Harry Potter à l'école des sorciers (film)

film de 2001
Harry Potter
à l'école des sorciers
Description de cette image, également commentée ci-après
Le château de Poudlard, reconstruit d'après le film à The Wizarding World of Harry Potter (Japon).

Titre original Harry Potter and the Philosopher's Stone
Réalisation Chris Columbus
Scénario Steve Kloves
Musique John Williams
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros
Heyday Films
1492 Pictures
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Durée 152 minutes
Sortie 2001

Série Harry Potter

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Harry Potter à l'école des sorciers (Harry Potter and the Philosopher's Stone) est un film fantastique britannico-américain réalisé par Chris Columbus, sorti en 2001. C'est un gros succès du box-office mondial.

Il est adapté du roman du même nom sorti en 1997 de J. K. Rowling, et constitue le premier volet de la série de films Harry Potter. Il est suivi par Harry Potter et la Chambre des secrets en 2002.

SynopsisModifier

 
La lettre originale reçue par Harry Potter dans le premier film lui annonçant qu'il est inscrit à l'école de Poudlard. Exposée au musée des miniatures et décors de cinéma de Lyon

Après la mort tragique de Lily et James Potter, leur fils Harry est recueilli par sa tante Pétunia, la sœur de Lily et son oncle Vernon. Son oncle et sa tante, possédant une haine féroce envers les parents de Harry en raison de leur appartenance au monde des sorciers, le maltraitent et laissent leur fils Dudley l'humilier. Harry sait peu de choses sur ses parents, mis à part qu'ils seraient morts dans un accident de voiture, d'après ce que lui ont dit son oncle et sa tante.

Un jour de juillet, peu avant son onzième anniversaire, Harry reçoit une lettre de Poudlard, l'école de magie et de sorcellerie, l'invitant à s'y présenter pour la rentrée des classes. Mais son oncle la lui confisque avant qu'il ne puisse la lire, ne voulant pas que Harry devienne sorcier. L'école ne recevant aucune réponse, d'autres lettres, en nombre croissant, sont envoyées en vain par la directrice-adjointe de Poudlard, Minerva McGonagall. Finalement, le directeur Albus Dumbledore envoie Rubeus Hagrid, un demi-géant, gardien des clés et des lieux à Poudlard, chercher Harry le jour de son anniversaire, le .
Avec l'aide de Hagrid, il achète ses fournitures scolaires au chemin de Traverse, parmi lesquelles se trouve sa baguette magique en bois de houx contenant une plume de phénix en son cœur, qu'il achète dans la boutique Ollivander. C'est également ce jour-là qu'il reçoit de Hagrid, en guise de cadeau d'anniversaire, une chouette harfang des neiges qu'il nommera Hedwige.

Lors de son voyage vers Poudlard, Harry fait la connaissance de Ron Weasley dans le train, avec qui il se lie immédiatement d'amitié. Puis il fait la connaissance d'une autre élève, Hermione Granger, une sorcière d'origine moldue. Les deux garçons tardent à l'apprécier, et se disputent de nombreuses fois avec elle pendant les cours ou les heures de pauses, du fait de son trop grand attachement aux règles et de sa tendance à leur démontrer sans cesse ses connaissances du monde magique. Les trois enfants deviennent inséparables après avoir combattu ensemble un troll des montagnes libéré dans le château. Harry rencontre aussi Drago Malefoy, un garçon arrogant et méprisant, appartenant à une famille de sorciers dite de « sang-pur ». Lors de la répartition des élèves dans une des quatre maisons de Poudlard, le « choixpeau », après avoir longuement hésité avec Serpentard, l'envoie finalement - et à cause de l'insistance de Harry - à Gryffondor, tout comme Ron et Hermione. Rapidement, il suscite l'antipathie du professeur Rogue ainsi que de Drago Malefoy, qui a rejoint Serpentard. Il apprend à découvrir ses pouvoirs de sorciers et ses talents sur un balai magique. À la demande du professeur McGonagall, sa directrice de maison, il devient alors attrapeur dans l'équipe de quidditch de Gryffondor et se voit offrir un Nimbus 2000.

Le matin de Noël, Harry reçoit de la part d'Albus Dumbledore, qui l'avait gardé pour l'examiner à l'époque où Voldemort pourchassait les Potter, une Cape d'Invisibilité ayant appartenu à son père et décide cette même nuit de chercher dans la Réserve de la bibliothèque des indices sur Nicolas Flamel, que Hagrid a évoqué quelques semaines plus tôt lorsque Ron, Hermione et Harry lui ont fait part de leurs soupçons concernant le professeur Rogue. S'il ne trouve rien sur Flamel, il découvre en revanche un étrange miroir dans lequel il voit ses parents et une partie de sa famille. Ce n'est qu'après les vacances que le trio apprend que Flamel est un célèbre alchimiste et le seul à avoir jamais créé une pierre philosophale, pierre merveilleuse qui permet de transformer en or toute matière solide et qui peut donner la vie éternelle à celui qui la possède. Immédiatement, ils comprennent également que la pierre est gardée dans Poudlard par un chien à trois têtes nommé Touffu, qu'ils ont découvert par hasard peu après l'intégration de Harry à l'équipe de quidditch de Gryffondor et qui appartient à Hagrid. Peu après, ils découvrent également que Voldemort est toujours vivant et soupçonnent le professeur Rogue de vouloir voler la pierre pour la donner au mage noir, afin qu'il puisse retrouver ses pouvoirs perdus. Les trois amis apprennent que Hagrid a vendu contre un œuf de dragon le secret permettant de passer devant Touffu sans se faire mordre. Ils découvrent ensuite qu'Albus Dumbledore, le seul homme que Voldemort ait jamais craint, a été attiré hors de Poudlard par un leurre. Ils décident alors de passer le soir-même devant Touffu afin d'empêcher Rogue de récupérer la Pierre Philosophale. Avec l'aide de Ron et Hermione, Harry passe à travers diverses épreuves et réussit à empêcher Voldemort de récupérer la Pierre, découvrant au passage que le véritable ennemi qui aidait le mage noir et qui avait tenté de tuer Harry à plusieurs reprises durant l'année était en vérité le professeur Quirrell, qui enseigne la Défense contre les Forces du Mal, et non Rogue. Harry réalise que Voldemort était caché depuis le début derrière le turban de Quirrell. Ce dernier lui prêtait une partie de son corps et de son énergie, en attendant que le mage noir ne retrouve assez de ses pouvoirs pour se matérialiser à nouveau.

Alors qu'il est encore à l'infirmerie pour se remettre de son combat contre Quirrell, qui s'est soldé par la mort du sorcier, le professeur Dumbledore explique à Harry que la raison qui empêchait Voldemort (et donc Quirrell) de lui faire du mal était la protection qui lui avait été accordée par le sacrifice de Lily Potter, protection qui l'avait également sauvé lorsque Voldemort l'avait attaqué le jour de Halloween 1981. Après toutes ces prouesses, Harry, Ron, Hermione font gagner, avec l'aide involontaire de Neville, la Coupe des quatre maisons à Gryffondor, au grand déplaisir de Drago Malefoy et de ses amis de Serpentard Vincent Crabbe et Grégory Goyle mais au grand bonheur de Minerva McGonagall.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

PrincipauxModifier

Personnel de PoudlardModifier

Étudiants de PoudlardModifier

MoldusModifier

Communauté magiqueModifier

FantômesModifier

Créatures magiquesModifier

ProductionModifier

GenèseModifier

Au début des années 2000, Steven Spielberg désire réaliser le premier épisode de l'adaptation cinématographique de Harry Potter. Il veut absolument que le célèbre sorcier soit interprété par Haley Joel Osment, mais J. K. Rowling, créatrice du personnage, ordonne que l'acteur jouant le jeune héros soit anglais. Haley Joel Osment étant américain, il ne peut donc pas interpréter le jeune sorcier. Steven Spielberg, qui refuse de tourner un opus de la future saga sans le jeune acteur, quitte le projet et réalise A.I. Intelligence artificielle (2001).

David Heyman organise rapidement la production en faisant signer toute l'équipe pour trois films : Steven Kloves au scénario, John Williams à la musique.

Beaucoup de réalisateurs ont postulé pour réaliser le film : Jonathan Demme, Mike Newell (qui réalisera le quatrième), Robert Zemeckis, Alan Parker, Wolfgang Petersen, Rob Reiner, Ivan Reitman, Manoj Night Shyamalan, Peter Weir, Tim Robbins, Brad Silberling ou encore Terry Gilliam qui s'avoua irrité des choix de la production - de grosses rumeurs coururent en 2007 qu'il réaliserait le sixième film ; malgré le déni de l'équipe, des fans manifestèrent leur désir de sa concrétisation, J. K. Rowling elle-même qui désirait déjà qu'il se charge du premier. Finalement, il s'agit du réalisateur américain Chris Columbus (Maman, j'ai raté l'avion et sa suite, Madame Doubtfire, L'Homme Bicentenaire).

Le film est classé pour la jeunesse et se concentre sur la découverte du monde de Harry Potter d'une manière enfantine, préférant bousculer le maximum d'éléments du livre plutôt que d'en supprimer davantage pour une meilleure fluidité, le film est une comédie familiale avec de l'action, de l'humour, et de la magie.

Distribution des rôlesModifier

Après l'échec du projet de Steven Spielberg à la suite du refus de J. K. Rowling de laisser le jeune Haley Joel Osment incarner Harry Potter, des auditions sont organisées, rassemblant des milliers de candidats.

C'est finalement l'inconnu Daniel Radcliffe, jeune anglais de dix ans (né le dans le quartier de Fulham à Londres) vu dans Le Tailleur de Panama de John Boorman, qui décroche le rôle-titre. Assisté des parfaits inconnus Rupert Grint dans le rôle de Ron Weasley et Emma Watson dans le rôle de Hermione Granger, tous deux remarqués dans des pièces de théâtre amateur.

Rick Mayall a incarné l'esprit frappeur Peeves sous les traits d'un fantôme dans des scènes supprimés au montage final. Le personnage ne sera présent dans aucun des sept films.

Tim Roth devait normalement incarner Severus Rogue mais il a décliné l'offre et Alan Rickman a endossé le rôle.

La production avait pensé à Robin Williams pour le personnage de Hagrid, mais J. K. Rowling a préféré Robbie Coltrane. Dans l'histoire, Hagrid mesure 2,59 m, ce qui reste bien loin du 1,86 m de Coltrane. Pour créer l'illusion, l'acteur fut filmé avec des décors et des accessoires de tailles réduites mais aussi avec des axes de caméra bien précis. Pour les plans larges, Coltrane fut doublé par Martin Bayfield, un rugbyman qui mesure 2,09 m, avec un masque à l'effigie de l'acteur.

L’acteur David Thewlis (qui incarne le professeur Lupin à partir du troisième film de la saga) avait passé des auditions pour interpréter le professeur Quirrell[5]. C’est finalement Ian Hart qui obtient le rôle.

Lord Voldemort est interprété par deux personnes : Richard Bremmer dans les flashbacks et dans la scène de la forêt interdite, puis, lors de la bataille finale, Ian Hart lui prête sa voix[6] tandis que le visage de Voldemort est généré par ordinateur.

TournageModifier

Le tournage a débuté le aux studios Leavesden et s'est achevé le [7]. La photographie principale du film a eu lieu le [réf. nécessaire].

La plupart des scènes ont été tournées en studios, comme notamment l'extérieur du 4, Privet Drive et la Grande Salle (inspirée du Christ Church d'Oxford).

La scène où Harry se rend à la voie 93/4, est tournée à la gare de King's Cross de Londres.

Les matches de quidditch sont tournés en studio.

La cathédrale de Canterbury et le château de Inverailort (en), en Écosse, ont tous deux été envisagés comme décors réels possibles pour matérialiser Poudlard[8]. Le doyen de la première refuse publiquement d'autoriser le tournage des films dans le bâtiment, en estimant que les livres et les films Harry Potter font « le lit du paganisme »[9],[10]. Le château d'Alnwick[11] et la cathédrale de Gloucester ont finalement été choisis comme principaux lieux réels de tournage[12], bien que certaines scènes aient également été filmées à l'Harrow School de Londres[13],[14]. D'autres scènes, comme les promenades dans les couloirs, la cour de métamorphose et certaines salles de classe, ont été filmées dans la cathédrale de Durham[15],[16] et à Christ Chruch College[17]. La bibliothèque Bodléienne a servi de lieu de tournage pour l'infirmerie de Poudlard et les scènes de la bibliothèque[18],[19].

Bande originaleModifier

Harry Potter and the Philosopher's Stone, composé par John Williams, est un album sorti le en France. Il a également composé les musiques des deux films suivants. Le thème principal de ce film qu'on retrouve plus ou moins dans les autres est le Hedwig's Theme. Les autres mélodies sont dérivées de ce thème. Quelques musiques stressantes dont la confrontation de Harry à Voldemort, aussi des rythmes entraînants comme le match de Quidditch entre autres[20].

AccueilModifier

CritiqueModifier

Le critique de cinéma Roger Ebert considère le premier film comme « un classique enchanteur qui rend pleinement justice » à l’histoire de J. K. Rowling, en précisant que le film n'est pas tombé dans le piège de rendre les choses « trop mignonnes et câlines » afin d'être mieux adapté aux enfants[21].

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  Mondial 978 087 613 $[1] [22] 27 semaines
  États-Unis
  Canada
317 575 550 $ [22] 26 semaines[22]
  France 9 470 090 entrées
  Allemagne 9 518 563 entrées
  Royaume-Uni 10 404 086 entrées
  Espagne 6 158 967 entrées
  Italie 4 958 179 entrées

Le film rapporte 350 millions de dollars rien qu'aux États-Unis, remporte le plus d'entrées en France en 2001 (devant Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain et La Vérité si je mens ! 2) et aux États-Unis (devant Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau et Shrek).

Aux États-Unis, il a fait 33,3 millions de dollars le jour de sa sortie[1], détrônant La Menace fantôme (1999), l'épisode I de l'hexalogie Star Wars. Le lendemain, le film bat une fois de plus le record avec 33,5 millions de dollars. Puis il détrôna Le Monde Perdu (1998), la suite de Jurassic Park, au premier week-end d'exploitation.

DistinctionsModifier

Le film a reçu trois nominations aux Oscars : l'Oscar de la meilleure direction artistique, à l'Oscar des meilleurs costumes et à l'Oscar de la meilleure musique de film. Cependant il n'en reçut aucun. Il a également été nommé pour sept BAFTA Awards dont celui du meilleur acteur de second rôle pour Robbie Coltrane (Rubeus Hagrid). Il a remporté un Saturn Award pour ses costumes et a été nommé pour huit autres. Il a remporté d'autres prix de la Casting Society of America et de la Costume Designers Guild. Il a été nommé pour l'AFI Award pour ses effets spéciaux et par l'Art Directors Guild Award pour sa production de conception[23].

RécompenseModifier

NominationModifier

Autour du filmModifier

Le , le film est rediffusé dans les cinémas français en version remastérisée[24].

SuiteModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Harry Potter and the Sorcerer's Stone », sur Box Office Mojo.com (consulté le 22 février 2015)
  2. « Harry Potter à l'école des sorciers (version longue) », sur Première (consulté le 16 avril 2020).
  3. « Visa d'exploitation 103984 pour Harry Potter à l'école des sorciers », sur CNC (consulté le 25 avril 2020).
  4. (en) Kara Hedash, « Who Played Voldemort In Sorcerer's Stone (& Why They Were Changed) », sur Screen Rant, (consulté le 18 juin 2020).
  5. Becky Kirsch, « 10 Actors Who Were Almost Cast in Harry Potter », sur Popsugar, (consulté le 4 mai 2018).
  6. (en-US) « Harry Potter: Every Actor To Play Lord Voldemort », sur ScreenRant, (consulté le 30 janvier 2020).
  7. (en) Filming & Production sur l’Internet Movie Database
  8. (en) « All 7 Harry Potter Books to Film? » (consulté le 20 décembre 2009).
  9. McCabe, 2013, p. 58.
  10. (en) B.A. Robinson, « The Harry Potter books : News in the media: 2000 to 2003 », sur Religioustolerance.org, (consulté le 3 juillet 2019).
  11. McCabe, 2013, p. 45.
  12. (en) « "Inside Harry Potter" » (consulté le 4 novembre 2009).
  13. (en) « "Another Hogwarts Location for Potter", IGN » (consulté le 4 novembre 2009).
  14. (en) « Did You Know These 5 Shows Were Filmed At Harrow School? », sur Eventopedia, (consulté le 27 mars 2020).
  15. (en) Brian Linder, « Potter Privet Drive Pics », sur IGN, (consulté le 3 juillet 2019).
  16. (en) Brian Linder, « Potter Pics: Part Two, The Hogwarts Set at Durham Cathedral », sur IGN, (consulté le 3 juillet 2019).
  17. (en) Tasmin Waby, « From Hogwarts to Christ Church: Britain's best Harry Potter experiences », sur Lonely Planet, (consulté le 26 mars 2020).
  18. (en) « "Hogwarts Oxford Location Pics & Rowling Speaks", IGN » (consulté le 4 novembre 2009).
  19. (en) « Oxford Harry Potter », sur Experienceoxfordshire.org (consulté le 27 mars 2020).
  20. http://uk.ign.com/articles/2001/05/23/potter-postlude
  21. (en) Roger Ebert, « Harry Potter And The Sorcerer's Stone », sur Rogerebert.com, (consulté le 20 avril 2020).
  22. a b et c (en) « Harry Potter and the Sorcerer's Stone - weekly », sur Box Office Mojo.com
  23. (en) Awards sur l’Internet Movie Database
  24. « Harry Potter à l’École des Sorciers sera de nouveau diffusé au cinéma ! », sur Univers Harry Potter, (consulté le 11 juillet 2018).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • [McCabe, 2013] Bob McCabe, Harry Potter, Des romans à l'écran, Toute l'histoire de la saga au cinéma, Huginn & Muninn, (ISBN 2364800676)  

Liens externesModifier