Guillaume IV de Mâcon

Guillaume IV de Mâcon (?-1224) fut comte de Mâcon de 1184 à 1224, comte de Vienne et comte d'Auxonne.

Guillaume IV de Mâcon
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Fratrie
Conjoint
Enfant

BiographieModifier

 
Sceaux de Gaucher III de Salins, de Maurette de Salins, de Guillaume IV de Mâcon et de Renaud de Vienne.

Guillaume est le fils du comte Géraud Ier de Mâcon (lui-même fils de Guillaume IV de Bourgogne-III de Mâcon, fils du comte Etienne Ier, et probablement de Poncette de Traves, fille de Thibaud[1]), et de Maurette de Salins (1137-1200 ; fille du seigneur Gaucher III de Salins).

Il épouse en premières noces Ponce de Beaujeu, qui semble fille d'Humbert III de Beaujeu et d'Alix de Savoie. Mais de ce mariage, il n'eut aucune postérité[2],[3],[4].

Puis il épouse en secondes noces Scholastique, fille du comte Henri Ier de Champagne et de Marie de France (fille de Louis VII et Aliénor), avec qui il a pour enfants :

Il disparaît en 1224 et est enterré dans la galilée de l'abbatiale Saint-Philibert de Tournus[5]. Son fils Géraud II de Mâcon lui succède, très brièvement, comme comte de Mâcon et de Vienne, puis Alix, la fille de Géraud/Gérard II.

RéférencesModifier

  1. Il ne faut pas confondre Guillaume IV et son grand-père homonyme, ainsi que les deux Ponce/Poncette de Traves et de Beaujeu, respectivement sa grand-mère et sa femme.
  2. Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France..., Tome VIII. sur Google Livres, Anselme de Sainte-Marie & Honoré Caille Du Fourny, 1733, page 412.
  3. Mémoires pour servir a l’histoire de Dombes, Tome I. sur Google Livres, Marie-Claude Guigue, 1868, page 401, 4° paragraphe.
  4. Ponce/Pontia de Traves, fille d'un Thibaud – et paraît-il : pas Ponce/Pontia de Beaujeu ? En tout cas ce ne peut être Poncette de Traves fille de Thibaud, supposée généralement femme de Guillaume IV de Bourgogne-Mâcon, le grand-père de notre Guillaume de Mâcon ! En fait il se peut bien qu'il y ait confusion entre les deux Guillaume, le grand-père et le petit-fils, souvent numérotés tous les deux IV de manière un peu imprécise. Guillaume IV de Bourgogne-Comté – le grand-père – mérite effectivement d'être numéroté Guillaume III de Mâcon et Guillaume III de Vienne ; mais la numérotation comme comte de Mâcon de son petit-fils homonyme ne devrait pas faire oublier leur cousin Guillaume III l'Enfant de Bourgogne-Mâcon-Vienne (qu'on devrait logiquement appeler Guillaume IV pour Mâcon : il vient chronologiquement s'intercaler entre les deux Guillaume) ; notre Guillaume IV de Mâcon aurait dû en fait être numéroté V pour Mâcon et IV pour Vienne...[réf. nécessaire]
  5. D'après un manuscrit anonyme de 1745, attribuable par l'écriture au chanoine Pierre Juénin, conservé à la Bibliothèque municipale de cette ville, citant le Mémorial de l'abbé Bérard, édité notamment dans Juénin, Nouvelle histoire de l'abbaye royale de Tournus, 173, Preuves p. 187.

BibliographieModifier

  • T. le Hête, Les comtes palatins de Bourgogne et leur descendance agnatique, 1995.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier