Ouvrir le menu principal

La Chapelle-Blanche (Savoie)

commune française du département de la Savoie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chapelle-Blanche et La Chapelle.

La Chapelle-Blanche
La Chapelle-Blanche (Savoie)
La Chapelle-Blanche vue depuis la colline Bramefarine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Chambéry
Canton Montmélian
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Savoie
Maire
Mandat
Jean-Claude Montblanc
2014-2020
Code postal 73110
Code commune 73075
Démographie
Gentilé Chapelains
Population
municipale
559 hab. (2016 en augmentation de 6,07 % par rapport à 2011)
Densité 135 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 26′ 55″ nord, 6° 04′ 23″ est
Altitude Min. 296 m
Max. 732 m
Superficie 4,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de la Savoie
City locator 14.svg
La Chapelle-Blanche

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de la Savoie
City locator 14.svg
La Chapelle-Blanche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Blanche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Blanche

La Chapelle-Blanche est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sommaire

GéographieModifier

Ce village est situé dans la combe de Savoie, implanté sur le flanc sud-ouest de la colline de Montraillant.

ToponymieModifier

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit La Shapéla Blinshe, selon la graphie de Conflans[1].

HistoireModifier

La commune de La Chapelle-Blanche auparavant française (province du Dauphiné) fut cédée à la Savoie le par la Convention de Turin. La paroisse est unie à celle de Villaroux de 1803 à 1825.

Le premier octobre 1768 un recensement de population est effectué. Le nombre d'habitants est de 385[2].

Le duché de Savoie est unis à la France en 1860, à la suite d'un référendum.

Politique et administrationModifier

La commune est membre de la Communauté de communes Cœur de Savoie. Elle appartient au Territoire du Cœur de Savoie, qui regroupe une quarantaine de communes de la Combe de Savoie et du Val Gelon[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jacques Faverjon ... ...
mars 2008 mars 2014 Dominique Droge ... ...
mars 2014 En cours
(au avril 2014)
Jean-Claude Montblanc    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 559 habitants[Note 1], en augmentation de 6,07 % par rapport à 2011 (Savoie : +2,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
447402378577591623674655591
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
543556546540515519450452429
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
350323329312314314325318270
1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016 - -
324391439534528556559--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Un monument est dédié à Amélie Gex.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Amélie Gex (1835-1883), poétesse et écrivaine.
  • Louis Charvet (1901-1987), fils de magistrat, major de Polytechnique (1920), industriel, directeur général d'Air France à l'époque de l'Aéro-postale, spécialiste de la sidérurgie. Poète connu sous le pseudonyme d'« Evrard des Millières ». Il sera maire de La Chapelle-Blanche en 1959. Créateur du Festival théâtral de La Chapelle-Blanche.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 21
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  2. C608, Archives départementales de la Savoie.
  3. Direction départementale des Territoires de la Savoie, « Territoire du Coeur de Savoie », sur le site de la Direction départementale des Territoires - observatoire.savoie.equipement-agriculture.gouv.fr (consulté en juin 2018), Observatoire des Territoires de la Savoie.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.