James Tissot

peintre français

James Tissot, pseudonyme de Jacques-Joseph Tissot, né à Nantes le et mort à Chenecey-Buillon le , est un peintre et graveur français.

James Tissot
James Tissot Self Portrait (1865).jpg
James Tissot, Autoportrait (1865),
San Francisco, California Palace of the Legion of Honor.
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jacques-Joseph Tissot
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Lieux de travail
Mouvement
Influencé par
Distinction
Œuvres principales

Il a passé une partie de sa vie en Angleterre où il était apprécié comme peintre de la haute société de l'époque victorienne.

Après des études à l'École des beaux-arts de Paris, il expose au Salon de 1859 des œuvres plutôt traditionnelles avant de devenir le peintre des toiles féminines et de la société mondaine de la fin du Second Empire. Après la guerre de 1870 et la Commune de Paris, il s'installe à Londres en 1871 où il réussit brillamment comme peintre de l'élégance féminine et comme caricaturiste pour Vanity Fair. À la mort de sa compagne Kathleen Newton en 1882, il revient à Paris et expose avec succès des portraits de femmes de diverses conditions sociales dans leur environnement quotidien. À partir de 1888, il vit une révélation religieuse et se consacre dès lors jusqu'à la fin de sa vie à des sujets bibliques, nourrissant son art d'observations effectuées lors de voyages en Palestine et à Jérusalem : ces œuvres chrétiennes largement éditées en français et en anglais lui assurent alors une grande renommée.

BiographieModifier

DébutsModifier

 
Edgar Degas, Portait de James Tissot (1867-1868), New York, Metropolitan Museum of Art.
 
Jeunes femmes regardant des objets japonais (1869), Cincinnati Art Museum.

La famille de James Tissot est originaire de Franche-Comté (villages de Maîche et Trévillers, près de la frontière suisse) mais son père soucieux de réussite commerciale s'est installé à Nantes comme drapier : il fait suffisamment fortune pour acheter et aménager dans sa région d'origine le château de Buillon, au bord de la Loue, dans le département du Doubs, à l'emplacement de l'ancienne abbaye cistercienne[1]. Fils de ce marchand de drap prospère et d’une modiste, Jacques-Joseph Tissot naît à Nantes le  : il gardera des activités de ses parents le goût des tissus et de la mode dont il fera son thème de prédilection comme il aimera peindre des scènes de port (The Captain and the Mate, 1873 - The Captain's Daughter, 1873, Southampton City Art Gallery (UK) - Ball on Shipboard, c. 1874, Tate Britain, London - The Gallery of H.M.S. 'Calcutta' (Portsmouth), ca. 1877, Tate Gallery, Londres…). Sa famille très catholique l'envoie au collège des Jésuites de Vannes[2], de la même promotion qu'Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1856), et accepte à regret sa vocation d'artiste.

En 1856, il gagne Paris pour suivre les cours de Hippolyte Flandrin et de Louis Lamothe à l'École des beaux-arts : il devient alors l'ami de Edgar Degas et James Abbott McNeill Whistler.

En 1859, Tissot (qui a pris par anglophilie le prénom de James), expose pour la première fois au Salon de Paris, deux portraits de femmes et trois scènes en costume médiéval inspirées par Faust comme La Rencontre de Faust et de Marguerite, 1860 (musée d'Orsay) où apparaît l'influence du peintre belge Henri Leys qu'il a rencontré à Anvers en 1859. Dans les années 1860, James Tissot se spécialise dans les portraits de femmes, le plus souvent représentées en costume moderne, exemples de ce goût d'homme raffiné qui lui permet de devenir le portraitiste de la société élégante de son temps, comme l'illustre le Portrait du marquis et de la marquise de Miramon (1865)[3] ou Le Cercle de la rue Royale (1868). En 1860, il voyage en Italie et découvre Londres en 1862.

Comme ses contemporains Alfred Stevens, George Hendrik Breitner, ou Claude Monet, James Tissot explore aussi le « japonisme », qu'il est le premier à prendre pour sujet en peinture en 1864 avec Whistler[4]. Le tableau Japonaise au bain[5], l'un de ceux qu'il réalise cette année là, est un « nu à la fois élégant et provocant »[6] conservé au musée des beaux-arts de Dijon. Y sont inclus divers objets et costumes japonais, comme dans le portrait de l'artiste, peint par Degas à cette époque, où un tableau japonais est accroché sur le mur.

En 1864, Tissot expose à nouveau au Salon à Paris, où il rencontre un certain succès avec deux portraits : Les Deux sœurs (1863, musée d'Orsay) et le Portrait de Mlle L. L. (1864, musée d'Orsay)[7]. Il expose également en 1864 certaines de ses toiles à la Royal Academy de Londres et collabore comme caricaturiste à Vanity Fair à partir de 1869. En 1870, James Tissot participe à la guerre franco-prussienne dans les Tirailleurs de la Seine puis à la défense de Paris durant la Commune (il a laissé un dessin représentant les Éclaireurs de la Seine[8]). Peut-être à la suite de cet engagement ou simplement par opportunité[9], il quitte Paris pour Londres en 1871 et emménage dans une imposante villa à Saint John's Wood. Ayant déjà travaillé pour le magazine Vanity Fair comme caricaturiste sous le pseudonyme de « Coïdé » et exposé à la Royal Academy en 1864, James Tissot dispose de solides relations sociales et artistiques dès son arrivée en Angleterre et développe rapidement sa réputation de peintre de l'élégance féminine avec une certaine théâtralisation du monde et un jeu sur les apparences qu'on retrouvera chez Marcel Proust[10]. Il rencontre cependant quelques réticences comme celle de John Ruskin qui décrit les œuvres de Tissot comme de « simples photographies en couleurs de la société vulgaire[11]. » En 1874, il refuse de participer à l'exposition des Impressionnistes mais conserve de bons rapports avec les peintres français : il reçoit Berthe Morisot à Londres en 1874 et visite Venise avec Édouard Manet la même année, il continue également à fréquenter régulièrement Whistler.

En 1875, Tissot rencontre une Irlandaise divorcée, Kathleen Kelly, épouse Newton, qui devient sa compagne et lui sert fréquemment de modèle : il la peint en particulier dans le jardin de son élégante maison ou dans le salon japonais qu'il a fait aménager avec soin[12]. Elle vivra à ses côtés jusqu'à sa mort due à la tuberculose le  : très affaiblie par la maladie, elle se suicide. Cette liaison hors mariage, choquante pour la société victorienne, entraînera pour le peintre une vie sociale moins intense mais animée par les échanges avec des artistes plutôt bohèmes. Kathleen a eu deux enfants, élevés par sa sœur, dont le second né en 1876, l'année où elle vient habiter la villa de Saint John's Wood, pourrait être le fils de l'artiste. Cette large décennie londonienne fait de James Tissot l'un des peintres admirés de la haute société anglaise dont il est l'un des plus célèbres portraitistes avec Lawrence Alma-Tadema : il conserve en Angleterre une grande réputation pour ses « social conversation pieces » qui constituent des documents sur l'époque et qui ont été également diffusées par la gravure[13]. En 1880, nostalgique de ses amis parisiens, il réalise la Suite de l'enfant prodigue, constituée de quatre tableaux[14] : Le départ, En pays étranger (Japon), Le retour et Le Veau gras, déposée au Musée des beaux-arts de Nantes, qui reprend le thème de sa série de deux tableaux de 1862-1863, conservée au Petit Palais à Paris[15], en le transposant non plus à l'époque médiévale mais à l'époque moderne.

Le , Tissot est l'un des membres fondateurs de la Royal Society of Painter-Etchers, une société promouvant l'art de la gravure dans une société anglaise qui ne le considère que comme un artisanat de reproduction, la Royal Academy n'acceptant pas les graveurs (sauf s'ils sont aussi peintres ou sculpteurs)[16].

En 1898, il est à New-York où on le rencontre en compagnie d'Antonio de La Gandara au Waldorf Astoria. Les deux peintres, curieux de japonisme, se fréquentaient régulièrement chez Robert de Montesquiou à Versailles mais aussi dans les exercices de table tournante chez M. Fleury ou dans le salon de Madeleine Lemaire.

Retour en FranceModifier

 
La Demoiselle de magasin (1882-1885), Toronto, musée des beaux-arts de l'Ontario.

Une semaine après la mort de sa compagne en 1882, James Tissot quitte Londres et n'y reviendra jamais[17]. Il retourne à Paris et renoue rapidement avec la notoriété : il monte en particulier une exposition de ses portraits au Palais de l'Industrie en 1883 et une grande exposition lui est consacrée en 1885 à la Galerie Sedelmeyer[18]. Intitulée Quinze tableaux sur la femme à Paris, cette exposition présente, contrairement à la période londonienne centrée sur la « gentry », des portraits de femmes de conditions sociales plus variées dans leur contexte, avec une influence des estampes japonaises dans les cadrages et les perspectives comme La Demoiselle de magasin (The Shop Girl), (1882-1885).

En 1888, alors qu'il étudie une toile dans l'église Saint-Sulpice de Paris pour saisir l'atmosphère de celle-ci[19], James Tissot a une révélation religieuse qui le conduit à consacrer la fin de sa vie à l'illustration de la Bible. Dans ce but, il voyage (en 1886, 1889 et 1896) au Moyen-Orient, en Palestine et à Jérusalem en particulier, pour découvrir les paysages et les habitants dont il crayonne les portraits. Ses séries de 365 gouaches illustrant la vie du Christ ont été accueillies avec enthousiasme lors des expositions de Paris (1894-1895[20]), Londres (1896) et New York (1898-1899), avant d'être acquises par le Brooklyn Museum en 1900[21]. Ces œuvres sont diffusées avec grand succès en français en 1896-1897 et en anglais en 1897-1898. James Tissot passe les dernières années de sa vie à travailler sur des sujets de l'Ancien Testament : les tableaux dont la série est inachevée sont aujourd'hui regroupés au Jewish Museum de New York[22]. Ils ont été exposés partiellement à Paris en 1901 et édités sous forme de gravures en 1904. Le peintre a décoré également la chapelle des Dominicains du faubourg Saint-Honoré à Paris, inaugurée le , en y peignant, entre autres, L'Annonciation[23] et a réalisé quelques objets décoratifs en émail cloisonné comme La Fortune, modèle de couronnement de fontaine (1878-1882) (Paris, musée des Arts décoratifs[24]).

Il s'intéresse aussi à l'occultisme, fort en vogue à l'époque, et fait des expériences avec un médium anglais, réputé à l'époque, William Eglington, rencontré en 1885, dont il reproduit une séance de « matérialisation » dans un tableau, Apparition Médianimique[25].

James Tissot finit sa vie dans le château familial de Buillon dans le Doubs : il y meurt le . Sa notoriété est plus grande en Angleterre ou en Amérique qu'en France et l'on a pu dire qu'il était plus présent dans les histoires du costume que dans les histoires de la peinture[26], mais on redécouvre en France l'art de la mise en scène qu'il démontre dans ses tableaux et une subjectivité décelable derrière les sujets mondains et les peintures de genre qui retient l'attention. Ainsi une exposition James Tissot a été organisée au Petit Palais, à Paris, du au , et une autre au musée des beaux-arts de Nantes en 2006 intitulée James Tissot et ses maîtres[27]. On peut voir une preuve de l'intérêt nouveau pour James Tissot dans l'acquisition par le musée d'Orsay à Paris en , pour 4 millions d'euros, de son célèbre Le Cercle de la rue Royale, grand portrait de groupe[28] réalisé en 1868 qui dépeint les figures de membres éminents du club aristocratique où l'on reconnaît le Baron Rodolphe Hottinguer à qui échut le tableau, le prince de Polignac, le général marquis de Gallifet, qui rétablit l'ordre de manière sanglante[29] lors de la Commune de Paris ou Charles Haas qui servit de modèle au Charles Swann de Marcel Proust[30].

ŒuvresModifier

 
Japonaise au bain (1864), musée des Beaux-Arts de Dijon.

PeinturesModifier

IllustrationsModifier

  • Sainte Bible
  • Ancien testament

EstampesModifier

Collections publiquesModifier

Liste non exhaustive. Classement par pays, villes et institutions par ordre alphabétique. Classement des oeuvres par chronologie de réalisation. En ce qui concerne la collection des gouaches de l'Ancien Testament du Jewish Museum de New York, le classement est selon l'ordre chronologique des thèmes bibliques abordés.

AllemagneModifier

Karlsruhe, Staatliche Kunsthalle

  • Baron Aimé de la Seillière (1866) huile sur toile (128 × 71 cm)[34]

AustralieModifier

Melbourne, National Gallery of Victoria

  • An interesting story (vers 1872) huile sur panneau de bois (59,7 × 76,6 cm)[35]

Sydney, Art Gallery of New South Wales

  • The Widower (1876) huile sur toile (116 × 75,5 cm)[36]

CanadaModifier

Montréal, Musée des Beaux-Arts

  • Octobre (1877) huile sur toile (216 × 109 cm)[37]

Toronto, Art Gallery of Ontario

  • The Convalescent (1872) huile sur bois (37,5 × 45,7 cm)[38]
  • La Demoiselle de magasin (1883-1885) huile sur toile (146 × 102 cm)[39]

EireModifier

Dublin, National Gallery of Ireland

  • Marguerite à l'Eglise (vers 1861) huile sur toile (50 × 75 cm)[40]
  • The Three Crows Inn, Gravesend (L'Auberge des Trois Corbeaux) (vers 1873) huile sur toile (63 × 91 cm)[41]
  • Le Séjour en Egypte (vers 1886-1894) huile sur toile (69 × 85 cm)[42]

Etats-UnisModifier

Ann Arbour, University of Michigan Museum of Art

  • Les Éclaireurs de la Seine (vers 1870-1871) aquarelle (29,8 × 23,2 cm)[43]

Baltimore, Walters Art Museum

  • Le Confessionnal (1867) aquarelle (26,4 × 14,4 cm)[44]

Buffalo, Albright-Knox Art Gallery

  • L'Ambitieuse (1883-1885) huile sur toile (142 × 102 cm)[45]

Cincinnati Art Museum

  • Jeunes Femmes regardant des objets japonais (1869) huile sur toile (70,5 × 50 cm)[46]

Cleveland Museum of Art

  • Seaside (Bord de Mer) (1878) huile sur toile (87,5 × 61 cm)[47]

Houston, Museum of Fine Arts

  • Une Vue de la Salle des Antiquités Grecques, Romaines et Etrusques (Salle N°9) au Louvre (non daté) huile sur toile (37,5 × 22 cm)[48]

Los Angeles, The J.Paul Getty Museum

  • Portrait de la Marquise de Miramon, née Thérèse Feuillant (1866) huile sur toile (128 × 77 cm)[49]
  • Young Woman in a Rocking Chair (Etude pour "The Last Evening") (vers 1873) aquarelle et gouache, crayon, sur papier marron (28,7 × 43,2 cm)[50]

Minneapolis Institute of Art

  • On the Thames, A Heron (vers 1871-1872) huile sur toile (93 × 60 cm)[51]
  • Le Voyage des Mages (1894) huile sur toile (71 × 102 cm)[52]
  • La Comtesse d'Yanville et Ses Quatre Enfants (vers 1895) pastel (135 × 126 cm)[53]

New York, Brooklyn Museum

  • La Vie de Notre Seigneur Jésus-Christ (1886-1894) portefolio de 513 œuvres (aquarelles, dessins à l'encre, huiles sur panneaux)[54]

New York, The Jewish Museum

  • La Création (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,7 × 24,6 cm)[55]
  • Adam Est Tenté par Eve (vers 1896-1902) gouache sur panneau (25 × 17,6 cm)[56]
  • La Malédiction de Dieu (vers 1896-1902) gouache sur panneau (18,5 × 26,3 cm)[57]
  • Adam et Eve Chassés du Paradis (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,6 × 31,7 cm)[58]
  • Caïn Conduit Abel à la Mort (vers 1896-1902) gouache sur panneau (23,9 × 18,7 cm)[59]
  • Le Châtiment de Caïn (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,5 × 28,4 cm)[60]
  • Tubal-Caïn (vers 1896-1902) gouache sur panneau (23,7 × 11,9 cm)[61]
  • La Naissance de Noé (vers 1896-1902) gouache sur panneau (14,6 × 18,9 cm)[62]
  • Noé (vers 1896-1902) gouache sur panneau (15,9 × 11,3 cm)[63]
  • Le Sacrifice de Noé (vers 1896-1902) gouache sur panneau (18,7 × 28,9 cm)[64]
  • Dieu apparaît à Noé (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,7 × 11,1 cm)[65]
  • La Construction de l'Arche (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,5 × 28,8 cm)[66]
  • Les Animaux Entrent dans l'Arche (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,9 × 17,4 cm)[67]
  • Le Déluge (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,6 × 22,4 cm)[68]
  • La Colombe revient à Noé (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,5 × 30,7 cm)[69]
  • Sem, Cham et Japhet (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22 × 24,9 cm)[70]
  • L'Ivresse de Noé (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,2 × 31,9 cm)[71]
  • Nemrod (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,9 × 13,3 cm)[72]
  • Construction de la Tour de Babel (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,7 × 29,9 cm)[73]
  • La Caravane d'Abraham (vers 1896-1902) gouache sur panneau (18,9 × 8,5 cm)[74]
  • Les Offrandes de Melchisédech (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,5 × 29,5 cm)[75]
  • Les Promesses de Dieu à Abraham (vers 1896-1902) gouache sur panneau (12,3 × 15 cm)[76]
  • Le Conseil d'Abraham à Sara (vers 1896-1902) gouache sur panneau (15,2 × 20,7 cm)[77]
  • Sarah (vers 1896-1902) gouache sur panneau (15,9 × 11,3 cm)[78]
  • Sara Est Emmenée au Palais de Pharaon (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,5 × 30,7 cm)[79]
  • Les Egyptiens Admirent la Beauté de Sara (vers 1896-1902) gouache sur panneau (17,5 × 23,3 cm)[80]
  • Sarah Ecoute et Rit (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,9 × 20,6 cm)[81]
  • Sarah Renvoie Agar (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,3 × 30,5 cm)[82]
  • Agar et l'Ange dans le Désert (vers 1896-1902) gouache sur panneau (23,8 × 15,3 cm)[83]
  • Agar quitte Abraham (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,2 × 18,1 cm)[84]
  • Abraham et les Trois Anges (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,8 × 28,8 cm)[85]
  • Dieu renouvelle ses promesses à Abraham (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,4 × 13,5 cm)[86]
  • Les Rois des Cinq Grandes Cités (vers 1896-1902) gouache sur panneau (18,3 × 31,4 cm)[87]
  • Les Sodomites (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,4 × 17 cm)[88]
  • Abraham Voit Sodome en Flammes (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,3 × 27 cm)[89]
  • Isaac Porte le Bois pour Son Sacrifice (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,2 × 13,8 cm)[90]
  • L'Offrande d'Abraham (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20 × 22,5 cm)[91]
  • Abraham Gardant Son Sacrifice (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,1 × 16 cm)[92]
  • Le Serviteur d'Abraham rencontre Rebecca (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,2 × 19,8 cm)[93]
  • Rebecca Rencontre Isaac Opportunément (vers 1896-1902) gouache sur panneau (29,6 × 18,9 cm)[94]
  • Les Filles de Loth (vers 1896-1902) gouache sur panneau (17,9 × 26,7 cm)[95]
  • Isaac Envoie Esaü Chasser (vers 1896-1902) gouache sur panneau (17,1 × 25,7 cm)[96]
  • La Préparation de la Soupe (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,3 × 26,8 cm)[97]
  • Jacob Lutte avec un Ange (vers 1896-1902) gouache sur panneau (25,4 × 17,8 cm)[98]
  • Jacob (vers 1896-1902) gouache sur panneau (24,4 × 12,3 cm)[99]
  • Jacob Voit Esaü Venir à Sa Rencontre (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,3 × 30 cm)[100]
  • La Rencontre d' Esaü et Jacob (vers 1896-1902) gouache sur panneau (18,1 × 27,4 cm)[101]
  • Jacob Trompe Isaac (vers 1896-1902) gouache sur panneau (16,9 × 25,1 cm)[102]
  • Jacob et Rachel au Puits (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,4 × 21 cm)[103]
  • Le Rêve de Jacob (vers 1896-1902) gouache sur panneau (31,1 × 15,2 cm)[104]
  • Rachel et Léa (vers 1896-1902) gouache sur panneau (17,8 × 27,9 cm)[105]
  • La Séduction de Dinah, Fille de Léa (vers 1896-1902) gouache sur panneau (24,4 × 17 cm)[106]
  • Joseph Révèle son Rêve à ses Frères (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,6 × 31,6 cm)[107]
  • Joseph Cherche ses Frères (vers 1896-1902) gouache sur panneau (29,4 × 17,1 cm)[108]
  • Joseph Jeté dans la Fosse (vers 1896-1902) gouache sur panneau (29,5 × 15,6 cm)[109]
  • Joseph Vendu en Egypte (vers 1896-1902) gouache sur panneau (16,2 × 25,4 cm)[110]
  • Jacob Pleure Son Fils Joseph (vers 1896-1902) gouache sur panneau (18,7 × 14,3 cm)[111]
  • Joseph Pleura (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,2 × 11,7 cm)[112]
  • Joseph Jeune (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,7 × 19,7 cm)[113]
  • Joseph Réside en Egypte (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,3 × 27,7 cm)[114]
  • Joseph Interprète les Rêves Pendant qu'Il Est en Prison (vers 1896-1902) gouache sur panneau (23,6 × 15,9 cm)[115]
  • Joseph Interprète les Rêves de Pharaon (vers 1896-1902) gouache sur panneau (15,1 × 22,6 cm)[116]
  • La Gloire de Joseph (vers 1896-1902) gouache sur panneau (27,6 × 23 cm)[117]
  • Joseph Se Fait Connaître de ses Frères (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,4 × 29,1 cm)[118]
  • Joseph et ses Frères Accueillis par Pharaon (vers 1896-1902) gouache sur panneau (30,8 × 21,9 cm)[119]
  • Les Frères de Joseph (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,8 × 29,5 cm)[120]
  • Joseph et Benjamin (vers 1896-1902) gouache sur panneau (27,5 × 17,6 cm)[121]
  • Joseph Converse avec Juda, son Frère (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,9 × 25,9 cm)[122]
  • Joseph Renvoie ses Frères avec des Sacs Pleins (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21 × 17,5 cm)[123]
  • La Découverte de la Coupe (vers 1896-1902) gouache sur panneau (23,1 × 17 cm)[124]
  • Les Derniers Instants de Jacob (vers 1896-1902) gouache sur panneau (18,1 × 28,7 cm)[125]
  • La Dépouille de Jacob Est Emmenée en Egypte (vers 1896-1902) gouache sur panneau (17,4 × 26,9 cm)[126]
  • Pharaon Constate l'Importance du Peuple Juif (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,9 × 29,1 cm)[127]
  • Pharaon et les Sages-femmes (vers 1896-1902) gouache sur panneau (27 × 22,3 cm)[128]
  • Moïse Posé Parmi les Roseaux (vers 1896-1902) gouache sur panneau (25,2 × 12,4 cm)
  • La Fille de Pharaon A Amené Moïse à Elle (vers 1896-1902) gouache sur panneau (29 × 16,1 cm)[129]
  • La Fille de Pharaon Reçoit la Mère de Moïse (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,5 × 26,5 cm)[130]
  • Moïse Distribue du Pain en Prison (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,7 × 19,7 cm)[131]
  • Moïse Tue un Egyptien (vers 1896-1902) gouache sur panneau (28,5 × 17,3 cm)[132]
  • Moïse près du Puits en Madian (vers 1896-1902) gouache sur panneau (28,4 × 15,1 cm)[133]
  • Moïse Défend les Filles de Jethro (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,3 × 30,5 cm)[134]
  • Jethro et Moïse (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,1 × 30,5 cm)[135]
  • Moïse et le Buisson Ardent (vers 1896-1902) gouache sur panneau (30,3 × 17,5 cm)[136]
  • Le Bâton de Moïse se Transforme en Serpent (vers 1896-1902) gouache sur panneau (28,3 × 16 cm)[137]
  • Moïse Vénère Dieu dans le Buisson Ardent (vers 1896-1902) gouache sur panneau (30,6 × 17,1 cm)[138]
  • Moïse Parle à Pharaon (vers 1896-1902) gouache sur panneau (18,9 × 28,6 cm)[139]
  • Les Eaux du Fleuve Transformées en Sang (vers 1896-1902) gouache sur panneau (29,5 × 19,8 cm)[140]
  • La Plaie des Mouches (vers 1896-1902) gouache sur panneau (29 × 16,1 cm)[141]
  • La Plaie des Furoncles et des Abcès (vers 1896-1902) gouache sur panneau (16,5 × 24,8 cm)[142]
  • La Plaie de la Grêle (vers 1896-1902) gouache sur panneau (28,4 × 20,8 cm)[143]
  • La Plaie des Sauterelles (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,8 × 23,9 cm)[144]
  • Pharaon et son Fils Mort (vers 1896-1902) gouache sur panneau (13,8 × 22,5 cm)[145]
  • Pharaon Sollicite Moïse (vers 1896-1902) gouache sur panneau (13,7 × 19,1 cm)[146]
  • Moïse (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,3 × 10,8 cm)[147]
  • Aaron (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,2 × 14 cm)[148]
  • l'Election d'Aaron (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,4 × 28,9 cm)[149]
  • L'Exode (vers 1896-1902) gouache sur panneau (6,4 × 29,8 cm)[150]
  • Les Eaux se Divisent (vers 1896-1902) gouache sur panneau (10,3 × 28,3 cm)[151]
  • Pharaon Poursuit les Israélites (vers 1896-1902) gouache sur panneau (9,3 × 29,8 cm)[152]
  • Les Egyptiens Sont Détruits (vers 1896-1902) gouache sur panneau (9,3 × 28,3 cm)[153]
  • Les Chants de Joie (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,1 × 26,7 cm)[154]
  • Des Cailles Sont Envoyées sur les Israélites (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,4 × 31,3 cm)[155]
  • La Collecte de la Manne (vers 1896-1902) gouache sur panneau (29,1 × 24 cm)[156]
  • Le Camp Devant le Sinaï (vers 1896-1902) gouache sur panneau (28,1 × 19,7 cm)[157]
  • Moïse et les Dix Commandements (vers 1896-1902) gouache sur panneau (27,3 × 14,5 cm)[158]
  • Le Veau d'Or (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,6 × 26,8 cm)[159]
  • Moïse Détruit les Tables de la Loi (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,4 × 17,5 cm)[160]
  • Le Briseur de Sabbat Lapidé (vers 1896-1902) gouache sur panneau (27,3 × 21,2 cm)[161]
  • Les Deux Prêtres Sont Détruits (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21 × 27,8 cm)[162]
  • Les Corps des Morts Emmenés (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,7 × 27 cm)[163]
  • Myriam Exclue du Camp (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,6 × 14,9 cm)[164]
  • Dieu Rassure Moïse (vers 1896-1902) gouache sur panneau (25,1 × 18,1 cm)[165]
  • Moïse Parle au Peuple (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,1 × 24,1 cm)[166]
  • Moïse Interdit au Peuple de Le Suivre (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,3 × 27,7 cm)[167]
  • L'Orfèvre (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,3 × 11,4 cm)[168]
  • Moïse et Aaron Parlent au Peuple (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,4 × 25,7 cm)[169]
  • Moïse Frappe le Rocher (vers 1896-1902) gouache sur panneau (28,8 × 21,8 cm)[170]
  • Moïse Frappe le Rocher dans le Désert (vers 1896-1902) gouache sur panneau (18,7 × 28,2 cm)[171]
  • Moïse sur la Montagne Pendant la Bataille (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,5 × 17,9 cm)[172]
  • Moïse et Aaron Montent au Mont Sinaï (vers 1896-1902) gouache sur panneau (28,7 × 21,3 cm)[173]
  • Moïse Bénit Josué Devant le Grand Prêtre (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,2 × 29,8 cm)[174]
  • Moïse Voit la Terre Promise Au Loin (vers 1896-1902) gouache sur panneau (30 × 17,5 cm)[175]
  • Les Grappes de Canaan (vers 1896-1902) gouache sur panneau (27,6 × 23 cm)[176]
  • La Mort de Moïse (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,8 × 30,2 cm)[177]
  • L'Arche Traverse le Jourdain (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,4 × 27,6 cm)[178]
  • Josué et l'Ange Devant Jéricho (vers 1896-1902) gouache sur panneau (26,4 × 15,2 cm)[179]
  • Josué dans le Sanctuaire (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,2 × 13,1 cm)[180]
  • L'Ange Monte au Ciel (vers 1896-1902) gouache sur panneau (24 × 17,8 cm)[181]
  • La Mutilation d'Adoni-Bézek (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,7 × 15,9 cm)[182]
  • Eglon tué par Ehud (vers 1896-1902) gouache sur panneau (21,1 × 12,5 cm)[183]
  • L'Ange Met le Feu à l'Autel de Gédéon (vers 1896-1902) gouache sur panneau (19,4 × 24,8 cm)[184]
  • Gédeon Demande du Pain aux Hommes de Soukkot (vers 1896-1902) gouache sur panneau (27,9 × 23,3 cm)[185]
  • Abimelech Tue ses Soixante-dix Frères (vers 1896-1902) gouache sur panneau (22,9 × 30 cm)[186]
  • La Fille de Jephté et ses Accompagnantes (vers 1896-1902) gouache sur panneau (31,4 × 24,6 cm)[187]
  • Balaam et l'Anesse (vers 1896-1902) gouache sur panneau (27,9 × 17,8 cm)[188]
  • La Pâque Juive (vers 1896-1902) gouache sur panneau (20,5 × 12,9 cm)[189]

New York, The Metropolitan Museum of Art

  • Le Thé (1872) huile sur bois (66 × 48 cm)[190]
  • Matin de Printemps (vers 1875) huile sur toile (56 × 42,5 cm)[191]
  • En Plein Soleil (vers 1881) huile sur toile (25 × 35 cm)[192]

Norfolk (Virginie), Chrysler Museum of Art

  • The Artists' Wives (1885)[193]

Philadelphia Museum of Art

  • Portrait d'Eugène Coppens de Fontenay (1867) huile sur toile (70 × 39 cm)[194]

Ponce (Porto Rico), Museo de Arte

  • In the Louvre (l'Esthétique) (1883-1885)[195]

Providence, RISD Museum of Art

  • La Danse Macabre (1860) huile sur toile (37 × 122 cm)[196]
  • Croquet (vers 1878) aquarelle (61 × 35,7 cm)[197]
  • Lady at a Piano (vers 1881) aquarelle (42,2 × 34 cm)[198]
  • The Two Friends (vers 1881) huile sur toile (116 × 53 cm)[199]
  • Ces Dames des Chars (1883-1885) huile sur toile (146 × 101 cm)[200]

Richmond, Virginia Museum of Fine Arts

  • Etude pour "Mrs. Newton with a Child by a Pool" (vers 1877-1878) huile sur panneau d'acajou (32,4 × 42,5 cm)[201]

Santa Barbara Museum of Art

  • Visiteurs Etrangers au Louvre (vers 1883-1885) huile sur toile (74 × 49,5 cm)[202]

San Francisco, Fine Arts Museums

  • Autoportrait (vers 1865) huile sur toile (50 × 30 cm)[203]

Washington, National Gallery of Art

  • Hide and Seek (Cache-Cache) (vers 1877) huile sur bois (73,4 × 53,9 cm)[204]

Williamstown, Clark Art Institute

  • Chrysanthemums (Les Chrysanthèmes) (vers 1874-1876) huile sur toile (118 × 76 cm)[205]

FranceModifier

Besançon, Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie

  • Le Petit Nemrod (vers 1882) huile sur toile (109,5 × 140 cm)

Compiègne, Musée National du Château

  • L'Impératrice Eugénie et le Prince impérial dans le parc de Campden Palace (vers 1874) huile sur toile (105 × 150 cm)[206]

Dijon, Musée National Magnin

  • Jeune Femme LIsant (vers 1877) huile sur bois (30,2 × 22,6 cm)[207]

Nantes, Musée des Beaux-Arts

  • L'Embuscade ou Tentative d'Enlèvement (vers 1865) huile sur toile (57 × 93 cm)[208]
  • Suite de l'Enfant Prodigue: Le départ (vers 1880) huile sur toile (86,5 × 116 cm)[209]
  • Suite de l'Enfant Prodigue: En pays étranger (vers 1880) huile sur toile (86,5 × 116 cm)[209]
  • Suite de l'Enfant Prodigue: Le retour (vers 1880) huile sur toile (86 × 116 cm)[209]
  • Suite de l'Enfant Prodigue: Le veau gras (vers 1880) huile sur toile (86 × 116 cm)[209]
  • Portrait du Père Bichet (1885) huile sur toile (88 × 118 cm)[209]
  • Portrait de Madame de Senonnes. Copie en grisaille d'après Ingres (1899) huile sur toile, en grisaille (102 × 81 cm)[209]

Paris, Musée des Beaux-Arts de la Ville

  • Le Retour de l'Enfant Prodigue (1862) huile sur toile (115,5 × 206 cm)[210]
  • Le Départ de l'Enfant Prodigue (1863) huile sur toile (107 × 226 cm)[211]
  • Renée Mauperin et son Père en Egypte (avant 1864) huile sur bois (29,4 × 39,8 cm)[212]
  • Portrait de Jeune Femme (vers 1883) crayon et pastel (73 × 59 cm)[213]
  • La Liseuse (vers 1883) pastel (63 × 51 cm)[214]
  • Portrait de Mathilde Sée (vers 1885) pastel sur papier collé sur toile (61,5 × 77 cm)[215]

Paris, Musée du Louvre

  • Vue du Palier de l'Escalier nord de la Colonnade du Louvre (vers 1875-1880) huile sur carton (62 × 38 cm)[216]
  • Vue de la Salle de Septime Sévère prise de la Salle de la Paix au Louvre (vers 1879) huile sur carton (58 × 38,5 cm)[217]

Paris, Musée d'Orsay

  • Rencontre de Faust et de Marguerite (1860) huile sur bois (78 × 117 cm)[218]
  • Les Deux Sœurs (1863) huile sur toile (210 × 135,5 cm)[219]
  • Portrait de Mademoiselle L.L. (1864) huile sur toile (123,5 × 99 cm)[220]
  • Portrait du marquis et de la marquise de Miramon et de leurs enfants (1865) huile sur toile (177 × 217 cm)[221]
  • Le Cercle de la rue Royale (1868) huile sur toile (175 × 281 cm)[222]
  • La Rêveuse (vers 1876) huile sur bois (34,9 × 60,3 cm)[223]
  • Evening (ou Le Bal) (1878) huile sur toile (91 × 51 cm)[224]'[225]
  • Mère et enfant assis sur le perron d'une maison de campagne (1881) huile sur toile (90 × 49,5 cm)[226]

NorvègeModifier

Oslo, Musée national

  • Lady and Chambermaid (vers 1870) huile sur toile (40 × 50,5 cm)[227]

Royaume-UniModifier

Bristol Museum & Art Gallery

  • Les Adieux: The Farewells (1871) huile sur toile (100 × 62,5 cm)[228]

Bury St Edmunds, West Suffolk Heritage Service

  • Sydney Isabella Milner-Gibson (1872) huile sur toile (126 × 99 cm)[229]

Cardiff, National Museum Wales

  • The Parting (1872) huile sur toile (69 × 91 cm)[230]'[231]

Liverpool, Walker Art Gallery

  • Catherine Smith Gill and Two of Her Children (1877) huile sur toile (152,5 × 101,5 cm)[232]

Leeds Art Gallery

  • The Bridesmaid (non daté) huile sur toile (147 × 102 cm)[233]

Londres, Guildhall Art Gallery

  • Too Early (1873) huile sur toile (71 × 102 cm)[234]
  • The Last Evening (1873) huile sur toile (72 × 103 cm)[235]
  • A Civic Procession Descending Ludgate Hill, London (1879) huile sur toile (215 × 109 cm)[236]

Londres, Museum of the Home

  • View of the Garden at 17 Grove End Road (1874-1882) huile sur toile (25 × 20 cm)[237]

Londres, National Portrait Gallery

  • Abdul Aziz (1869) aquarelle (29,8 × 18,1 cm)[238]
  • Alexander II, Emperor of Russia (1869) aquarelle (30,1 × 18,1 cm)[239]
  • Frederick Burnaby (1870) huile sur toile (50 × 61 cm)[240]
  • Sir John Pender (1871) aquarelle (30,2 × 18,7 cm)[241]
  • Sir Henry Keppel (1876) aquarelle (31,1 × 18,4 cm)[242]

Londres, Tate

  • The Ball on Shipboard (vers 1874) huile sur toile (84 × 129,5 cm)[243]
  • Holyday (vers 1876) huile sur toile (76 × 99 cm)[244]
  • Summer (‘Portrait’) (1876) huile sur toile (91 × 51 cm)[245]
  • The Gallery of HMS Calcutta (Portsmouth) (vers 1877) huile sur toile (69 × 92 cm)[246]
  • Portsmouth Dockyard (vers 1877) huile sur toile (38 × 55 cm)[247]

Manchester Art Gallery

  • Hush! (1874) huile sur toile (74 × 112 cm)[248]
  • A Convalescent: The Warrior's Daughter (alternative title) (non daté) huile sur panneau (36 × 22 cm)[249]

Northampton Museums and Art Gallery

Sheffield, Museums Sheffield

  • The Convalescent (vers 1876) huile sur toile (75 × 98 cm)[251]

Southampton City Art Gallery

  • Dans l'Eglise (1865) huile sur toile (115 × 69 cm)[252]
  • The Captain's Daughter (1873) huile sur toile (72 × 105 cm)[253]

Wimpole, National Trust Wimpole Hall

  • The Crack Shot (1869) huile sur panneau (67,5 × 46,5 cm)[254]
  • A Study for 'By Water': Kathleen Kelly (1854–1882), Mrs Isaac Newton (vers 1880) huile sur panneau (31 × 25,5 cm)[255]

Wakefield, The Hepworth Wakefield

  • On the Thames (ou How Happy I Could Be with Either) (vers 1876) huile sur toile (75 × 118 cm)[256]

RussieModifier

Saint-Pétersbourg, Musée de l'Ermitage

  • Voix intérieures (Le Christ Consolant les Vagabonds) (1885) huile sur toile (214 × 124 cm)[257]

ExpositionsModifier

  • 1864 : Royal Academy de Londres.
  • 2020 : le musée d'Orsay envisageait une exposition « James Tissot, l'ambigu moderne » du 23 mars au 19 juillet, elle a dû être reportée à la suite de la crise sanitaire du Covid-19. Celle-ci se tiendra finalement du 23 juin au 13 septembre 2020. Un documentaire de 52 minutes réalisé par Pascale Bouhénic, « Tissot, l'étoffe d'un peintre », est disponible sur le site de la chaîne Arte.

Notes et référencesModifier

  1. [1]
  2. [2]
  3. Musée d'Orsay [3])
  4. James McNeill Whistler, Caprice en violet et or : le paravent doré, 1864, Freer Gallery of Art, Washington.
  5. Titre exact référence au musée des beaux-arts de Dijon
  6. http://mba.dijon.fr/data/pdf/tissot.pdf
  7. [4])
  8. [5]
  9. d'une part il expose fin 1871 à Vienne un tableau intitulé : Vive la République ! (aujourd'hui au Museum and Picture Gallery à Baroda en Inde) mais d'autre part il a des intérêts et des liens nombreux en Angleterre, à commencer par l'éditeur de Vanity Fair, avec lequel il s’était lié d’amitié. cf. Le “Victorian-neoclassicism” (la peinture “victorienne”) [6]
  10. [7]
  11. (en)Tissot paintings as « mere painted photographs of vulgar society. »
  12. Jean-Jacques Lévêque, Les années impressionnistes : 1870−1889, p. 438.
  13. La peinture victorienne
  14. « Collections du Musée des beaux-arts de Nantes »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (recherche rapide : « Tissot prodigue »), dépôt de l'État de 1914, site collection.museedesbeauxarts.nantes.fr
  15. James Tissot, Le départ et Le retour du fils prodigue, 1862-1863, Petit Palais, Paris.
  16. (en) Joseph Winkelman, « A brief history of the Royal Society of Painter-Printmakers », sur artmondo.net (consulté le 11 mai 2017).
  17. http://www.jamestissot.org/biography.html
  18. Eugenia Parry Janis, « Tissot Retrospective », The Burlington Magazine, 1968, p. 303.
  19. Nicolas Pioch
  20. Salon de 1894 : « L'œuvre qui, au Champ-de-Mars, a marqué cette année le plus considérable effort, c'est incontestablement la Vie de Jésus-Christ, cette « suite » de 270 compositions tirées des quatre évangiles et qui ont coûté à M. James Tissot six longues années de travail, de recherches et de voyages », Fernand Bourgeat p. 59 .
  21. [8]
  22. [9]
  23. http://www.apophtegme.com/ROULE/dominicains.pdf
  24. [10]
  25. "Il montre deux personnages illuminés par des Esprits de lumière qu'ils portent dans leurs mains, la dame est identifiée comme une parente"[11]
  26. « His pictures are distinguished most obviously by his love of painting women's costumes : indeed, his work--which has a fashion-plate elegance and a chocolate-box charm-- has probably been more often reproduced in works on the history of costume than on the history of painting », Nicolas Pioch
  27. « Redécouverte - James Tissot sous influence », dans Le Journal des Arts, no 228, 6 janvier 2006.
  28. Toile de 216 × 330 cm.
  29. Il y gagna chez les socialistes et anciens communards les surnoms de « massacreur de Paris » et de « bourreau de la Commune » (source : Jean-Jacques Fechter, Le socialisme français de l'affaire Dreyfus à la grande guerre, Librairie Droz, Genève 1965, p. 62.). Nommé ministre de la guerre en juin 1899 et accueilli par les députés socialistes qui criaient : « Assassin ! », il répondit simplement : « Assassin ? Présent. » (source : Harvey Goldberg, The Life of Jean Jaures, University of Wisconsin Press, 2003, p. 255.)
  30. [12] et [13]
  31. « L'Impératrice Eugénie et le Prince impérial dans le parc de Camden Place » (consulté le 10 juillet 2020).
  32. (en) « Museum / Collections / Chrysanthemums », sur www.clarkart.edu (consulté le 4 octobre 2017).
  33. photo.rmn.fr.
  34. « Baron Aimé de la Seillière »
  35. « An interesting story »
  36. « The Widower »
  37. « Octobre »
  38. « The Convalescent »
  39. « The Shop Girl »
  40. « Marguerite in Church »
  41. « The Three Crows Inn, Gravesend »
  42. « The Sojourn in Egypt »
  43. « Les Éclaireurs de la Seine »
  44. « The Confessional »
  45. « L'Ambitieuse »
  46. « Young Women Looking at Japanese Articles »
  47. « Seaside »
  48. « A View of a Room of Greek, Roman and Etruscan Antiquities (Salle no. 9) in the Louvre »
  49. « Portrait of the Marquise de Miramon, née Thérèse Feuillant »
  50. « Young Woman in a Rocking Chair, »
  51. « On the Thames, A Heron »
  52. « Journey of the Magi »
  53. « Comtesse d’Yanville and Her Four Children »
  54. « The Life of Our Lord Jesus Christ »
  55. « The Creation »
  56. « Adam Is Tempted by Eve »
  57. « God's Curse »
  58. « Adam and Eve Driven From Paradise »
  59. « Cain Leadeth Abel to Death »
  60. « Cain's Punishment »
  61. « Tubal-Cain »
  62. « Birth of Noah »
  63. « Noah »
  64. « Noah's Sacrifice »
  65. « God Appears to Noah »
  66. « Building the Ark »
  67. « The Animals Enter the Ark »
  68. « The Deluge »
  69. « The Dove Returns to Noah »
  70. « Shem, Ham and Japheth »
  71. « Noah's Drunkenness »
  72. « Nimrod »
  73. « Building the Tower of Babel »
  74. « The Caravan of Abram »
  75. « The Offerings of Melchizedek »
  76. « God's Promises to Abram »
  77. « Abram's Counsel to Sarai »
  78. « Sarah »
  79. « Sarai Is Taken to Pharaoh's Palace »
  80. « The Egyptians Admire Sarai's Beauty »
  81. « Sarah Hears and Laughs »
  82. « Sarai Sendeth Hagar Away »
  83. « Hagar and the Angel in the Desert »
  84. « Hagar Departeth From Abraham »
  85. « Abraham and the Three Angels »
  86. « God Renews His Promises to Abraham »
  87. « The Kings of the Five Great Cities »
  88. « The Sodomites »
  89. « Abraham Sees Sodom in Flames »
  90. « Isaac Bears the Wood for His Sacrifice »
  91. « The Offering of Abraham »
  92. « Abram Guarding His Sacrifice »
  93. « Abraham's Servant Meeteth Rebecca »
  94. « Rebecca Meets Isaac by the Way »
  95. « The Daughters of Lot »
  96. « Isaac Sends Esau to Hunt »
  97. « The Mess of Pottage »
  98. « Jacob Wrestleth With an Angel »
  99. « Jacob »
  100. « Jacob Sees Esau Coming to Meet Him »
  101. « The Meeting of Esau and Jacob »
  102. « Jacob Deceives Isaac »
  103. « Jacob and Rachel at the Well »
  104. « Jacob's Dream »
  105. « Rachel and Leah »
  106. « The Seduction of Dinah, Daughter of Leah »
  107. « Joseph Reveals His Dream to His Brethren »
  108. « Joseph Seeks His Brethren »
  109. « Joseph Cast Into the Pit »
  110. « Joseph Sold Into Egypt »
  111. « Jacob Mourns His Son Joseph »
  112. « Joseph Wept »
  113. « Joseph the Youth »
  114. « Joseph Dwelleth in Egypt »
  115. « Joseph Interpreteth the Dreams While in Prison »
  116. « Joseph Interprets Pharaoh's Dream »
  117. « The Glory of Joseph »
  118. « Joseph Maketh Himself Known to His Brethren »
  119. « Joseph and His Brethren Welcomed by Pharaoh »
  120. « The Brothers of Joseph »
  121. « Joseph and Benjamin »
  122. « Joseph Converses With Judah, His Brother »
  123. « Joseph Sendeth His Brethren Away With Full Sacks »
  124. « The Cup Found »
  125. « Jacob's Last Moments »
  126. « Jacob's Body Is Taken to Egypt »
  127. « Pharaoh Notes the Importance of the Jewish People »
  128. « Pharaoh and the Midwives »
  129. « Pharaoh's Daughter Has Moses Brought to Her »
  130. « Pharaoh's Daughter Receives the Mother of Moses »
  131. « Joseph Distributes Bread in the Prison »
  132. « Moses Slays an Egyptian »
  133. « Moses by the Well at Midian »
  134. « Moses Defends Jethro's Daughters »
  135. « Jethro and Moses »
  136. « Moses and the Burning Bush »
  137. « Moses' Rod is Turned Into a Serpent »
  138. « Moses Adores God in the Burning Bush »
  139. « Moses Speaks to Pharaoh »
  140. « Water is Changed Into Blood »
  141. « The Plague of Flies »
  142. « The Plague of Boils and Blains »
  143. « The Plague of Hail »
  144. « The Plague of Locusts »
  145. « Pharaoh and His Dead Son »
  146. « Pharaoh Sueth to Moses »
  147. « Moses »
  148. « Aaron »
  149. « The Election of Aaron »
  150. « The Exodus »
  151. « The Waters Are Divided »
  152. « Pharaoh Pursues the Israelites »
  153. « The Egyptians Are Destroyed »
  154. « The Songs of Joy »
  155. « Quails Are Sent to the Israelites »
  156. « The Gathering of the Manna »
  157. « The Camp Before Sinai »
  158. « Moses and the Ten Commandments »
  159. « The Golden Calf »
  160. « Moses Destroyeth the Tables of the Ten Commandments »
  161. « The Sabbath-Breaker Stoned »
  162. « The Two Priests Are Destroyed »
  163. « The Dead Bodies Carried Away »
  164. « Miriam Shut Out From the Camp »
  165. « God Reassures Moses »
  166. « Moses Speaks to the People »
  167. « Moses Forbids the People to Follow Him »
  168. « The Goldsmith »
  169. « Moses and Aaron Speak to the People »
  170. « Moses Strikes the Rock »
  171. « Moses Smiteth the Rock in the Desert »
  172. « Moses on the Mountain During the Battle »
  173. « Moses and Aaron Go Up to Mount Sinai »
  174. « Moses Blesseth Joshua Before the High Priest »
  175. « Moses Sees the Promised Land From Afar »
  176. « The Grapes of Canaan »
  177. « The Death of Moses »
  178. « The Ark Passes Over the Jordan »
  179. « Joshua and the Angel Before Jericho »
  180. « Joshua in the Sanctuary »
  181. « The Angel Ascends Toward Heaven »
  182. « The Mutilation of Adoni-Bezek »
  183. « Eglon Slain by Ehud »
  184. « The Angel Puts Fire on the Altar of Gideon »
  185. « Gideon Asks for Bread From the Men of Succoth »
  186. « Abimelech Slays His Seventy Brethren »
  187. « The Daughter of Jephthah and Her Companions »
  188. « Balaam and the Ass »
  189. « The Jews' Passover »
  190. « Tea »
  191. « Spring Morning »
  192. « En plein soleil »
  193. « The Artists' Wives »
  194. « Portrait of Eugène Coppens de Fontenay »
  195. « In the Louvre (L’Esthetique) »
  196. « The Dance of Death »
  197. « Croquet »
  198. « Lady at a Piano »
  199. « The Two Friends »
  200. « Ladies of the Chariots (Ces Dames des chars) »
  201. « Study for "Mrs. Newton with a Child by a Pool" »
  202. « Foreign Visitors at the Louvre »
  203. « Self Portrait »
  204. « Hide and Seek »
  205. « Chrysanthemums »
  206. « L’Impératrice Eugénie et le prince impérial dans le parc de Camden Place »
  207. « Jeune Femme lisant »
  208. « L'embuscade ou Tentative d'enlèvement »
  209. a b c d e et f « oeuvres de James Tissot au Musée de Nantes »
  210. « Le retour de l'enfant prodigue »
  211. « Le départ de l'enfant prodigue »
  212. « Renée Mauperin et son père en Egypte »
  213. « Portrait de jeune femme »
  214. « La Liseuse »
  215. « Portrait de Mathilde Sée »
  216. « Vue du Palier de l'Escalier nord de la Colonnade du Louvre »
  217. « Vue de la Salle de Septime Sévère prise de la Salle de la Paix au Louvre »
  218. « Rencontre de Faust et de Marguerite »
  219. « Les deux soeurs »
  220. « Portrait de Mademoiselle L.L. »
  221. « Portrait du marquis et de la marquise de Miramon et de leurs enfants »
  222. « Le cercle de la rue Royale »
  223. « La rêveuse »
  224. « Evening »
  225. « Le Bal »
  226. « Mère et enfant assis sur le perron d'une maison de campagne »
  227. « Lady and Chambermaid »
  228. « Les Adieux: The Farewells »
  229. « Sydney Isabella Milner-Gibson »
  230. « The Parting, Artuk »
  231. « The parting, NMW »
  232. « Catherine Smith Gill and Two of Her Children »
  233. « The Bridesmaid »
  234. « Too Early »
  235. « The Last Evening »
  236. « A Civic Procession Descending Ludgate Hill, London »
  237. « View of the Garden at 17 Grove End Road »
  238. « Abdul Aziz »
  239. « Alexander II, Emperor of Russia »
  240. « Frederick Burnaby »
  241. « Sir John Pender »
  242. « Sir Henry Keppel »
  243. « The Ball on Shipboard »
  244. « Holyday »
  245. « Summer (‘Portrait’) »
  246. « The Gallery of HMS Calcutta (Portsmouth) »
  247. « Portsmouth Dockyard »
  248. « Hush! »
  249. « A Convalescent : The Warrior's Daughter (alternative title) »
  250. « Louise Colet »
  251. « The Convalescent »
  252. « In Church »
  253. « The Captain’s Daughter »
  254. « The Crack Shot »
  255. « A Study for 'By Water': »
  256. « On the Thames »
  257. « Inner Voices (Christ Consoling the Wanderers) »

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Dictionnaire Bénézit.
  • Jean-Jacques Lévêque, Les années impressionnistes, 1870-1889, ACR Éditions, 1990.
  • Collectif sous la direction de Cyrille Sciama, James Tissot et ses Maîtres, Éditions du musée des Beaux-Arts de Nantes, 2006 (ISBN 2850569232).
  • (en) Russel Ash, James Tissot, éditions Herscher, 1993 (ISBN 2733502190).
  • (en) Nancy Rose Marshall & Dr Malcolm WarnerJames Tissot: Victorian Life / Modern Love, Yale University Press / First Édition, 1999.
  • (en) Katharine A. Lochnan, Seductive Surfaces: The Art of Tissot, 1999.
  • (en) Gabriel P. Weisberg, « James Tissot », Print Quarterly, vol. 2, no 3, 1985.

IconographieModifier

 
Autoportrait (1898, détail), localisation inconnue.

Liens externesModifier