Sauropterygia

Les sauroptérygiens (Sauropterygia), forment un super-ordre éteint de sauropsides marins caractérisé par une adaptation radicale de leur ceinture pectorale, adaptée pour supporter de puissants coups de nageoires. Certains sauroptérygiens plus tardifs, tels que les célèbres pliosaures, ont développé un mécanisme similaire dans leur bassin. Contrairement aux reptiles, les sauroptérygiens battaient l'eau de leur queue verticalement comme les cétacés et les siréniens modernes[1].

Origine et évolutionModifier

Les premiers sauroptérygiens sont apparus juste après la fin de l'extinction Permien-Trias, il y a environ 245 millions d'années[2]. Les premiers représentants étaient de petite taille, des animaux semi-aquatiques ressemblant à des lézards avec de longs membres, mais ils ont rapidement grandi pour atteindre plusieurs mètres de long et se sont répandus dans les eaux peu profondes. L'extinction du Trias-Jurassique les a tous décimé à exception des plésiosaure. Pendant le Jurassique, ceux-ci se sont rapidement diversifiés en plusieurs groupes distincts possédant leurs propres caractéristique différentes.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. A. G. Sennikov, « Peculiarities of the Structure and Locomotor Function of the Tail in Sauropterygia », Biology Bulletin, vol. 46, no 7,‎ , p. 751–762 (DOI 10.1134/S1062359019070100)
  2. Ji Cheng, et al. 2013. "Highly diversified Chaohu fauna (Olenekian, Early Triassic) and sequence of Triassic marine reptile faunas from South China", in Reitner, Joachim et al., eds. Palaeobiology and Geobiology of Fossil Lagerstätten through Earth History p. 80

Références taxinomiquesModifier