Carrossier

entreprise ou profession spécialisée dans le design de carrosseries et l'assemblage de véhicules

Le terme carrossier (automobile) désigne une entreprise de design ou d'assemblage de carrosseries au service de différents constructeurs automobiles.

Historique

modifier

Origine hippomobile

modifier

Les premiers constructeurs automobiles eurent naturellement recours à la carrosserie traditionnelle hippomobile pour habiller leurs engins. Certains d'entre eux avaient été précédemment carrossiers (Delaugère, Panhard) et n'eurent pas à se poser la question. Ceux qui misèrent sur la voiture populaire se créèrent un département de carrosserie "d'usine" pour ne pas dépendre d'ateliers extérieurs coûteux (Peugeot, de Dion-Bouton, Renault, le Zèbre, Clément-Bayard, et plus tard Citroën...). Mais la plupart des constructeurs - alors essentiellement artisanaux - étant avant tout mécaniciens, firent appel aux services de carrossiers de profession (Belvalette, Binder, Kellner, Mühlbacher...) qui s'adaptèrent aux nouvelles contraintes de l'automobile, tout en conservant jusqu'au début du XXe siècle une production mixte hippomobile et automobile. Après quoi le marché de la voiture à cheval s'étant tari, ils se concentrèrent sur la seconde.

Quand un constructeur ne livrait pas la voiture toute carrossée, il fournissait seulement le châssis nu, avec moteur et mécanique. Au client ensuite de choisir la carrosserie en fonction de ses moyens, de l'usage qu'il comptait faire de son véhicule, et parfois de la toilette de Madame pour l'habillage intérieur. On pouvait même choisir différentes carrosseries démontables pour habiller un même châssis selon la saison et le nombre de passagers. Le surcoût pouvait être très important et cette méthode traditionnelle se maintient pour les modèles luxueux.

Mais en dehors de ses carrosseries d'usine, un gros constructeur commandait à l'occasion au bureau d'étude d'un carrossier indépendant - et à ses stylistes - la conception de tel type de voiture pour une petite série destinée à une clientèle exigeante. Certains carrossiers avaient un style particulier et une clientèle fidèle. De plus grandes séries étaient confiées à des carrossiers industriels comme Chausson ou Autobineau pour soulager le constructeur de cette activité en cas de surcroît de commandes à honorer, ou parce que le constructeur ne possédait pas la technologie ou les brevets voulus.

Stylistes et carrossiers

modifier

De nombreux stylistes (ou designers) de carrosserie ont créé leur propre société au service de différents constructeurs automobiles. Parmi les plus célèbres, on peut citer[1],[2]:

les stylistes italiens
les entreprises de carrosserie italiennes
les stylistes français
les carrossiers français
  • Achard, Fontanel & Cie (Lyon)
  • Alin & Lieutard (Courbevoie)
  • Amiot (Dinard, Dinan)
  • Ansart & Teisseire (Neuilly)
  • Antem (Levallois)
  • Aubertin (Levallois-Perret)
  • Autobineau (Neuilly)
  • Belvalette (Neuilly)
  • Berluteau (Melun)
  • Besset (Annonay)
  • Billeter & Cartier (Lyon)
  • Binder, Brandone (Cannes)
  • Carrier (Argenteuil puis Alençon)
  • Chapron (Levallois-Perret)
  • Chausson (Asnières, Gennevilliers)
  • Clabot (Alfortville)
  • Crouzier frères (Moulins)
  • Currus, Delaugère (Orléans)
  • Dumas (Bordeaux)
  • Dubos (Puteaux)
  • Facel-Métallon (Dreux)
  • Faget & Varnet (Levallois)
  • Faurax & Chaussende, Felber frères (Puteaux)
  • Figoni & Falaschi (Boulogne s/Seine)
  • Franay (Levallois-Perret)
  • Gallé (Boulogne s/Seine)
  • Gangloff (Colmar)
  • Henri Gauthier (Lyon)
  • Gruau (Laval)
  • Grümmer (Clichy)
  • Guilloré (Courbevoie)
  • Heuliez (Cerizay)
  • Hibbard & Darrin puis Fernandez & Darrin (Paris)
  • Kellner (Paris)
  • Kelsch (Levallois)
  • Labbé (Lamballe)
  • Labourdette (Paris)
  • Lagache & Glaszmann (Montrouge)
  • Le Bastard (Rouen)
  • Letourneur & Marchand (Neuilly)
  • Manessius (Levallois)
  • Maron-Pot (Levallois-Perret)
  • Meulemeester (Clichy)
  • Million-Guiet (Levallois)
  • Mouche & Cie (Lyon)
  • Montel & fils (Marseille)
  • Mühlbacher & fils (Puteaux)
  • Pelpel, Pichon-Parat, Pourtout (Rueil-Malmaison)
  • Pralavorio (Lyon)
  • Proux (Courbevoie)
  • Rambert & fils (Clermont-Ferrand, Courbevoie)
  • Repusseau & Cie (Levallois-Perret)
  • Georges Rigier (Neuilly)
  • Rothschild puis Rheims & Aucher (Levallois-Perret)
  • Saoutchik (Neuilly)
  • Vedrine & Cie (Courbevoie)
  • de Villars (Courbevoie)
  • Vanvooren (Courbevoie)
  • Vinet (Neuilly)
  • Weymann

Références

modifier
  1. « The great automotive designers », sur coachbuild.com
  2. « Coachbuilders and their designs », sur coachbuild.com

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Carrossier automobile.

Bibliographie

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier