Jérémie Galland

coureur cycliste français

Jérémie Galland, né le à Villeneuve-Saint-Georges, est un coureur cycliste français, professionnel de 2007 à 2014.

Jérémie Galland
Galland 4JDD 2010.JPG
Jérémie Galland lors des Quatre Jours de Dunkerque 2010.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes amateurs
2003-2004US Créteil
2005CA Mantes-la-Ville 78
2006CC Nogent-sur-Oise
Équipes professionnelles
08.2005-12.2005[n 1]Cofidis (stagiaire)
08.2006-12.2006[n 2]Agritubel (stagiaire)
2007-2008Auber 93
2009Besson Chaussures
2010-2012Saur-Sojasun
2013Sojasun

BiographieModifier

Jérémie Galland fait ses débuts comme cycliste dans l'équipe de l'EC Montgeron-Vigneux. Il remporte beaucoup de courses dans les catégories Minime, Cadet, Junior en Ile-de-France et doit quitter son club formateur par la suite pour évoluer dans de meilleures catégories que ce que peut lui offrir ce club[1].

En 2005, il rejoint les rangs du CA Mantes la Ville en Elite, et termine à la seconde place de la Coupe de France des clubs de Division Nationale Espoir. En fin de saison, il est recruté comme stagiaire professionnel dans l'équipe Cofidis mais ne décroche pas de contrat.

En 2006, il intègre l'équipe du CC Nogent sur Oise qui se hisse à la première place de la Coupe de France des clubs de Division Nationale 1. Il est de nouveau intégré en fin de saison comme stagiaire pro dans l'équipe Agritubel avec qui il dispute le Tour de l'Avenir remporté par Moises Duenas de cette même équipe.

A la suite de cette saison, il décroche son premier contrat professionnel dans l'équipe Auber93 en 2007.

Coureur puncheur polyvalent avec une bonne pointe de vitesse, il signe de nombreuses places d'honneur et remporte sa première grande victoire professionnelle en 2009, en gagnant le Grand Prix de Plumelec-Morbihan, épreuve comptant pour la Coupe de France.

Il gagne en 2010 les Boucles de la Mayenne et la première étape du Tour du Limousin[1] et se classe notamment 3e de la 1re étape de Paris Nice.

En , lors des Boucles du Sud Ardèche, il chute et souffre d'une fracture d'une clavicule[2] gauche. De retour à la compétition, il se classe 6e du classement général du Tour du Luxembourg et dispute le Tour de France en 2011. Plus tard dans la saison, il est sélectionné comme remplaçant pour course en ligne des championnats du monde[1],[3] à Copenhague.

L'année suivante, il est également sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde de Valkenburg, cette fois comme titulaire. Il doit cependant renoncer à participer après une chute au Tour de Grande-Bretagne qui se solde par une nouvelle fracture de la clavicule droite[1],[4].

En , alors que l'équipe continentale professionnelle Sojasun cesse son activité, Jérémie Galland, initialement sous contrat jusque fin 2014, ne retrouve pas d'équipe et décide d'arrêter sa carrière professionnelle[1].

En reconversion, il est depuis 2015 Ambassadeur Hospitalités et Relations Publiques sur le Tour de France, Tour of Oman, Arctic Race of Norway, Paris-Roubaix, Paris-Tours pour la société ASO, organisatrice du Tour de France.

En 2015, il reprend ses études à l'INSEP en suivant le Master '"Science, expertise et performance de haut niveau"' (SEPHN).

En 2015 et 2016, il intervient comme consultant sur Eurosport et lors de colloques d'entreprise.

En 2016, il intègre l'école nationale de kinésithérapie et de rééducation (ENKRE) en passant par la filière de sélection des sportifs de haut niveau.

Depuis 2017, il anime les sessions d'entrainement pour le compte de la marque The North Face et de sa communauté de l'outdoor Never Stop Paris.

Il exerce aujourd'hui en tant que Masseur-kinésithérapeute en cabinet libéral.

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Calendrier mondial UCI 237e[5]
UCI Africa Tour 164e[6]
UCI Europe Tour 968e[7] 548e[8] 114e[9] 56e[10] 59e[11] 135e[12] 76e[13] 518e[14]

Pratiques sportivesModifier

Pendant sa carrière cycliste, il pratique le ski de fond en skating pendant sa préparation hivernale. Il prend part à la Transjurassienne et à la Foulée Blanche en 2014[15].

Après sa carrière, il pratique le trail pour le plaisir et participe à des courses locales et montagnardes[16]. Il remporte le Castor Garou en 2017 et le 34km de l'Imperial Trail de Fontainebleau en 2018[17].

Il s'aligne également sur des courses en montagne tel que la Marathon Race d'Annecy, l'Ubaye Trail 42km, le Trail des Glières 65km en duo (5e), le Marathon du Mont Blanc, le Trail du Sancy 60km (7e), Vars Mountain Trail 42km (6e), XL Race d'Annecy 85km (15ème), le trail de la Sainte Victoire 36km ou encore le trail hivernal du Sancy Mont-Dore 30km (16e).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er août 2005 au 31 décembre 2005
  2. Du 1er août 2006 au 31 décembre 2006

RéférencesModifier

  1. a b c d et e Jérôme Lemonnier, « Jérémie Galland, un jeune retraité à la carrière exemplaire », sur essonneinfo.fr,
  2. « Saur Sojasun : Fracture pour Galland », sur velostory.net,
  3. « Jalabert emmène Feillu », sur eurosport.fr,
  4. « Jérémie Galland forfait », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  5. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  6. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  7. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  8. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  9. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  10. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. « Vercors. Au programme de la Foulée Blanche 2014 », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 2 août 2020)
  16. Emeline GALL, « Du cyclisme professionnel aux ultra-trails : Jérémie Galland court toujours. » (consulté le 2 août 2020)
  17. « Impérial Trail de Fontainebleau. Sandra Olivier impératrice », sur actu.fr (consulté le 2 août 2020)

Liens externesModifier