Héron

nom vernaculaire de plusieurs espèces d'oiseaux

Héron est un terme générique désignant de nombreuses espèces d'oiseaux appartenant à différents genres de la famille des ardéidés. Ce sont des oiseaux échassiers de taille moyenne à grande, se caractérisant par un cou long et grêle, replié en forme de « S », et par un bec jaune orangé, allongé et conique en forme de poignard. Les hérons vivent dans les zones humides, les plans d'eau (lacs ou étangs) et les cours d'eau, se nourrissant de batraciens, poissons ou rongeurs.

Héron
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Héron » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Héron cendré (Ardea cinerea)

Taxons concernés

Les hérons se trouvent dans les genres :

Le terme « héron » est attesté en français depuis le XIVe siècle. Ce terme dérive du francique *haigro, origine que l'on retrouve en haut allemand heigir, en moyen flamand heiger[1] et danois Hejrer. Le petit du héron s'appelle le héronneau.

La famille des ardéidés comprend aussi les aigrettes ainsi que les butors et apparentées : crabiers, bihoreaux, savacou, onorés et blongios; dont certaines espèces sont également qualifiées de hérons.

Liste des noms normalisésModifier

Nom normalisé du CINFO (màj 2009) pour les espèces valides existantes d'après la classification de référence (version 2.2, 2009) du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) :

AlimentationModifier

La majorité des espèces de ce groupe consomme des proies aquatiques, en particulier des poissons, des amphibiens et des insectes. Toutefois, certaines se nourrissent en grande partie de proies terrestres (petits rongeurs notamment et de petits oiseaux) toute l'année ou une partie de celle-ci.

 
Héron noir pratiquant la chasse à l'ombrelle.

Le héron noir notamment pratique parfois la chasse à l'ombrelle, en étendant ses ailes comme une ombrelle autour de ses pieds et de sa tête. Cette technique lui permet de diminuer les reflets du soleil, et également de figer les poissons à ses pieds qui se croient alors à l'abri[2],[3],[4].

HabitatModifier

 
Photographie d'une héronnière près de Dun-Le-Palestel.

Le héron niche dans une héronnière. Celle-ci est le plus souvent installée dans des bois et bosquets au sein de zones humides ou à proximité.

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier