Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kling.
Karl Kling
Description de cette image, également commentée ci-après
Hermann Lang (G.) et Karl Kling (D.) en 1951.
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Giessen (Grand-duché de Hesse, Empire allemand)
Date de décès (à 92 ans)
Lieu de décès Constance (Bade-Wurtemberg, Allemagne)
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemand
Carrière
Années d'activité 1954 - 1955
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Mercedes-Benz
Formule 1
Nombre de courses 11
Podiums 2
Meilleur classement 5e en 1954

Karl Kling est un pilote automobile allemand, né le à Giessen et mort le à Constance. Il a notamment participé au retour de Mercedes dans les épreuves sur circuit au début des années 1950.

BiographieModifier

 
Karl Kling avec une Mercedes-Benz W196 dans une course automobile retro en 1976

.

 
Lors de la Carrera Panamericana 1952, la voiture percute à près de 160 km/h un condor qui s'encastre dans l'habitacle, blessant légèrement Klenk au visage. L'image fait le tour du monde.

Entré chez Mercedes en 1936 en tant qu'ingénieur, Karl Kling dispute ses premières compétitions peu avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle il officiera au sein de la Luftwaffe.

À la fin des hostilités, il reprend sa carrière de pilote et remporte à deux reprises le championnat d'Allemagne des voitures de tourisme sur une Veritas (totalisant une dizaine de succès avec cette marque en catégorie 2-Litre Sport entre 1948 et 1949, après quelques victoires sur BMW 328 lors des deux saisons précédentes, toujours en 2L). En 1950, Mercedes, qui prépare son retour progressif au sport automobile, fait de lui l'un de ses pilotes officiels. En 1952, il participe ainsi aux premiers grands succès internationaux d'après-guerre de la marque à l'étoile, notamment au Grand Prix de Berne Sport et surtout lors de la Carrera Panamericana 1952 avec Hans Klenk sur Mercedes-Benz 300 SL (W194), puis lors du Championnat du monde de Formule 1 de 1954 il est incorporé à l'équipe de Grand Prix. Au volant de la Mercedes W196 il obtient plusieurs places d'honneur sans jamais réussir à s'imposer, montrant alors quelques limites face à ses coéquipiers Juan Manuel Fangio et Stirling Moss. En Sport il gagne cependant encore en août 1955 le Grand Prix de Suède GT sur la 300 SL, puis il termine deuxième de la Targa Florio et troisième du RAC Tourist Trophy.

Fin 1955 Kling prend sa retraite de pilote et est nommé par le directoire de Mercedes à la tête de la direction sportive de la marque en remplacement de Alfred Neubauer. Mercedes ayant décidé de se retirer des courses internationales sur circuit fin 1955 à la suite du drame des 24 Heures du Mans, c'est surtout dans les épreuves de type rallye ou rallye-raid que Kling exerce ses nouvelles fonctions.

En 1959 il remporte le quatrième Rallye Méditerranée-Le Cap, associé à Rainer Günzler, sur une Mercedes-Benz 190D[1]. Tous deux récidivent en 1961 sur un modèle 220SE pour la dernière édition de l'épreuve, renommée Rallye Alger-Bangui[2].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Tableau synthétique des résultats de Karl Kling en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Podiums Meilleurs tours Points inscrits Classement
1954 Daimler-Benz AG W196
W196s
Mercedes M196 L8 Continental 6 1 1 12 5e
1955 Daimler-Benz AG W196 Mercedes M196 L8 Continental 5 1 0 5 11e

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Tradition du sport automobile chez Mercedes 1956-1960 », sur mercedes-benz.be (consulté le 25 juillet 2018)[réf. obsolète]
  2. « Routes trop faciles au rallye d'Alger », Feuille d'avis de Neuchâtel,‎ , p. 4 (lire en ligne [PDF], consulté le 25 juillet 2018)

Liens externesModifier