Hyundai Motor

entreprise de production automobile sud-coréenne

Hyundai Motor Company
logo de Hyundai Motor
Logo de Hyundai
illustration de Hyundai Motor

Création 29 décembre 1967
Fondateurs Chung Ju-yung
Forme juridique Conglomérat
Action HYU
Siège social Séoul
Drapeau de Corée du Sud Corée du Sud
Direction Jung Mong-Goo
Actionnaires Hyundai Motor Group
Activité Construction automobile
Produits Automobile
Société mère Hyundai Motor Group
Filiales Kia Motors, Genesis Motors
Site web www.hyundai.com

Chiffre d'affaires 96 813 Mrd KRW en 2018
Résultat net 1 508 Mrd KRW en 2018

Hyundai Motors Group est le pôle automobile et agriculture du conglomérat coréen Hyundai. Il est l'unique constructeur indépendant en Corée du Sud, et leader sur son marché intérieur.

HistoriqueModifier

C'est, depuis 2010, le quatrième constructeur mondial[1] (en incluant sa filiale Kia Motors).

En 2010, Hyundai Motor lance une nouvelle image de marque, ne voulant plus être considéré comme un constructeur « low-cost ».

En 2017, Hyundai Motors fête ses cinquante ans, ses vingt-cinq ans de présence en France et la création de la branche sportive Hyundai N[2].

En 2019, la marque vend 4,4 millions de véhicules. La firme possède alors vingt usines dont sept en Corée du Sud, ces dernières ont produit environ 1,8 million de véhicules, soit environ 35 000 par semaine[3] .

Le , Hyundai annonce la création d'une nouvelle marque baptisée Ioniq, réservée aux voitures électriques[4].

ActionnairesModifier

Liste des principaux actionnaires au [5].
Hyundai Mobis (holding) 21,4 %
Fonds de pension national 10,4 %
Mong-Ku Chung 5,33 %
Hyundai Motor Company (autocontrôle) 5,13 %
Capital Research & Management (Global) 3,56 %
Capital Research & Management (World) 3,2 %
Elliott Management 3 %
The Vanguard Group 2,56%
Eui-Sun Chung 2,35 %
Norges Bank Investment Management 1,28 %

Hyundai Motor FranceModifier

Modèles actuelsModifier

Les urbainesModifier

  • i10 (depuis 2008, renouvelée fin 2013 ), une citadine à cinq portes partageant sa plate-forme avec la Kia Picanto, de la catégorie des Renault Twingo et Peugeot 108 ;
  • i20 (depuis 2009, renouvelée à la fin de 2014), une petite polyvalente concurrente des Peugeot 208 et Renault Clio. Elle existe aussi en version trois-portes appelée « Coupé » depuis 2015 et en version baroudeuse nommée « i20 Active » ;
  • ix20 (depuis 2010, restylée en 2015), minispace de la catégorie des Opel Meriva et Citroën C3 Picasso.

Les compactesModifier

  • i30 (depuis 2012, restylée en 2015), berline compacte lancée en , et disponible en trois-portes (sur la version Turbo) et cinq-portes, de la catégorie des Renault Mégane et Volkswagen Golf.
  • i30 SW (depuis 2012, restylée en 2015), un break compact lancé en de la catégorie des Peugeot 308 SW et Ford Focus SW ;
  • i30 Fastback (depuis 2017) ;
  • i30 N (depuis 2017).

Les familialesModifier

  • i40 (depuis 2011, restylée en 2015), une berline quatre-portes de la catégorie des Ford Mondeo et Opel Insignia ;
  • i40 SW (depuis 2011, restylée en 2015), break de la catégorie des Peugeot 508 SW et Volkswagen Passat SW.

Les véhicules écologiquesModifier

Les routièresModifier

  • Genesis (depuis 2014), une grande berline concurrente des Audi A6 et Mercedes-Benz Classe E.

Les coupésModifier

Les SUV et crossoversModifier

  • Nexo (depuis 2018), un SUV compact à hydrogène ;
  • Kona (depuis 2017), SUV urbain ;
  • Tucson (depuis 2015), SUV compact remplaçant de l'ix35, qui existe en deux ou quatre roues motrices, de la catégorie des Ford Kuga/Escape et Volkswagen Tiguan ;
  • Santa Fe (depuis 2018), un SUV offrant sept places dont la 4e génération est lancée 2018, de la catégorie des Honda CR-V et Volvo XC60.

Anciens modèlesModifier

Hyundai Auto CanadaModifier

Modèles commercialisésModifier

  • Accent, sous-compacte, quatre et cinq-portes à traction ;
  • Elantra, berline compacte quatre-portes traction appelée « Avante » dans certains pays ;
  • Elantra gt, compacte hatchback cinq-portes à traction appelée « i30 » en Europe ;
  • Sonata, grande berline quatre-portes à traction ;
  • Genesis, berline de luxe, propulsion, destinée à remplacer l'Azera sur ce segment. Élue voiture de l'année 2009 en Amérique du Nord ;
  • Genesis coupé, coupé sport deux-portes à propulsion ;
  • Equus, berline grand luxe ;
  • Tucson, SUV compact cinq-portes à traction ou quatre roues motrices, appelé « iX35 » dans certains pays, dont l'Europe ;
  • Santa Fe, SUV à cinq portes à traction ou quatre roues motrices, avec version sept-places nommée « XL » ;
  • Veloster, coupé sportif compact à traction.

Anciens modèles commercialisés par Hyundai Auto au CanadaModifier

  • Pony, hatchback cinq-portes à propulsion ;
  • Excel, berline quatre-portes, break trois et cinq-portes à traction ;
  • Stellar, berline quatre-portes à propulsion ;
  • Scoupe, coupé deux-portes à traction ;
  • XG, berline de luxe à quatre portes à traction ;
  • Galloper, tout terrain, 4x4 3/5-portes. Ses moteurs les plus répandus sont un V6 à essence et un Diesel 2.5 td intercooler. Il s'agit d'un Mitsubishi Pajero (première génération) avec quelques modifications.

Hyundai Motors en Corée du SudModifier

Modèles commercialisésModifier

 
Hyundai Equus.

Camions/camionnettes et busModifier

Véhicule militaireModifier

Concept carsModifier

Les co-entreprisesModifier

ExportModifier

CompétitionModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier