Ouvrir le menu principal

Luis de Cespedes

acteur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Céspedes.
Luis de Cespedes
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Nationalité
Activités

Luis de Cespedes (né le à Paris, mort le [1]) est un acteur québécois d'origine péruvienne et cubaine. Pratiquant le doublage, il était la voix québécoise de Al Pacino, Antonio Banderas, John Malkovich et Robin Williams.

BiographieModifier

Fils de la chanteuse et comédienne Louise Darios, Luis de Cespedes passe son enfance dans les valises entre Paris, Montréal, Lima, le Chili, le Vénézuéla et puis l'Argentine.

De retour à Montréal, il étudie au Collège Marie-de-France et au Collège Stanislas.

Cumulant les petits rôles que sa mère lui décroche à la radio et comme figurant au théâtre, c'est néanmoins vers l'enseignement qu'il se dirige. Il s'inscrit à l'Université du Québec en Éducation culturelle et obtient une Maîtrise en Histoire.

Il devient ensuite sous-lieutenant dans la Marine Royale du Canada et enseigne l'anglais et l'espagnol.

Auteur de nombreux textes de dramatiques pour Radio-Canada, il réalise également quelques traductions et adaptations, dont celle de La Sagouine d'Antonine Maillet, vers l'anglais, puis l'adaptation pour le cinéma de Pélagie-la Charrette.

C'est grâce à son rôle de Juan dans la télésérie Marisol (TVA, 1980) que le comédien se fait connaître à la télévision québécoise.

On le voit ensuite dans les séries L'Or du temps (TVA, 1985) et Ent'Cadieux (TVA, 1993).

Narrateur à la télévision, puis doubleur au cinéma, il a entre autres prêté sa voix à Antonio Banderas (Il était une fois au Mexique... Desperado 2), Al Pacino (Ocean's Thirteen), John Malkovich (Lire et détruire), Robin Williams (Une nuit au musée) et Alfred Molina (Da Vinci Code).

Luis de Cespedes meurt le 22 mai 2013, à l'âge de 64 ans, des suites de la maladie de Parkinson.

FilmographieModifier

DoublageModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier