Ouvrir le menu principal

Jean-Luc Reichmann

animateur de télévision français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reichmann.

Jean-Luc Reichmann
Image illustrative de l’article Jean-Luc Reichmann
Jean-Luc Reichmann, sur le stand TF1 du Mondial de l'automobile de Paris, en 2012.

Nom de naissance Jean-Luc Stéphane Reichmann
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Toulouse, Haute-Garonne, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Émissions Les Douze Coups de Midi
Attention à la marche !
Les Z'amours
Au pied du mur !
Le Champion de la télé
Puppets ! Le grand show des marionnettes
Radio RFM (en 2005)
Alouette (en 2014)
Chaîne France 2 (1995-2000)
TF1 (depuis 2001)

Jean-Luc Reichmann, né le 2 novembre 1960 à Toulouse, est un animateur, producteur et acteur français.

BiographieModifier

Famille, jeunesse et débutsModifier

Le grand-père de Jean-Luc Reichmann, d'origine juive, devant s'expatrier de Slovaquie pour échapper au nazisme, celui-ci trouve refuge en France[1]. Son père, Pierre Reichmann, est directeur de supermarché de l'enseigne Mammouth à Toulouse[2] (« Mammouth Gramont » qui fut remplacé par « Auchan Gramont »).

Jean-Luc Reichmann est né le [3] à Toulouse[4]. Il suit une scolarité au collège de L'Union (Haute-Garonne)[5] - puis élève au lycée Saint-Joseph et au lycée Sainte-Marie-des-Champs de Toulouse, où il a passé son baccalauréat. Ayant grandi à Montastruc-la-Conseillère, il a une sœur sourde profonde, plus jeune de dix ans[6], ainsi qu'un grand frère[7].

Il pratique le karaté shōtōkan-ryū à haut niveau pendant dix ans[8] avant d'être victime d'un grave accident de moto le 10 juillet 1984 qui le contraint à arrêter le sport de combat de haut niveau[9].

Son père le destine au commerce, si bien qu'il entame à Sup de Co Toulouse des études qu'il n'achève pas, préférant voyager à l'étranger où il effectue de nombreux petits boulots (guide accompagnateur dans les bus, moniteur de voile)[10].

Quand il revient à Toulouse en 1981, c'est la période des radios libres. Sous le pseudonyme de « Boogie Chou », il anime des jeux dans une radio libre toulousaine, Radio Cambos, où il fait la connaissance de deux autres animateurs : Serge Lacour et Jean-Marc Biencourt[2]. Ces derniers lui apprennent les rudiments du métier et il reconnaît beaucoup leur devoir.

CarrièreModifier

À ses débuts, Jean-Luc Reichmann est la voix off de la série de fiction Tribunal, ainsi que des émissions de Nagui (N'oubliez pas votre brosse à dents où il officie également comme chauffeur de salle[3], Que le meilleur gagne...). Il prête également sa voix à la série des jeux vidéo FIFA. De 1988 à 2001, il participe aux Guignols de l'info [3]. Il officie aussi dans Motus comme voix off aux côtés de Thierry Beccaro[11].

Dans les années 1990, il réalise aussi la voix des bandes annonces de TF1[12] et, pour la marque automobiles Citroën, la voix-off des vidéos internes destinées au réseau. En 1991, il apparaît le temps d'un épisode dans la série Navarro et en 1995 dans Nestor Burma. La toute première apparition de la télévision régional en france c'est Actualités 12h30 sur France 3 Ile de france le 12 janvier 1994, et la première apparition de la télévision national en france c'est dans l'émission Ligne de mire sur France 3 le 25 septembre 1994.

À partir de 1995, il devient présentateur de jeux télévisés sur France 2, tout en faisant partie de la ligue d'improvisation française. Il anime entre autres : Les Forges du désert (1999), Jeux sans frontières (1998), Le Trophée Campus et Les Z'amours (1995-2000).

En 2000, Hervé Hubert, le producteur du jeu le Bigdil, lui propose de rejoindre TF1 pour y animer la tranche du midi en semaine. Ensemble ils développent le jeu Attention à la marche !. L'émission débute le , d'abord en week-end puis toute la semaine dès septembre 2001, et ce 364 jours par an (l'émission n'est pas diffusée le 14 juillet en raison du défilé de la Fête nationale).

À la radio, durant la saison 2002-2003, il anime sur RTL du lundi au jeudi le jeu interactif Vous avez bien deux minutes ? qui oppose chaque soir de 19 h à 20 h une équipe féminine et une équipe masculine[13]. De au , il anime la matinale de la radio RFM de h à h, du lundi au vendredi. Son départ de la radio est annoncé le [14]. Entretemps, il obtient un rôle pour TF1 dans Le monde est petit (2008), et fera une apparition aux côtés de Mimie Mathy, dans l'épisode « Ennemis jurés » (2009).

À la suite du succès de son concurrent Nagui à la tête du jeu Tout le monde veut prendre sa place sur France 2 en même temps qu’Attention à la marche !, TF1 supprime son jeu en , les audiences ayant fortement chuté[15]. L'émission est remplacée par Les Douze Coups de midi, un jeu inspiré de Crésus, animé en 2005 et 2006 par Vincent Lagaf'[16].

En 2010, il joue au théâtre dans la pièce Personne n'est parfait aux côtés de Corinne Touzet[17]. Il reprend cette pièce en novembre 2011 avec Véronique Jannot[18]. La même année, il lance la série Victor Sauvage produite par Endemol France, mais celle-ci est arrêtée après trois épisodes en raison d'audiences déclinantes[19].

En , il participe à l'album de Thierry Gali Il était une fois, en soutien de l'action de l'Unicef[20]. Le 6 , il est le rédacteur en chef exceptionnel de l'émission Automoto diffusée sur TF1.

Depuis le , il anime le jeu Au pied du mur !, diffusé sur TF1[21].

Depuis le , il est le héros de la série, Léo Mattei, Brigade des Mineurs sur TF1.

A l'occasion de la co-animation tournante de la saison 8 de Danse avec les stars, il co-anime avec Sandrine Quétier un numéro du concours de danse, le jour de son anniversaire le [22].

En décembre 2018, il anime le nouveau jeu C'est déjà Noël.

EngagementModifier

En 2016 et 2017, Jean-Luc Reichmann est le parrain de l'association CAP48 de la RTBF qui lutte contre les discriminations envers les personnes handicapées[23].

Vie privéeModifier

Jean-Luc Reichmann a comme marque de naissance une tache de vin sur le nez. Dans son enfance, sa mère tente en vain de la lui faire retirer à coup de séances de laser à l'hôpital. Lorsqu'il animera l'émisson Les Z'amours, il masquera cet angiome derrière du fond de teint, mais décide par la suite de l'assumer et de le montrer à l'antenne[24].

Il partage sa vie avec Nathalie Lecoultre[25], et a six enfants issus d'une famille recomposée[26].

Parcours à la radioModifier

  • 1981 : pionnier de la radio libre à Toulouse sur RDC[12]
  • 1982 : animateur de jeu sur la radio toulousaine Radio Cambos[12]
  •  ???? : animateur de la matinale d'NRJ Toulouse[12]
  • 1989 : RFM[12]
  • 1996 : Europe 1[12]
  • 2000 : animateur de l'émission Allô Jean-Luc sur RMC[27]
  • 2001 : animateur de RTL vous offre vos vacances sur RTL[28]
  • 2002-2003 : animateur du jeu Vous avez bien deux minutes ? sur RTL[28]
  • 2005-2008 : animateur de la matinale de RFM[12]

TélévisionModifier

Jusqu'en 2000, Jean-Luc Reichmann officie sur France 2. Il rejoint en 2001 la chaîne privée TF1. Il y produit la plupart de ses émissions avec sa société Formidooble, rachetée par Endemol en 2008[29].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

DoublageModifier

Il a également prêté sa voix pour les jeux de football sur Sony PlayStation : FIFA 98 : En Route pour la Coupe du Monde, Coupe du monde 98, FIFA 99, FIFA 2000, et UEFA Euro 2000.

Voix offModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Je suis un enfant de Coluche », sur La Dépêche du Midi.fr, .
  2. a et b « Jean-Luc Reichmann : "Mon coin, c'est la route d'Albi" », sur La Depeche du Midi.fr, .
  3. a b et c « Biographie Jean-Luc Reichmann », sur tvmag.com.
  4. Alexis Picard et Julie Duquenne, « Jean-Luc Reichman : "Je suis né sous une bonne étoile" », sur Metronews.fr, .
  5. « Jean-Luc Reichmann : "La tache", "Le rouge", des profs l'humiliaient à l'école... », sur PurePeople.com, .
  6. « Sa sœur Marie Laure », sur lemag-vip.com, .
  7. « Jean-Luc Reichmann : Anéanti par un drame familial ! », sur francedimanche.fr, .
  8. « Jean-Luc Reichmann, du karaté à la télé », sur La Depeche du Midi.fr, .
  9. « Jean-Luc Reichmann raconte son grave accident de la route », sur L'Internaute.com, .
  10. Hélène Bry, « Jean-Luc Reichmann a tout fait », sur Le Parisien.fr, .
  11. « Thierry Beccaro ne perd pas la boule », sur illustre.ch, .
  12. a b c d e f g et h « Biographie de Jean-Luc Reichmann », sur TF1.fr (consulté le 17 novembre 2010).
  13. Thibault Leroi, « RTL : "Une grille de conquête" », sur radioactu.com, .
  14. « Jean Luc Reichmann arrête les matinales de RFM », sur jeanmarcmorandini.com, .
  15. Julien Lalande, « TF1 annonce l'arrêt de son jeu "Attention à la marche" », sur Ozap.com, .
  16. « Jean-Luc Reichmann arrive avec ses "douze coups de midi" dès le 28 juin », sur Ozap.com, .
  17. « Corinne Touzet et Jean-Luc Reichmann ensemble sur les planches », sur France-Soir.fr, .
  18. « Personne n’est parfait : Véronique Jannot et Jean-Luc Reichmann au théâtre à partir du 24 novembre prochain », sur Premiere.fr, .
  19. « Victor Sauvage : C'est fini ! », sur Premiere.fr, .
  20. « Lorie, Laurent Voulzy, Lara Fabian : tous réunis pour un vrai conte de fées », sur PurePeople.com, .
  21. « Reichmann va présenter un nouveau jeu à 19h sur TF1 dès le 9 juillet », jeanmarcmorandini.com.
  22. « Danse avec les stars : on connaît enfin les présentateurs », sur 7sur7.be, .
  23. [vidéo] « L'instantané de Jean-Luc Reichmann, parrain Cap48 », RTBF.be, 2 octobre 2017.
  24. Rémi Castillo, Déclics de stars. Dans l'intimité des stars de télé, Éditions Eyrolles, , p. 78.
  25. Lucile Bellan, « Jean-Luc Reichman : qui est sa femme Nathalie Lecoultre ? », sur Gala, .
  26. « Jean-Luc Reichmann: "Avoir six enfants, c’est vraiment du sport" », sur Femme Actuelle.fr, (consulté le 24 février 2019).
  27. « Allô, Jean-Luc ? RMC, "Jean-Luc Reichmann", du lundi au vendredi de 9 h à 11 h », sur www.libération.fr, .
  28. a et b « PPDA et Jean-Luc Reichmann débarquent sur RTL », sur www.strategies.fr, .
  29. « Endemol rachète la société de Jean-Luc Reichmann », sur Ozap.com, .

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier