Hénaménil

commune française du département de Meurthe-et-Moselle

Hénaménil
Hénaménil
Mairie.
Blason de Hénaménil
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Sânon
Maire
Mandat
Carole Cuny
2020-2026
Code postal 54370
Code commune 54258
Démographie
Population
municipale
147 hab. (2017 en diminution de 8,7 % par rapport à 2012)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 40′ 18″ nord, 6° 33′ 34″ est
Altitude Min. 218 m
Max. 302 m
Superficie 14,21 km2
Élections
Départementales Canton de Lunéville-1
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hénaménil
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hénaménil

Hénaménil est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

GéographieModifier

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de six communes.

Communes limitrophes de Hénaménil
Bathelémont Bures
Bauzemont   Parroy
Crion Laneuveville-aux-Bois

ToponymieModifier

Anciens noms : Maffridus de Hunaumasnil (Abbaye de Beaupré, 1156) ; Hunamenil (Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, 1156) ; Alodium de Ameinavilla (1199) ; Armemasnil et Hermamesnil (1234) ; Hermanmani (1262) ; Hennamesnil (1318) ; Hennamesny (1326) ; Henaultmesnil (1476)[1].

HistoireModifier

A la fin de 1888 commence une étonnante affaire religieuse. Célestin Henriot est curé de la paroisse d'Hénaménil depuis 12 ans. Il s'est lourdement endetté à titre personnel pour les travaux réalisés sur l'église d'Hénaménil. L'évêque de Nancy, Monseigneur Turinaz, décide le transfert du desservant vers la paroisse de Jeandelize. Celle-ci étant d'un meilleur rapport financier, elle devrait permettre à Henriot d'honorer ses dettes. Le 27 juin 1900, il est muté à Colmey mais la maladie l'empêche de se rendre à sa nouvelle affectation. Après sa guérison, Henriot demande à être réaffecté à Jeandelize ou dans une paroisse équivalente. L'évêque lui propose Fresnois-la-Montagne mais il refuse. Il juge Les revenus de cette paroisse insuffisants. Ne pouvant régler le différend à l'amiable, l'ancien curé d'Hénaménil se pourvoit en cour de Rome. La congrégation des évêques rend alors une sorte de « jugement de Salomon » par lequel Henriot doit accepter la paroisse de Fresnois-la-Montagne mais son évêque doit lui verser mensuellement une somme d'argent compensant la perte de revenu. L'évêque de Nancy fini par retirer l'appel qu'il avait d'abord interjeté et le consulteur ecclésiastique, revue officielle des actes du Saint Siège, publia le règlement définitif de ce jugement en 1903[3].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Alain Marchal    
2014 En cours Carole Cuny    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2017, la commune comptait 147 habitants[Note 1], en diminution de 8,7 % par rapport à 2012 (Meurthe-et-Moselle : +0,03 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
426494520531557598697620640
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
532561540531501442427403396
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
397351288246236240206244216
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2017
229184173161191183162150147
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Hénaménil, reconstruite après 1918 ; Christ XVIe siècle.
  • Monument aux morts.
  • Statue de la Vierge.
  • Canal de la Marne au Rhin : écluse et port.
  • Voie verte du canal de la Marne au Rhin.

Personnalités liées à la communeModifier


  • Claude Guérin, était seigneur d'Hénaménil en 1595 ; fut ministre secrétaire d’État du duc de Lorraine Charles III source ;
  • Jean Humbert seigneur d'Hénaménil, Bures [8], conseiller secrétaire au conseil privé des ducs de Lorraine Charles III et Henri II, envoyé extraordinaire de Charles III à Vienne et en Bavière source ; inhumé dans l'église Saint-Epvre de Nancy en 1619. Source

HéraldiqueModifier

  Blasonnement :
D'azur à trois pals d'argent au chef cousu de gueules chargé de trois étoiles d'or rangées en fasce.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Henri Lepage, Dictionnaire géographique de la Meurthe, Nancy, 1860
  2. "[...] le 22 mars 1715, Charles-Henri, comte de Ficquelmont, chambellan de S.A.R., comte de Parroy etc., fait ses foi et hommage pour ses terres et seigneuries de Parroy, Hénaménil, Crion, Bathelémont, Laneuveille-aux-Bois et le fief de Flin" in Henri Lepage, les communes de la Meurthe, journal des villes, bourgs, villages et cences de ce département, A. Lepage, Nancy, 1853 [1]
  3. Adrien Ébrard, directeur politique, journal quotidien Le Temps, Paris, , 4 p. (lire en ligne), p. 3
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. Extrait de "La Revue Nobiliaire, Heraldique et Biographique" (édition 1880, 3e série Tome V)