Ouvrir le menu principal

Henri Decaë

cinéaste, directeur de la photographie
Henri Decaë
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité

Henri Decaë, ou Henri Decae[1], est un directeur de la photographie français, né le à Saint-Denis, et mort le à Paris.

Sommaire

BiographieModifier

Henri Decaë travaille comme photojournaliste dans l'Armée de l'air française pendant la Seconde Guerre mondiale[2] À l'exception de son travail comme opérateur sur quelques films de Marco de Gastyne, il commence sa carrière en réalisant des courts métrages, notamment pour Jean Mineur chez lequel il rencontre Jean-Pierre Melville[3]. Il se consacre dès lors à son métier de directeur de la photographie. Il travaille à ce titre sur les deux premiers longs métrages de Melville, Le Silence de la mer et Les Enfants terribles. Au fil des années, Melville et Decaë retravaillent ensemble à plusieurs reprises, notamment en 1967 sur Le Samouraï et en 1970 sur Le Cercle rouge.

À la fin des années 1950, Henri Decaë participe à trois des films fondateurs de la Nouvelle Vague : Ascenseur pour l'échafaud de Louis Malle, Le Beau Serge de Claude Chabrol et Les Quatre Cents Coups de François Truffaut.

FilmographieModifier

Années 1940Modifier

Années 1950Modifier

Années 1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980Modifier

Notes et référencesModifier

  1. Son nom apparaît avec cette graphie au générique de plusieurs films.
  2. « Henri Decaë », sur filmreference.com.
  3. Gilles Colpart, « Entretien avec Henri Decae », La Revue du cinéma, no 432, novembre 1987, p. 69-74.

Liens externesModifier