Jean Olié

militaire français

Jean Olié
Jean Olié
Jean Olié (1961)

Naissance
Le Relecq-Kerhuon (Finistère, France)
Décès (à 99 ans)
Paris (France)
Origine Drapeau de la France France
Arme Légion étrangère
Grade général d'armée
Années de service 1924-1961
Commandement Écoles militaires Saint-Cyr
1er REI - RMLE - 3e REI
Région d'Agadir
Conflits Seconde Guerre mondiale
Algérie - Indochine
Distinctions Grand croix de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1939-1945
Croix de guerre des TOE
Croix de la Valeur militaire
Autres fonctions secrétaire général de la défense nationale

Jean Olié, né le à Le Relecq-Kerhuon et mort le à Paris, est un officier de l'armée de terre française et notamment de la Légion étrangère de 1924 à 1961.

CarrièreModifier

Entré à l'École spéciale militaire en 1924, il en sort sous-lieutenant en 1926 (promotion du Rif). Il sert alors au 4e régiment étranger et dans les goums où il acquiert une bonne connaissance des affaires musulmanes.

Seconde Guerre mondialeModifier

En 1939, alors qu'il sert à l’état-major de la 14e division d'infanterie, il est blessé et fait prisonnier. Il s’évade et parvient à rejoindre le Maroc.

En 1943, alors qu'il dirige le 3e bureau (bureau des opérations) de la 1re Armée, il prépare les débarquements de l'île d'Elbe et de Provence. Il devient ensuite chef d'état-major de la 5e division blindée.

En 1944, il prend le commandement du régiment de marche de la Légion étrangère pour la fin de la guerre.

Il prend ensuite des fonctions de commandement plus territoriales, avec pouvoirs civils en Afrique du Nord.

En 1950, il réorganise la Légion étrangère en créant le groupement opérationnel de la Légion étrangère. Il commande ensuite l'École spéciale militaire et l'École militaire interarmes de Saint-Cyr.

Il est ensuite nommé gouverneur civil et militaire de grande Kabylie, puis du corps d'armée de Constantine.

En 1960, il est nommé chef d’état-major particulier du président de la République, puis secrétaire général de la défense nationale en 1961. Il démissionne le .

Il meurt le , à l'âge de 99 ans.

DécorationsModifier

Il totalise 14 citations

SourcesModifier

  • Képi blanc et Division histoire et patrimoine de la Légion étrangère
  • « Mort du général Jean Olié », nécrologie parue dans Le Monde du