Ouvrir le menu principal

Vendenheim
Image illustrative de l’article Gare de Vendenheim
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Vendenheim
Adresse Rue de la Gare
Coordonnées géographiques 48° 39′ 58″ nord, 7° 43′ 05″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER
Caractéristiques
Ligne(s) Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville
Vendenheim à Wissembourg
LGV Est européenne
Voies 4 (+ voies de service)
Quais 3 (1 latéral et 2 centraux)
Transit annuel 107 423 voyageurs (2014)
Altitude 146 m
Historique
Mise en service 29 mai 1851
Correspondances
Bus L6 71 75
arrêt Vendenheim Gare

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Vendenheim

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Vendenheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Vendenheim

La gare de Vendenheim est une gare ferroviaire française située sur le territoire de la commune de Vendenheim, dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), du réseau TER Grand Est, desservie par des trains express régionaux.

Situation ferroviaireModifier

La gare de Vendenheim, établie à 146 mètres d'altitude, est située au point kilométrique (PK) 492,346 de la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville (dite ligne de Paris à Strasbourg), entre les gares de Stephansfeld et de Mundolsheim[1].

Nœud ferroviaire, elle constitue l'origine, au PK 0,000, de la ligne de Vendenheim à Wissembourg, avant la gare de Hœrdt[2] et l'aboutissement, au PK 407, de la ligne à grande vitesse Est européenne.

HistoireModifier

La station de Vendenheim est mise en service le 29 mai 1851 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg, lorsqu'elle ouvre officiellement, avec son personnel et son matériel, l'exploitation de la section de Strasbourg à Sarrebourg de la future ligne de Paris à Strasbourg. L'inauguration de cette section a eu lieu le 18 mai mais la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg, qui manque de cheminots formés, confie l'exploitation à la Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle qui a de l'expérience[3].

La gare de Vendenheim est inaugurée le 18 juillet 1852 par Napoléon III[4].

Le 21 janvier 1854, la Compagnie des chemins de fer de l'Est succède à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg.

En 1871, la gare entre dans le réseau de la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL) à la suite de la défaite française lors de la guerre franco-allemande de 1870 (et le traité de Francfort qui s'ensuivit).

Le , la gare entre dans le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL), à la suite de la victoire française lors de la Première Guerre mondiale. Puis, le , cette administration d'État forme avec les autres grandes compagnies la SNCF, qui devient concessionnaire des installations ferroviaires de Vendenheim. Cependant, après l'annexion allemande de l'Alsace-Lorraine, c'est la Deutsche Reichsbahn qui gère la gare pendant la Seconde Guerre mondiale, du jusqu'à la Libération (en 1944 – 1945).

Vendenheim comportait également un dépôt-relais secondaire[5].

En 1962, la gare dispose de plusieurs voies de service et d'un quai militaire[6].

Les travaux du second tronçon de la LGV Est européenne, entre Baudrecourt et Vendenheim, démarrent en août 2010.

En 2012, la gare a une moyenne de 311 montées-descentes par jour de semaine[7].

En 2014, c'est une gare voyageurs d'intérêt local (catégorie C : moins de 100 000 voyageurs par an de 2010 à 2011), qui dispose de trois quais, dont deux centraux, et d'un passage souterrain[8]. La même année, la SNCF estime la fréquentation annuelle de la gare à 107 423 voyageurs[9].

Les quais de la gare sont réaménagés durant l'été 2015[10], tandis que l'ancien poste d'aiguillage mécanique, datant de 1928[11],[12],[13], est détruit. Ce dernier était inutilisé depuis la mise en service d'un poste d'aiguillage informatique (télécommandé depuis celui de Strasbourg) les 18 et 19 janvier 2014[14].

La mise en service commerciale du second tronçon de la LGV Est européenne était initialement prévue pour le . Elle est retardée[15] en raison de l'accident survenu lors des essais le . Celle-ci est reportée au .

À compter du 3 juillet 2016, Vendenheim est également desservie, les jours ouvrés, par deux aller-retours quotidiens de la relation Strasbourg - Saverne. La desserte de la gare, dont la fréquentation est de 520 montées et descentes par jour, est cependant réduite durant les heures creuses. La commune de Vendenheim et l'Eurométropole de Strasbourg envisagent de créer un pôle multimodal comportant un parking et deux arrêts de bus à proximité de la gare[16].

Une quatrième voie entre Vendenheim et Strasbourg sera mise en service à l'horizon 2022. Cette réalisation devrait ainsi permettre de fluidifier le trafic sur la branche nord de l'étoile ferroviaire strasbourgeoise[17].

Service des voyageursModifier

 
Le bâtiment voyageurs côté quais.
 
Le bâtiment voyageurs, côté rue.

AccueilModifier

Gare SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle dispose d'un bâtiment voyageurs, dont l'aile sud est occupée par un commerce, et est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport[18].

Un souterrain, nommé passage Nicolas Koechlin, permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre[8].

DessertesModifier

Vendenheim est desservie par des trains express régionaux assurant les relations :

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et un parking y sont aménagés[18]. La gare est également desservie par les lignes de bus L6, 71 et 75 de la Compagnie des transports strasbourgeois.

Patrimoine ferroviaireModifier

 
La halle à marchandises.

L'ancien bâtiment voyageurs, de style néo-classique, date de l'ouverture de la ligne et a été construit par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg. Il possède de nombreux points communs avec les bâtiments de type 5 dans la nomenclature de la Compagnie des chemins de fer de l'Est.

Il s'agit d'un bâtiment symétrique de comportant un corps central à deux étages de cinq travées sous toiture à deux croupes encadré par deux ailes de deux travées sous toiture à croupe. La disposition du bâtiment rappelle celle de plusieurs gares identiques bâties sur la ligne, parmi lesquelles la gare de Frouard ; toutefois, sa façade se distingue par la présence de pilastres de part et d'autres des trois travées médianes du corps central, lesquelles sont à arc en plein cintre tandis que le reste des travées du rez-de-chaussée sont à linteau droit muni d'entablements, comme sur les gares de type 5.

Il est possible que le bâtiment de la gare de Vendenheim ait été à l'origine une petite gare de type 5 qui a ensuite été agrandie en prenant soin de réaliser une façade rectiligne et en construisant deux nouvelles ailes latérales.[réf. nécessaire]

L'ancienne halle à marchandises est située en bordure du quai[19].

Notes et référencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « (070/5) Sarrebourg - Strasbourg », p. 53.
  2. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « (146) Vendenheim - Wissembourg », p. 72.
  3. François et Maguy Palau, Le rail en France : les 80 premières lignes 1828 - 1851, Paris, Palau, (ISBN 2-950-9421-0-5), « 3.52 Sarrebourg-Strasbourg 71 kilomètres) », p. 198-201.
  4. Plaque apposée sur le bâtiment voyageurs.
  5. « Liste (exhaustive) des dépôts Est et AL » sur le forum LR Presse.
  6. S.N.C.F. RÉGION DE L’EST, « CARNET DE PROFILS ET SCHÉMAS : PL. 15 » [PDF], sur Index of /~bersano, (consulté le 20 avril 2019), p. 15.
  7. Olivier Claudon, « fréquentation des gare de la CUS », Dernières Nouvelles d'Alsace, (consulté le 4 décembre 2012)
  8. a et b SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 5 au 6 décembre 2013 » [PDF], sur Gares & Connexions, (consulté le 3 septembre 2014).
  9. Fréquentation gare de Vendenheim sur SNCF Open Data (consulté le 3 août 2016).
  10. « Travaux en gare », article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 11 juillet 2015.
  11. « Un peu d'AL » page 34] sur le forum LR Presse (consulté le 1er octobre 2016).
  12. (de) « www.stellwerke.de - Vendenheim SNCF (Poste 1) » (consulté le 20 novembre 2015).
  13. Document vidéo : (en) / (fr) « Strasbourg to Paris Driver's eye view », parcours en cabine de conduite de la rame TGV Réseau 511, assurant le train 2424 ; publié par Video 125 en 2011.
  14. « Vendenheim : mise en service du Poste d’Aiguillage Informatisé – TRAFIC FERROVIAIRE INTERROMPU DURANT 30 HEURES À VENDENHEIM LES 18 ET 19 JANVIER PROCHAINS » (communiqué de presse de la SNCF du 13 janvier 2014) [PDF] (consulté le 20 novembre 2015).
  15. « Accident de TGV: "raisonnable de penser" que la mise en service de la LGV Paris-Strasbourg sera reportée, selon la SNCF », sur afp.com, (consulté le 16 novembre 2015) : « "Il est raisonnable de penser" que la mise en service [du second tronçon] de la ligne à grande vitesse (LGV) Paris-Strasbourg, qui devait intervenir en avril 2016, sera reportée. ».
  16. « Quatre arrêts de plus en heures de pointe », article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 1er juillet 2016.
  17. Création d'une 4ème voie entre Strasbourg et Vendenheim sur le site de SNCF Réseau (consulté le 4 août 2019).
  18. a et b SNCF, « Services & Gares Gare de Vendenheim », sur http://www.ter.sncf.com/ (consulté le 2 septembre 2014).
  19. « Rue de la Gare, 67550 Vendenheim, France », sur Street View, (consulté le 3 septembre 2014).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Neustadt-Weinstr-Hbf
ou Wissembourg
ou Niederbronn-les-Bains
ou Haguenau
Weyersheim
ou Hœrdt
TER Grand Est Mundolsheim
ou Strasbourg-Ville
Strasbourg-Ville
Sarrebourg
ou Saverne
Stephansfeld TER Grand Est Strasbourg-Ville Strasbourg-Ville