Ouvrir le menu principal

Course en ligne masculine aux championnats du monde de cyclisme sur route 2011

compétition de cyclisme
Course en ligne masculine aux Championnats du monde de cyclisme sur route 2011
Description de cette image, également commentée ci-après
Matthew Goss, Mark Cavendish, André Greipel sur le podium
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Organisateur(s) UCI
Lieu(x) Drapeau : Danemark Copenhague, Danemark
Épreuves course en ligne
Distance 260,1 km

Palmarès
Vainqueur Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish

Navigation

La course en ligne masculine des championnats du monde de cyclisme sur route 2011 a eu lieu en septembre 2011 à Copenhague, au Danemark. Le Britannique Mark Cavendish s'est imposé au sprint devant Matthew Goss et André Greipel.

ParticipationModifier

Système de sélectionModifier

Le système de qualification pour les championnats du monde 2011 est inchangé par rapport à 2010. Il a été fixé par une décision du comité directeur de l'Union cycliste internationale du 28 janvier 2011. Les nations autorisées à participer aux épreuves et le nombre de coureurs qu'elle peuvent y envoyer sont déterminés en fonction des différents classement édités par l'UCI au 15 août 2011[1].

Les dix premières nations au classement par nation de l'UCI World Tour peuvent inscrire 14 coureurs, dont 9 partants. Une nation ayant moins de neuf coureurs classés au classement individuel de l'UCI World Tour part cependant avec le nombre de coureurs classés. Si ce nombre est inférieur à six, elle part avec six coureurs. Elle peut toutefois récupérer ces places perdues via son circuit continental. Les places perdues sont réattribuées aux nations classées à partir de la onzième place du classement de l'UCI World Tour, à raison d'une place supplémentaire par nation. Les nations concernées sont : l'Espagne, l'Italie, l'Australie, la Belgique, l'Allemagne, la Grande-Bretagne (8 partants), le Luxembourg (6 partants), les États-Unis, les Pays-Bas et la France.

La première nation au classement de l'UCI Africa Tour (en excluant une nation qui se serait déjà qualifiée via le classement de l'UCI World Tour) peut inscrire 9 coureurs, dont 6 partants ; la deuxième 5 dont 3 partants. Cela concerne le Maroc et l'Érythrée.

Les deux premières nations au classement de l'UCI America Tour (en excluant une nation qui se serait déjà qualifiée via le classement de l'UCI World Tour) peuvent inscrire 9 coureurs, dont 6 partants. Cela concerne la Colombie et le Venezuela. Les troisième, quatrième et cinquième nations en inscrivent 5 dont 3 partants. Cela concerne le Brésil, l'Argentine et le Chili.

La première nation au classement de l'UCI Asia Tour (en excluant une nation qui se serait déjà qualifiée via le classement de l'UCI World Tour) peut inscrire 9 coureurs, dont 6 partants ; les deuxième et troisième en inscrivent 5 dont 3 partants. Cela concerne l'Iran, le Japon et le Kazakhstan.

La première nation au classement de l'UCI Oceania Tour (en excluant une nation qui se serait déjà qualifiée via le classement de l'UCI World Tour) peut inscrire 5 coureurs dont 3 partants. Il s'agit de la Nouvelle-Zélande.

Les nations classées de la première à la sixième place de l'UCI Europe Tour, sans compter celles qualifiées via le classement de l'UCI World Tour, peuvent inscrire 9 coureurs, dont 6 partants. Les nations concernées sont : la Slovénie, la Russie, le Portugal, la Pologne, l'Ukraine et la Croatie. Les nations classées de la septième à la seizième place en inscrivent 5 dont 3 partants. Les nations concernées sont : le Danemark, la Turquie, la Lituanie, la Biélorussie, l'Autriche, la République tchèque, l'Estonie, la Bulgarie, la Suède et la Norvège.

Parmi les nations figurant au classement de l'UCI World Tour non encore qualifiées :

  • celles ayant un coureur classé parmi les 100 premiers au classement individuel mondial peuvent inscrire 5 coureurs, dont 3 partants. Cela concerne la Suisse, le Canada, l'Irlande, et la Slovaquie.
  • celles ayant trois coureurs classés au classement individuel mondial peuvent inscrire 5 coureurs, dont 3 partants.
  • celles ayant deux coureurs classés au classement individuel mondial peuvent inscrire 3 coureurs, dont 2 partants.
  • celles ayant un coureur classé au classement individuel mondial peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Cela concerne le Costa Rica et la Lettonie.

Parmi les nations des circuits continentaux non encore qualifiées :

  • les nations africaines ayant un coureur parmi les 5 premiers au classement de l'UCI Africa Tour peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Cela concerne l'Algérie.
  • les nations américaines ayant un coureur parmi les 20 premiers au classement de l'UCI America Tour peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Cela concerne Cuba, l'Uruguay et l'Équateur.
  • les nations asiatiques ayant un coureur parmi les 5 premiers au classement de l'UCI Asia Tour au 15 août 2011 peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Aucune nation concernée.
  • les nations européennes ayant un coureur parmi les 200 premiers au classement de l'UCI Europe Tour peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Cela concerne la Hongrie, la Grèce, la Roumanie et la Serbie.
  • les nations océaniennes ayant un coureur parmi les 5 premiers au classement de l'UCI Oceania Tour au 15 août 2011 peuvent inscrire un coureur au départ. Aucune nation concernée.

Si le pays organisateur pouvait inscrire 5 coureurs, donc 3 partant sans son statut, alors il peut inscrire 9 coureurs dont 6 partants. Le Danemark qualifie ainsi six coureurs partants.

Ainsi, pour résumer[2] :

  • Les équipes avec 9 coureurs partants sont : l'Espagne, l'Italie, l'Australie, la Belgique, l'Allemagne, les États-Unis, les Pays-Bas et la France.
  • Une équipe avec 8 partants : la Grande-Bretagne.
  • Les équipes avec 6 partants sont : le Luxembourg, le Maroc, la Colombie, le Venezuela, l'Iran, la Slovénie, la Russie, le Portugal, la Pologne, l'Ukraine, la Croatie, le Danemark.
  • Les équipes avec 4 partants sont : le Kazakhstan, la Norvège et la Suisse.
  • Les équipes avec 3 partants sont : l'Érythrée, le Brésil, l'Argentine, le Chili, le Japon, la Nouvelle-Zélande, la Turquie, la Lituanie, la Biélorussie, l'Autriche, la République tchèque, l'Estonie, Bulgarie, la Suède, le Canada, l'Irlande, la Slovaquie.
  • Les équipes avec 1 coureur partant sont : l'Algérie, le Costa Rica, la Lettonie, Cuba, l'Uruguay, l'Équateur, la Hongrie, la Grèce, la Roumanie et la Serbie.

Favoris de la courseModifier

Principaux coureurs absentsModifier

ParcoursModifier

ClassementModifier

Sur 210 coureurs inscrits au départ, 177 ont parcouru les 260,1 km et 32 ont abandonné. Le Tchèque Roman Kreuziger n'a pas pris le départ. Victime d'une fracture de la hanche lors du Tour de France, il a jugé le parcours « très technique et donc dangereux », et a préféré ne pas disputer la course pour éviter une nouvelle blessure[3].

Coureur Pays Temps
  Mark Cavendish   Royaume-Uni en 5 h 40 min 27 s
  Matthew Goss   Australie + m.t
  André Greipel   Allemagne m.t
4 Fabian Cancellara   Suisse m.t
5 Jürgen Roelandts   Belgique m.t
6 Romain Feillu   France m.t
7 Borut Božič   Slovénie m.t
8 Edvald Boasson Hagen   Norvège m.t
9 Óscar Freire   Espagne m.t
10 Tyler Farrar   États-Unis m.t
11 Denis Galimzyanov   Russie m.t
12 Peter Sagan   Slovaquie m.t
13 Anthony Ravard   France m.t
14 Daniele Bennati   Italie m.t
15 Rui Costa   Portugal m.t
16 Manuel António Cardoso   Portugal m.t
17 Philippe Gilbert   Belgique m.t
18 Michael Mørkøv   Danemark m.t
19 David Veilleux   Canada m.t
20 Grega Bole   Slovénie m.t
21 Pim Ligthart   Pays-Bas m.t
22 Aleksejs Saramotins   Lettonie m.t
23 Denys Kostyuk   Ukraine m.t
24 Taylor Phinney   États-Unis m.t
25 Gediminas Bagdonas   Lituanie m.t
26 Jakob Fuglsang   Danemark m.t
27 Yauheni Hutarovich   Biélorussie m.t
28 Marek Rutkiewicz   Pologne m.t
29 Lars Boom   Pays-Bas m.t
30 Takashi Miyazawa   Japon m.t
31 Michał Kwiatkowski   Pologne m.t
32 Lars Ytting Bak   Danemark m.t
33 Aliaksandr Kuschynski   Biélorussie m.t
34 Matija Kvasina   Croatie m.t
35 Johnny Hoogerland   Pays-Bas m.t
36 Matthew Brammeier   Irlande m.t
37 Yoann Offredo   France m.t
38 Maciej Paterski   Pologne m.t
39 Thomas Löfkvist   Suède m.t
40 Sacha Modolo   Italie m.t
41 André Cardoso   Portugal m.t
42 Heinrich Haussler   Australie m.t
43 Nicki Sørensen   Danemark m.t
44 Maarten Tjallingii   Pays-Bas m.t
45 Gorazd Štangelj   Slovénie m.t
46 Thomas Rohregger   Autriche m.t
47 Gabriel Rasch   Norvège m.t
48 Nick Nuyens   Belgique m.t
49 Juan José Haedo   Argentine m.t
50 Janez Brajkovič   Slovénie m.t
51 Nicolas Roche   Irlande m.t
52 Björn Leukemans   Belgique m.t
53 Tony Gallopin   France m.t
54 Fredrik Kessiakoff   Suède m.t
55 Rene Mandri   Estonie m.t
56 Oleg Chuzhda   Ukraine m.t
57 Anders Lund   Danemark m.t
58 Filipe Cardoso   Portugal m.t
59 Ricardo Mestre   Portugal m.t
60 Pieter Weening   Pays-Bas m.t
61 José Joaquín Rojas   Espagne m.t
62 Bauke Mollema   Pays-Bas m.t
63 Klaas Lodewyck   Belgique m.t
64 Pavel Brutt   Russie m.t
65 Brent Bookwalter   États-Unis m.t
66 Jure Kocjan   Slovénie m.t
67 Ignatas Konovalovas   Lituanie m.t
68 Peter Velits   Slovaquie m.t
69 Martin Velits   Slovaquie m.t
70 Sylvain Chavanel   France m.t
71 Aidis Kruopis   Lituanie m.t
72 Christopher Sutton   Australie m.t
73 Grégory Rast   Suisse m.t
74 Baden Cooke   Australie m.t
75 Danilo Hondo   Allemagne m.t
76 Robert Kišerlovski   Croatie m.t
77 Francesco Gavazzi   Italie m.t
78 Carlos Barredo   Espagne m.t
79 Simon Gerrans   Australie m.t
80 Elia Viviani   Italie m.t
81 Geraint Thomas   Grande-Bretagne m.t
82 Daniel Oss   Italie m.t
83 Juan Manuel Gárate   Espagne + 16 s
84 Kurt Asle Arvesen   Norvège 16 s
85 Vladimir Isaichev   Russie 16 s
86 Michael Albasini   Suisse 19 s
87 Martin Kohler   Suisse 19 s
88 Wout Poels   Pays-Bas 19 s
89 Steven Kruijswijk   Pays-Bas 19 s
90 Daniel Martin   Irlande 19 s
91 Stuart O'Grady   Australie 19 s
92 Imanol Erviti   Espagne 19 s
93 Kevin De Weert   Belgique 19 s
94 Benjamin King   États-Unis 19 s
95 Juan Antonio Flecha   Espagne 19 s
96 Marcel Sieberg   Allemagne 26 s
97 Pablo Lastras   Espagne 29 s
98 Thomas Voeckler   France 31 s
99 Ian Stannard   Grande-Bretagne 34 s
100 Mathew Hayman   Australie 34 s
101 Michael Rogers   Australie 38 s
102 Simon Clarke   Australie 38 s
103 Manuel Quinziato   Italie 42 s
104 Matteo Tosatto   Italie 49 s
105 Kristjan Koren   Slovénie 49 s
Coureur Pays Temps
106 Luca Paolini   Italie + 52 s
107 Giovanni Visconti   Italie min 2 s
108 Bradley Wiggins   Grande-Bretagne min 14 s
109 Olivier Kaisen   Belgique min
110 Mart Ojavee   Estonie min
111 John Degenkolb   Allemagne min
112 Maxim Iglinskiy   Kazakhstan min
113 Anthony Roux   France min 34 s
114 David Millar   Grande-Bretagne min 22 s
115 Jeremy Hunt   Grande-Bretagne min 22 s
116 Miguel Ubeto   Venezuela min 54 s
117 Jonas Ljungblad   Suède min 54 s
118 Gregory Henderson   Nouvelle-Zélande min 54 s
119 Rafael Andriato   Brésil min 54 s
120 Fumiyuki Beppu   Japon min 54 s
121 Jack Bauer   Nouvelle-Zélande min 54 s
122 Nélson Oliveira   Portugal min 54 s
123 Mahdi Sohrabi   Iran min 54 s
124 José Serpa   Colombie min 54 s
125 Ioánnis Tamourídis   Grèce min 54 s
126 Hossein Askari   Iran min 54 s
127 Carlos José Ochoa   Venezuela min 54 s
128 Miguel Ángel Rubiano   Colombie min 54 s
129 Chris Anker Sørensen   Danemark min 54 s
130 Tomás Gil   Venezuela min 54 s
131 Christian Knees   Allemagne min 54 s
132 Lucas Sebastián Haedo   Argentine min 54 s
133 Yukiya Arashiro   Japon min 54 s
134 Andrei Nechita   Roumanie min 54 s
135 Rigoberto Urán   Colombie min 54 s
136 Maximiliano Richeze   Argentine min 54 s
137 Hrvoje Miholjević   Croatie min 54 s
138 Winner Anacona   Colombie min 54 s
139 Svein Tuft   Canada min 54 s
140 Radoslav Rogina   Croatie min 54 s
141 Iván Casas   Colombie min 54 s
142 Kristijan Đurasek   Croatie min 54 s
143 Daniel Teklehaymanot   Érythrée min 54 s
144 Yuriy Metlushenko   Ukraine min 54 s
145 Oleksandr Sheydyk   Ukraine min 54 s
146 Carlos Oyarzún   Chili min 54 s
147 Anatoliy Pakhtusov   Ukraine min 54 s
148 Gonzalo Garrido   Chili min 54 s
149 Gregolry Panizo   Brésil min 54 s
150 Laurent Didier   Luxembourg min 54 s
151 Michał Gołaś   Pologne min 54 s
152 Julian Dean   Nouvelle-Zélande min 54 s
153 Oleksandr Kvachuk   Ukraine min 54 s
154 Ben Gastauer   Luxembourg min 54 s
155 Maciej Bodnar   Pologne min 54 s
156 Bartosz Huzarski   Pologne min 54 s
157 Matthew Busche   États-Unis min 54 s
158 Bernhard Eisel   Autriche min 54 s
159 Mikhail Ignatiev   Russie min 54 s
160 Alexander Porsev   Russie min 54 s
161 Timofey Kritskiy   Russie min 54 s
162 Yevgeniy Nepomnyachshiy   Kazakhstan min 54 s
163 Sergey Renev   Kazakhstan min 54 s
164 Luis León Sánchez   Espagne min 54 s
165 Niki Terpstra   Pays-Bas min 54 s
166 Tony Martin   Allemagne min 54 s
167 John Murphy   États-Unis min 54 s
168 Kanstantsin Siutsou   Biélorussie min 54 s
169 Dmitriy Fofonov   Kazakhstan min 54 s
170 Thor Hushovd   Norvège min 54 s
171 Andreas Klier   Allemagne min 54 s
172 Samuel Dumoulin   France min 54 s
173 Jeff Louder   États-Unis min 54 s
174 Timothy Duggan   États-Unis min 54 s
175 Greg Van Avermaet   Belgique min 10 s
176 Marcel Kittel   Allemagne min 16 s
177 Johan Vansummeren   Belgique min 16 s
Steve Cummings   Grande-Bretagne abandon
Tanel Kangert   Estonie abandon
Christopher Froome   Grande-Bretagne abandon
Abdelati Saadoune   Maroc abandon
Honorio Machado   Venezuela abandon
Amir Zargari   Iran abandon
Fregalsi Debesay   Érythrée abandon
Jan Bárta   République tchèque abandon
Andrei Sartassov   Chili abandon
Krisztián Lovassy   Hongrie abandon
Semere Mengis   Érythrée abandon
Adil Jelloul   Maroc abandon
Bert Grabsch   Allemagne abandon
Jempy Drucker   Luxembourg abandon
Fränk Schleck   Luxembourg abandon
Ivan Stević   Serbie abandon
Michael Barry   Canada abandon
Stefan Denifl   Autriche abandon
Tomislav Dančulović   Croatie abandon
Mert Mutlu   Turquie abandon
Leonardo Duque   Colombie abandon
Blel Kadri   France abandon
Petr Benčík   République tchèque abandon
Artur García   Venezuela abandon
Andrew Talansky   États-Unis abandon
Vicente Reynés   Espagne abandon
Christian Poos   Luxembourg abandon
Adnane Aarbia   Maroc abandon
Mouhssine Lahsaini   Maroc abandon
Ismaïl Ayoune   Maroc abandon
Mohammed Said El Ammoury   Maroc abandon
Otávio Bulgarelli   Brésil abandon
Roman Kreuziger   République tchèque non-partant

Déroulement de la courseModifier

L'échappée matinale composée de Oleg Chuzhda, Maxim Iglinskiy, Tanel Kangert, Robert Kišerlovski, Pablo Lastras, Christian Poos et Anthony Roux a compté jusqu'à 8 minutes d'avance avant que l'équipe de Grande-Bretagne commence à faire diminuer l'écart.

Au onzième tour, Johan Vansummeren attaque suivi par Yoann Offredo et Luca Paolini. Peu après, ils ont été rejoints par Olivier Kaisen et Simon Clarke. Ces cinq coureurs vont reprendre l'échappée matinale et former un groupe de 11 coureurs car Christian Poos a abandonné.

Le peloton, toujours emmené par les Britanniques, s'est scindé dans le treizième tour et Thor Hushovd, Marcel Kittel, Tony Martin ou Greg Van Avermaet ont été définitivement lâchés.

Anthony Roux sera le dernier coureur de la première échappée repris. Thomas Voeckler, Klaas Lodewyck et Nicki Sørensen tentent leur chance dans le dernier tour mais ils n'ont jamais eu plus de 25 secondes d'avance. Johnny Hoogerland réussit à combler l'écart avec les trois échappés mais ils ont été repris quelques kilomètres plus loin.

Aucun autre coureur ne parvenant à s'échapper, la course se termine donc au sprint et Mark Cavendish s'impose. Il devance son coéquipier chez HTC-Highroad, Matthew Goss et André Greipel départagé de Fabian Cancellara, quatrième, par la photo-finish. Mark Cavendish devient le premier vainqueur du championnat du monde en ligne britannique depuis Tom Simpson en 1965.

Notes et référencesModifier

  1. « Système de qualification pour les championnats du monde 2011 - Épreuve en ligne hommes élite », sur uci.ch (consulté le 21 septembre 2011)
  2. « État des qualifications au 15 août 2011 », sur uci.ch, (consulté le 21 septembre 2011)
  3. (en) « Kreuziger withdraws from Worlds road race », sur cyclingnews.com, (consulté le 27 septembre 2012)