Ouvrir le menu principal
Kronosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste de Kronosaurus queenslandicus.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Clade Sauropsida
Classe Reptilia
Super-ordre  Sauropterygia
Ordre  Plesiosauria
Super-famille  Pliosauroidea
Famille  Pliosauridae
Clade  Thalassophonea
Sous-famille  Brachaucheninae

Genre

 Kronosaurus
Longman, 1924

Espèces de rang inférieur

Kronosaurus, « lézard de Cronos » (du grec Κρόνος / Krónos et σαῦρος / saûros, « lézard »), est un genre éteint de Pliosauroidea (pliosaures ou plésiosaures à cou court). Il était parmi les plus grands pliosaures connus et a été nommé d'après le père des dieux grecs, Kronos. Il vivait pendant le Crétacé inférieur durant l'Aptien et l'Albien, soit il y a environ entre ≃125,0 et 100,5 millions d'années[1],[2].

Sommaire

DescriptionModifier

 
Estimations de taille de deux spécimens de Kronosaurus queenslandicus :
* En rouge, spécimen du musée de Zoologie comparée d'Harvard, MCZ-1285, en partie reconstitué, dont la longueur est aujourd'hui considérée comme sur-estimée.
* En vert, spécimen étudié par B.P. Kear en 2003 avec une longueur plus réaliste.
 
Squelette en partie reconstitué en plâtre de Kronosaurus queenslandicus, surnommé « Plâtrosaurus » pour le nombre de vertèbres dorsales surnuméraires ajoutées lors de sa fabrication. Comparaison à un humain au Harvard Museum of Natural History situé aux États-Unis à Cambridge dans le Massachusetts.

Une reconstitution du spécimen d'Harvard (MCZ-1285), où des vertèbres dorsales en plâtre ont été ajoutées vraisemblablement en trop grand nombre pour remplacer celles manquantes, a amené à surévaluer la longueur totale de l'animal (indiquée comme pouvant atteindre jusqu'à 13 mètres)[2]. De nouveaux fossiles et une révision des spécimens anciens ont conduit à estimer la longueur de ce Pliosauridae entre environ 9 et 10,90 mètres[2],[3].

Sa tête représentait près d'un quart de sa longueur totale, avec des mâchoires comprenant des rangées de dents acérées comme des rasoirs. Le fossile de la tête de Kronosaurus mesure 2,40 mètres[4], à comparer à celui de Tyrannosaurus rex qui ne mesure que 1,80 mètre. La masse de l'animal est évaluée par Mc Henry et ses collègues en 2009 à 11 tonnes[3].

Cette espèce vivait dans les eaux chaudes et peu profonde de « mer d'Eromanga » (une mer intérieure sous de hautes latitudes qui couvrait alors une grande partie de l'Australie durant un intervalle de la période Crétacé qui a duré une trentaine de millions d'années il y a entre environ 120 et 90 millions d'années -étages Aptien, Albien et Cénomanien-)[4]. Des fossiles tels que ceux d'autres animaux alors vivants comme les mollusques (ammonites, nautiles, et même déjà des calmars et pieuvres), ont été découverts portant des marques de dents de forme et taille pareilles à celles du Kronosaurus, suggérant un régime alimentaire non seulement à base de plésiosaures de petites tailles, mais donc aussi de mollusques ainsi que de poissons

Découverte et espècesModifier

 
Fossile de Kronosaurus boyacensis.

Un spécimen de l'espèce Kronosaurus queenslandicus a été décrit par Heber Albert Longman en 1924 et est actuellement conservé dans le Queensland Museum & Sciencentre à Brisbane.

Un autre spécimen de cette espèce a été découvert en Australie en 1931 par une équipe de l'université d'Harvard. La restauration du squelette a duré une vingtaine d'années. Ce K. queenslandicus est aujourd'hui exposé au musée de zoologie comparative de l'université d'Harvard (voir photo ci-contre). Sa reconstitution a suscité cependant la polémique sur le nombre de vertèbres dorsales ajoutées (en plâtre) et donc sur sa longueur totale. La longueur du squelette reconstitué (1/3 étant en plâtre) est de 12,80 mètres, desquels pourraient être retirés environ 3 mètres. Par dérision ce squelette est surnommé « Plasterosaurus » (« Plâtrosurus »)[4].

O. Hampe a décrit en 1992 une seconde espèce, d'âge aptien, trouvée en Colombie en 1977 : Kronosaurus boyacensis[1].

Une mandibule parfaitement conservée de K. queenslandicus, d'une longueur de 1,5 mètre a été découverte dans le nord du Queensland (Australie) en 2015[5]. Il s'agit d'une mandibule d'un animal juvénile car les mandibules des adultes atteignent 2,4 mètres[4].

PaléobiologieModifier

 
K. boyacensis
 
Kronosaurus attaquant un Woolungasaurus
  • Les dents du Kronosaurus avaient une longueur importante (dépassant 7 cm). La combinaison de la grande taille, de la forme conique et du manque de bords de la coupe permet une identification simple des dents de Kronosaurus du Crétacé.
  • De profondes marques trouvées sur le crâne d'un Woolungasaurus pourraient être les restes d'une attaque de Kronosaurus.

Références taxinomiquesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (de) O. Hampe, Ein großwüchsiger Pliosauride (Reptilia : Plesiosauria) aus der Unterkreide (oberes Aptium) von Kolumbien, Courier Forschungsinstitut Senckenberg, no 145, 1992, p. 1-32
  2. a b et c (en) B.P. Kear, Cretaceous marine reptiles of Australia : a review of taxonomy and distribution, Cretaceous Research, no 124, 2003, p. 277-303
  3. a et b (en) McHenry, Colin R. "Devourer of Gods: The Palaeoecology of the Cretaceous Pliosaur Kronosaurus Queenslandicus." The University of Newcastle Australia, Apr. 2009. Web
  4. a b c et d (en)http://australianmuseum.net.au/kronosaurus-queenslandicus
  5. (en)https://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/australiaandthepacific/australia/11552174/Farmer-in-Australia-finds-perfect-fossil-of-ancient-sea-predator.html

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :