Metropolitan Police

force territoriale de police responsable du Grand Londres
(Redirigé depuis Metropolitan Police Service)

Metropolitan Police
Logo de l'organisation
Drapeau du Metropolitan Police Service
Situation
Région Grand Londres
(excepté Cité de Londres)
Création 1829
Type Police Métropolitaine
Organisation
Effectifs 46 543
Commissaire Dame Cressida Dick
Divisions
Commissariats
33
180
HQ New Scotland Yard

Site web www.met.police.uk

Le Metropolitan Police (litt. « Police métropolitaine », familièrement: The Met) est la force territoriale de police britannique responsable du Grand Londres à l'exception de la Cité de Londres, qui a sa propre force de police : City of London Police.

La Met a également des responsabilités nationales significatives comme la coordination et la direction nationale en matière de contre-terrorisme et la protection des membres de la famille royale britannique ainsi que des membres du Cabinet.

En , la Met employait 46 543 personnes répartis comme suit : 32 125 officiers assermentés, 9 521 personnels de police (soutien et logistique), 1 626 personnels de la police communautaire (police community support officer (en)) et 3 271 préposés à l'information et au maintien de l'ordre (special constables (en)) qui travaillent à temps partiel (au moins 16 heures par mois) et qui ont les mêmes pouvoirs et uniformes que leurs collègues.

Cela fait de loin la plus grande force de police du Royaume-Uni et une des plus grandes au monde.

OrganisationModifier

 
Juridiction du Metropolitan Police en Angleterre.

Son quartier général est situé à New Scotland Yard à Westminster, généralement connu sous le nom de Scotland Yard, terme utilisé par métonymie pour désigner le Metropolitan Police.

Le chef du service métropolitain de police (Metropolitan Police Authority (en)) est le commissaire de la police de la métropole (habituellement désignée sous le nom du commissaire). Le poste a été la première fois tenu conjointement par le lieutenant-colonel Charles Rowan (en) et Richard Mayne (en). Il était détenu depuis par Sir Paul Stephenson, lequel a donné sa démission le , à la suite du scandale du piratage téléphonique par News International.

MoyensModifier

VéhiculesModifier

 
Voitures du Met

Ce service utilise des vans, motos et automobiles sérigraphiés mais aussi des véhicules banalisés et des véhicules anti-émeutes.

BateauxModifier

Le Met utilise plusieurs types de bateaux légers pour la surveillance de la Tamise.

ChevauxModifier

Policiers à cheval

Le Met utilise aussi les chevaux pour contrôler les foules, en particulier aux matchs de football et autres grands événements. Ce fut notamment le cas lors des Jeux olympiques d'été de 2012. Ces chevaux sont, d'après Horses Health Institute, préalablement nourris avec de l'avoine bio, ceci afin de réduire leur nervosité. (D'après une étude parue en 2011 dans Popular Science menée par Tom d'Alcientre).

ControversesModifier

En 1999, un rapport qualifie la police londonienne « d’institutionnellement raciste ». Selon une étude réalisée par la London School of Economics (LSE) en 2018, les personnes noires ont huit fois plus de chances d’être arrêtées et fouillées que les personnes blanches[1].

En 2022, la « police des polices » britanniques, l’Independent Office for Police Conduct (en) (IOPC), indique avoir passé en revue des milliers de messages échangés par des policiers sur les réseaux sociaux, « dont beaucoup étaient hautement sexualisés, discriminatoires ou faisaient référence à la violence », faisant référence à des viols, des termes homophobes ou racistes ou des références à Auschwitz[2].

Insignes de gradeModifier

Constable Gardien de la paix Sergeant Brigadier Inspector Capitaine Chief Inspector Commandant Superintendent Commissaire Chief Superintendent Commissaire principal Commander Commissaire divisionnaire Deputy assistant commissioner Commissaire général Assistant Commissioner Contrôleur général Deputy Commissioner Directeur Commissioner of Police Directeur de services actifs
                     

Notes et référencesModifier

  1. « Lancement d’une vaste enquête sur la discrimination raciale de la police britannique », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  2. « La chef de la police de Londres démissionne, emportée par une crise de confiance », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)

Article connexeModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :