand Fight and Hand Grenade 2:01
19. Let's Get Outta Here 1:42
20. I Hate Funerals 1:19
21. Traitor 2:13
22. Reciprocity 1:46
23. Resignation Letter 0:52
24. End Titles / Credits 1:26
57 min 39 s[28]

Sortie et accueilModifier

PromotionModifier

Quelques jours après l'annonce du film, lors de l'American Film Market de 2013 à Santa Monica, l'affiche du film est dévoilée[29]. Le teaser trailer fut publié le [30]. Le moment choisi pour la sortie de celui-ci fut critiqué pour être « insensible » par le président du Tavistock Square Memorial Trust, Philip Nelson, car il coïncidait avec la semaine du 10e anniversaire des attentats de Londres du 7 juillet 2005, dans lequel 52 personnes ont été tuées, ainsi que l'attentat de Sousse dans lequel 30 ressortissants britanniques ont été tués[31]. La première bande-annonce fut diffusée le [32].

Date de sortieModifier

La sortie de La Chute de Londres était initialement prévue pour le [17]. Cependant, le , il est annoncé que la date de sortie du film est déplacée au afin d'éviter la concurrence avec Seul sur Mars de Ridley Scott qui a échangé sa date de sortie d'origine du avec celle de Docteur Frankenstein de Paul McGuigan du deux jours avant[33],[34]. Le , la sortie du film est de nouveau déplacée au , les studios ayant besoin de plus de temps pour terminer les effets spéciaux du film[8].

Accueil critiqueModifier

La Chute de Londres
Score cumulé
SiteNote
Metacritic28/100[Note 3]
Rotten Tomatoes27 %[35]
Allociné [36]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur le site Rotten Tomatoes, le film obtient un score de 27 % pour un total de 195 critiques et une note moyenne de 3,810[35]. Sur Metacritic, le film obtient un score de 28100 sur la base de 35 critiques, indiquant des avis généralement défavorables[37].

L'accueil en France est plus positif, le site Allociné propose une note moyenne de 3,25 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 6 titres de presse[36].

Box-officeModifier

Pour son premier jour d'exploitation aux États-Unis et au Canada, La Chute de Londres se place à la seconde place et rapporte 7,5 millions dans 3490 cinémas, derrière Zootopie avec 19,4 millions[38]. Le film reste à la deuxième place avec 21,7 millions lors du premier week-end d'exploitation, un chiffre inférieur à celui du premier volet (30,4 millions), toujours derrière Zootopie qui effectue 73,7 millions[39]. Finalement, le film a rapporté 205 754 447 $ au box-office mondial, dont 62 524 260 $ en Amérique du Nord et 143 230 187 $ à l'international[40]. Les recettes dépassent ainsi celles du précédent opus, La Chute de la Maison-Blanche, qui étaient de 170 270 201 $[41].

En France, également pour son premier jour d'exploitation, le film se positionne à la troisième place du classement avec 27 911 entrées dans 204 salles, derrière Célibataire, mode d'emploi (30 212 entrées) et Saint-Amour (38 416 entrées)[42]. Dès sa première semaine, il baisse à la huitième place avec 193 923 entrées[43],[44]. Au total, le film a cumulé 374 773 entrées[44].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
62 524 260 $ 13
  France 374 773 entrées - -

  Total mondial 205 754 447 $ - -

DistinctionsModifier

Entre 2016 et 2017, La chute de Londres a été sélectionné 3 fois dans diverses catégories et a remporté 1 récompense[45],[46].

RécompensesModifier

  • Visionnaire international de la Fondation WIFTS 2016 (TheWIFTS Foundation International Visionary Awards) : Prix du son décerné à Jeanette Haley.

NominationsModifier

Éditions en vidéoModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Classification États-Unis : Les enfants de moins de 17 ans doivent être accompagnés d'un adulte - « Classé R pour la violence et le langage forts tout au long. »
  2. Classification CNC France : « Interdiction aux mineurs de moins de douze ans assortie d’un avertissement motivé par la répétition de scènes violentes, appuyées, gratuites qui ne sont pas appropriées à un public jeune. L’avertissement suivant sera indiqué : " Ce film comporte des scènes susceptibles de heurter la sensibilité du public". »
  3. Moyenne réalisée sur 35 critiques

RéférencesModifier

  1. a b et c « Assaut sur Londres », sur cinoche.com (consulté le ).
  2. a b et c « La Chute de Londres - Casting du film », sur Allociné (consulté le ).
  3. (en) « La Chute de Londres - Société de Production / Sociétés de distribution » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  4. (en) « Budget du film London Has Fallen », sur Box Office Mojo.com (consulté le ).
  5. (en) Brent Lang, « Box Office: Zootopia to Take Down Deadpool With Huge $60 Million-Plus Debut », sur Variety, (consulté le ).
  6. (en) « La Chute de Londres - Spécifications techniques » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  7. (en) « La Chute de Londres - Dates de sortie » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  8. a et b (en) Anthony D'Alessandro, « London Has Fallen On A New Release Date: Gerard Butler Action Film To Open March 4, 2016 », sur Deadline.com, (consulté le ).
  9. (en) « La Chute de Londres - Guide Parental » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  10. (en) « Classification Parentale au Royaume-Uni », sur bbfc.co.uk (consulté le ).
  11. « Visa et Classification - Fiche œuvre La Chute de Londres », sur CNC (consulté le ).
  12. « La Chute de Londres » sur Allociné (consulté le ).
  13. « Guide Parental pour la Suisse », sur filmrating.ch (consulté le ).
  14. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.com, (consulté le ).
  15. « Assaut sur Londres », sur Doublage Québec (consulté le ).
  16. a et b (en) Sandy Schaefer, « Olympus Has Fallen Getting a Sequel Titled London Has Fallen », sur Screen Rant, (consulté le ).
  17. a et b (en) « Focus Features Dates Olympus Sequel London Has Fallen For October 2015 », sur Deadline.com, (consulté le ).
  18. (en) Justin Kroll, « Fredrik Bond to Direct Olympus Has Fallen Sequel », sur Variety, (consulté le ).
  19. (en) Borys Kit, « Olympus Has Fallen Sequel Loses Its Director (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  20. a b et c (en) Borys Kit, « Troubled Olympus Has Fallen Sequel Finds Director », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  21. (en) « Picture - View at Lambeth Bridge London United Kingdom, Friday 24th October 2014 », sur Contactmusic.com (en) (consulté le ).
  22. (en) Max Evry, « First Set Pics from London Has Fallen », sur Comingsoon.net, (consulté le ).
  23. Stuart Jeffries, « London Has Fallen: can city siege movies survive the age of terror ? », theguardian.com, 13 avril 2016.
  24. Adam Sherwin, « London Has Fallen movie condemned as racist 'terrorsploitation' for Donald Trump era », independant.co, 3 mars 2016.
  25. a b et c Stuart Black, « Film Review: London Has Fallen Is Truly Appalling », londonist.com, 3 octobre 2016.
  26. (en) « London Has Fallen UK Cinema Release », sur Chamberorchestraoflondon.com, (consulté le ).
  27. (en) « Trevor Morris to Return for London Has Fallen », sur Filmmusicreporter.com, (consulté le ).
  28. a et b (en) « London Has Fallen Soundtrack (2016) », sur Soundtrack.Net (en) (consulté le ).
  29. (en) Silas Lesnick, « Check Out Teaser Art for London Has Fallen and Eight More AFM Titles », sur Comingsoon.net, (consulté le ).
  30. (en) Maane Khatchatourian, « Watch: Gerard Butler, Aaron Eckhart Fight for Their Lives in London Has Fallen Teaser », sur Variety, (consulté le ).
  31. (en) Danny Walker, « Gerard Butler film London Has Fallen SLAMMED as 'insensitive' while promoting capital’s destruction days before 7/7 bombings anniversary », sur The Daily Mirror, (consulté le ).
  32. (en) Jeff Sneider, « Gerard Butler Protects Aaron Eckhart From Terrorists in London Has Fallen Trailer (Video) », sur TheWrap, (consulté le ).
  33. (en) Silas Lesnick, « London Has Fallen Has Moved to 2016 », sur Comingsoon.net, (consulté le ).
  34. (en) Anita Busch, « Fox Switches The Martian and Victor Frankenstein Release Dates », sur Deadline.com, (consulté le ).
  35. a et b (en) « London Has Fallen (2016) », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  36. a et b « La Chute de Londres - critiques presse », sur Allociné (consulté le ).
  37. (en) « London Has Fallen Reviews », sur Metacritic (consulté le ).
  38. (en) « Daily Box Office for Friday, March 4, 2016 », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  39. (en) Anthony D'Alessandro, « Zootopia $73.7M Opening Sets Record For Original Disney Toon; London Raises $21.7M; Whiskey Trips – Sunday AM B.O. », sur Deadline.com, (consulté le ).
  40. (en) « London Has Fallen (2016) », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  41. (en) « London vs. Olympus », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  42. « Top premier jour des sorties du mercredi 2 mars 2016 », sur Zickma.fr, (consulté le ).
  43. Gauthier Jurgensen, « Box office France : déjà près de 2,4 millions d'entrées pour le Revenant Leonardo DiCaprio », sur Allociné, (consulté le ).
  44. a et b « La Chute de Londres (2016) », sur Jpbox-office.com (consulté le ).
  45. a et b (en) « La chute de Londres - Distinctions » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  46. a et b « Palmares du film La chute de Londres », sur Allociné (consulté le ).
  47. (en) Hilary Lewis et Arlene Washington, « 2017 NAACP Image Award Winners: Complete List », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  48. Florian Guadalupe, « Razzie Awards 2017 : Batman v Superman et un documentaire sur Hillary Clinton récompensés », sur Ozap, (consulté le ).
  49. a et b (en) « London Has Fallen Hits Digital Download May 31st and Blu-ray June 14. Here Are Details! », sur Ramascreen.com, (consulté le ).
  50. « La Chute de Londres », sur DVDfr.com (consulté le ).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier