The North Face

entreprise américaine d'équipement sportif

The North Face
logo de The North Face
Logo de The North Face
illustration de The North Face
Boutique The North Face sur Bloor Street à Toronto.

Création 1966
Fondateurs Douglas Tompkins
Susie Tompkins Buell
Forme juridique Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitéeVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Alameda, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité Équipementier sportif
Produits produits pour la montagne
Société mère VF Corporation
Site web Site officiel

Chiffre d'affaires environ 2 milliards de dollars
(2010) +16 %[1]

The North Face, Inc. (litt. « La Face Nord ») est une société fondée par Douglas Tompkins, militant écologiste, spécialisée dans les vêtements et accessoires de sport, majoritairement orientée vers les activités de montagne, ainsi que le trail en complément dont il a sponsorisé pendant douze ans l'une des plus célèbres courses mondiales, l'Ultra-Trail du Mont-Blanc[2].

La légende sur l'origine du nom alterne entre le fait que la face nord d'une montagne est généralement la plus difficile à escalader, et que la première boutique fut ouverte à North Beach.

PrésentationModifier

Au même titre que ses concurrents du domaine dit de « l'outdoor », The North Face distribue des vêtements et des lignes d'équipement haut de gamme et technique[3] plus particulièrement pour alpinistes, skieurs, surfeurs, randonneurs et athlètes d'endurance, mais aussi des vêtements d'usage quotidien, plus orientés vers la mode[4]. La marque vend parkas, vestes, chaussures et équipements comme des sacs à dos, des tentes et des sacs de couchage.

Points de venteModifier

D'une surface de 350 m2 sur trois niveaux, le principal magasin de la marque en France est situé à Chamonix. Plusieurs autres magasins se trouvent dans diverses villes de France ainsi qu'en Europe, comme à Berlin[5] ou Copenhague. Au total, en 2012, The North Face est présent dans 61 pays au monde[6]. Plusieurs magasins ouvrent leurs portes chaque année comme dans plusieurs pays d'Europe, d'Amérique du Sud et d'Amérique du Nord dans les années 2010.

HistoriqueModifier

À l'origine, la marque, qui n'est alors en 1964 qu'une simple boutique spécialisée, était essentiellement destinée à l'escalade et au camping. Une évolution importante des tentes en 1966 fit son succès : les premières tentes avec des tiges flexibles, en forme de dôme sans piquet à l'intérieur. Le siège de The North Face était basé initialement (1966) à North Beach (San Francisco), mais se trouve de nos jours à San Leandro, près de San Francisco.

En 1968, Douglas Tompkins et son épouse Susie Russell fondent également la marque Esprit. Quelques années après leur divorce, celle-ci sera reprise par the Esprit Far East Group, à Hong Kong.
Sa dernière épouse, Kris Tompkins, était propriétaire de la marque Patagonia[7], anciennement créée avec Yvon Chouinard. En 1989, Douglas et Kristine décident de vendre toutes leurs parts dans ces deux sociétés pour acheter des terres dans un but de préservation de celles-ci[8].

Depuis 2000, la marque appartient au groupe de textile américain VF Corporation[9], propriétaire également de la marque Timberland. The North Face est l'un des vecteurs de croissance important pour ce groupe propriétaire de plusieurs marques dont Napapijri pour le domaine de l'outdoor.

ControversesModifier

L'article anglophone (en) Guarita State Park (en) est un des articles touchés. L'image originale a été brièvement remplacée par une autre représentant un homme portant une veste de la marque.

En , il est annoncé que The North Face a utilisé les sites de la fondation Wikimedia dans un objectif publicitaire, espérant améliorer le référencement de ses produits. Ces actions — considérées par la Wikimedia Foundation comme abusant de la confiance accordée par les utilisateurs à l'encyclopédie[10] — sont décrites comme moralement condamnables et constituent une infraction aux conditions d'utilisation de Wikipédia en matière de conflits d'intérêts[11].

La marque est identifiée en 2020 dans la liste des marques contribuant au travail forcé lors du Génocide culturel des Ouïghours [12].

Notes et référencesModifier

  1. Philippe Escande « Timberland ou le blues du bûcheron  » Les Échos, 7 juillet 2011
  2. Sylvain Bazin, « UTMB : fin du partenariat avec The North Face ! », sur widermag.com,
  3. « L'"Outdoor" se recompose » L'Usine nouvelle, 13 juin 2002
  4. Sandrine Merle « BRRRRR... » Les Échos - Série Limitée, 10 novembre 2011
  5. « The North Face s'installe à Berlin » Fashionunited.fr, 17 novembre 2009
  6. (en) « Brands at-a-glance » Site institutionnel VF Corporation
  7. « La rencontre avec Douglas Tompkins, philanthrope de l'écologie » Goodplanet.info, 19 janvier 2011.
  8. Frank Zeller « Pour sauver la nature, achetez-la ! » Delaplanete.org, juillet 2005.
  9. « Textile : VF Corp. investit dans les sports d'hiver... » L'Usine nouvelle, 13 avril 2000
  10. (en-US) « Let’s talk about The North Face defacing Wikipedia », sur Wikimedia Foundation, (consulté le ).
  11. (en) Ann-Christine Diaz, « The North Face used Wikipedia to climb to the top of Google search results », sur adage.com (consulté le ).
  12. Louis Nadau, « Apple, Nike, BMW, Alstom, Lacoste... 83 grandes marques liées au travail forcé des Ouïghours en Chine, selon une ONG », sur www.marianne.net, 2020-03-02utc13:29:33+0200 (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier