Ouvrir le menu principal

Hervé Fabre-Aubrespy

homme politique et haut fonctionnaire français

Hervé Fabre-Aubrespy
Illustration.
Fonctions
Maire de Cabriès
En fonction depuis le
(5 ans, 8 mois et 7 jours)
Élection 23 mars 2014
Prédécesseur Richard Martin

(6 ans, 11 mois et 27 jours)
Élection 18 mars 2001
Successeur Richard Martin
Député européen

(5 ans)
Élection 12 juin 1994
Législature 4e
Groupe politique EDN (1994-1996)
I-EN (1996-1999)
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Lyon (Rhône)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
DLF
Les Républicains

Hervé Fabre-Aubrespy, né le à Lyon, est un haut fonctionnaire et homme politique français.

BiographieModifier

Hervé Fabre-Aubrespy entre à l'École polytechnique[1],[2] dans la promotion 1976 et y étudie jusqu'en 1979. Il prépare ensuite le concours d'entrée à l'École nationale d'administration[3] (ENA) qu'il intègre en 1981. Sortant dans la botte de l'ENA, il choisit le Conseil d'État, où il est rapporteur à la section sociale.

La cohabitation signant le retour de la droite au pouvoir, il devient conseiller technique au cabinet du ministre de l'Intérieur Charles Pasqua. Dans le cadre du projet du Premier ministre Jacques Chirac de procéder à un nouveau découpage électoral, Hervé Fabre-Aubrespy est choisi pour assurer une liaison régulière entre Matignon et l'Élysée, où son point de contact est Michel Charasse, alors conseiller du président Mitterrand[4].

Parallèlement à cela, il est membre du conseil d'administration de l'ENA[5] jusqu'en 1990.

De 1991 jusqu'à son élection au Parlement européen en 1994, il est chargé de conférences en droit public à Sciences Po Aix.

En 2001 et jusqu'en 2008, il est maire de Cabriès, petite ville d'environ dix mille habitants située entre Aix et Marseille. Il n'est pas réélu en 2008 mais siège néanmoins au conseil municipal de la ville. Il rejoint alors le cabinet du Premier ministre François Fillon, où il est l'un de ses conseillers, à nouveau chargé du redécoupage électoral[3]. Il quitte le cabinet en 2012, puis en 2014 est élu une seconde fois maire de Cabriès.

En vue des élections européennes de 2019, il apporte son soutien à Nicolas Dupont-Aignan[6].

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Mandats locaux
Mandat parlementaire

Notes et référencesModifier

  1. Fiche de Hervé Robert Évelyne Marie Fabre-Aubrespy sur le site de la bibliothèque de l'École polytechnique (cliquer sur « La famille polytechnicienne : les registres matricules… » et faire une recherche sur le nom de famille), vue le 29 mai 2019.
  2. Fiche de Hervé Fabre-Aubrespy sur le site de l'Association des anciens élèves de l'École polytechnique, vue le 29 mai 2019.
  3. a et b Matignon muscle son équipe politique, sur LeFigaro.fr, 19 juin 2008, article de Bruno Jeudy, lu le 29 mai 2019.
  4. Pierre Favier et Michel Martin-Roland, La Décennie Mitterrand : Les épreuves : 1984-1988, t. 2, éditions Points, coll. « Points documents », , 984 p. (ISBN 978-2757857991 et 2757857991, OCLC 941084320, présentation en ligne, lire en ligne).
  5. « Hervé FABRE-AUBRESPY », sur LinkedIn (consulté le 29 mai 2019).
  6. Virginie Le Guay, « Dupont-Aignan - Le Pen, je t'aime, moi non plus », Paris Match, semaine du 9 au 14 novembre 2018, p. 44.

Voir aussiModifier